Les tronçonneuses et la sécurité

Que ce soit pour la manipulation d’une tronçonneuse électrique ou d’une tronçonneuse thermique, il convient de l’utiliser de la bonne façon. Si autant de professionnels et de bricoleurs l’utilisent, c’est parce qu’elle permet de couper rapidement des branches pour effectuer un travail d’élagage. Il faut également souligner son côté pratique, mais si vous ne l’utilisez pas de la bonne façon, il y a un danger potentiel.

Les conseils d’utilisation, peu importe la marque de tronçonneuse

Que vous manipulez une tronçonneuse Stihl ou une tronçonneuse husqvarna, les consignes de sécurité sont les mêmes. C’est un appareil particulièrement puissant, à usage multiple. De ce fait, lorsque c’est la première fois que vous manipulez cet équipement, nous vous recommandons de lire attentivement la notice d’utilisation. Et cela avant même de la manipuler ou de la mettre en route.

  • Avant de mettre en route votre tronçonneuse, assurez-vous que le niveau d’huile soit suffisamment haut. L’huile agit comme un lubrifiant et l’absence de cette substance risque d’endommager sérieusement votre chaîne.
  • Normalement, vous disposez également d’un cache de protection qu’il faudra retirer.
  • Enfin, n’oubliez pas de retirer comme il se doit le frein de la chaîne.
  • Peu importe l’opération que vous allez devoir exécuter, il est primordial de maintenir votre appareil avec les deux mains. Cela vous permet de mieux appréhender un éventuel rebond au cours de son utilisation.
  • Une fois que votre travail est terminé, débranchez-la s’il s’agit d’une tronçonneuse électrique ou éteignez-la s’il s’agit d’une tronçonneuse thermique.

Quelles sont les règles de sécurité ? ⛑

Pour vous prémunir contre tous risques d’accidents, quelques précautions s’imposent. Tout d’abord, ne manipulez pas votre équipement dans un endroit fermé. Ensuite, lorsque vous mettez en route votre tronçonneuse électrique ou thermique, il est important d’avoir les pieds correctement posés à plat. C’est une position de travail beaucoup plus confortable et vous avez une bien meilleure stabilité.

Si vous avez une utilisation prolongée de cet outil, prenez régulièrement des poses pour éviter que le moteur ne chauffe trop. Mais c’est également une excellente façon afin de vous reposer les bras.

Crédit photo: A.Poplavsky

Concernant la tenue, il n’est pas recommandé d’avoir des vêtements amples. Privilégiez des vêtements près du corps avec en prime un cache-nez, une écharpe et bien évidemment des gants appropriés. Mais l’outil de protection indispensable reste incontestablement les lunettes. En effet, de nombreuses projections se produisent lorsque vous manipulez l’outil. Un projectile risque d’arriver jusque dans vos yeux avec de lourdes conséquences.

L’idéal serait d’adopter une combinaison professionnelle anti coupure. Enfin, n’oubliez pas d’utiliser une protection supplémentaire si vous avez du mal à supporter le bruit de la tronçonneuse. Il est également important de prendre soin de votre audition en utilisant un casque antibruit ou des bouchons de cire.

Ne négligez jamais l’importance de l’entretien d’une tronçonneuse

Une fois le travail exécuté, remettez systématiquement le protège guide. Ne déposez jamais votre appareil dans un endroit humide, car sinon vous risquez d’endommager votre tronçonneuse. Concernant les opérations d’entretien, elles devront systématiquement s’exécuter lorsque le moteur est à l’arrêt. Vous devez donc débrancher la prise de courant lorsqu’il s’agit d’une tronçonneuse électrique ou débrancher la bougie lorsqu’il s’agit d’une tronçonneuse thermique.

Pour éviter les coupures, effectuez systématiquement l’entretien en utilisant des gants. Cela vous permettra de manipuler la chaîne de la tronçonneuse, sans le moindre risque de coupure.

Concernant l’entretien d’une chaine de tronçonneuse, il sera à exécuter lorsque vous remarquez que votre appareil manque d’efficacité sur la coupe. Si tel est le cas, il est temps de passer à l’affûtage en le réalisant vous-même ou en demandant à un professionnel de l’exécuter.

Avant de ranger votre appareil, n’oubliez pas de contrôler le réservoir et l’aspect général de l’appareil pour vous assurer qu’il n’y ait pas de trace de fuite.

Quels sont les systèmes de sécurité présents sur une tronçonneuse ?

La tronçonneuse thermique et électrique possède différents systèmes de sécurité dans le but de vous assurer la meilleure protection possible. Le plus important reste incontestablement le frein de chaîne. En une fraction de seconde, la chaîne s’arrête à partir du moment où vous enclenchez ce mécanisme.

Mais ce n’est pas tout, votre matériel présente également dispositif de blocage qui s’enclenche automatiquement lorsque la chaîne se brise. Ainsi, la chaîne ne pourra pas revenir en arrière pour vous éviter des blessures supplémentaires.

Toujours dans cette optique, vous avez la poignée arrière en position fermée qui s’avère très pratique pour obtenir une protection supplémentaire pour votre main.

Test: Comment choisir parmi les tronçonneuses Dewalt

Dewalt s’est forgé une solide réputation auprès des professionnels et des particuliers. Ce n’est donc pas pour rien que le fabricant est une des marques préférées à l’échelle planétaire. Que ce soit au niveau de la puissance, de la fiabilité, de la qualité ou de la solidité, ces différents critères seront systématiquement respectés.

C’est exactement le cas lorsque vous recherchez une tronçonneuse thermique ou une tronçonneuse électrique. Dewalt sera en mesure de vous offrir un très grand niveau de durabilité avec une protection absolument remarquable pour les utilisateurs finaux.

DCM565P1

DCM565N

DCM575X1

DCM575N

4.5/5
4.5/5
5/5
5/5
  • Brushless

  • Autonomie

  • Facile

  • Solide

  • Brushless

  • Performante

  • Puissante

  • 40 cm coupe

  • 54 volts

  • 54 volts

  • Vitesse

  • Coupe 40 cm

  • Aujourd’hui, la marque est une véritable référence pour n’importe quels professionnels évoluant dans le milieu du bâtiment.
  • Mais ce n’est pas tout, Dewalt est en mesure de vous présenter une gamme complète en matière d’outil électro portatif ou des accessoires complémentaires comme une affûteuse de tronçonneuse. C’est simple, ce dont vous avez besoin pour bricoler ou pour travailler, vous pouvez l’avoir directement dans la marque Dewalt.
  • Idéal pour travailler le béton, le métal ou le bois avec des outils de très haute technologie.
  • Dewalt a fait en sorte de travailler sur des outils performants, sans la moindre concession. Cette même rigueur a été appliquée sur la gamme de la tronçonneuse avec une garantie sur la fiabilité.
Comment utiliser correctement une cheville Molly grâce à une pince ?

Lorsque vous avez besoin de positionner un objet lourd dans un matériau creux comme du placoplatre, il est nécessaire d’avoir recours à une cheville Molly. Ces travaux de bricolage sont relativement courants, mais vous pourriez rencontrer quelques difficultés dans sa manipulation.

Comment mettre en place une cheville Molly ?

  • Tout d’abord, il convient de positionner comme il se doit la cheville Molly au niveau de l’embout de votre pince. Il vous suffira alors de presser le manche et sans aucune difficulté la cheville va alors se replier à l’intérieur de la cloison en placoplatre. L’accroche s’effectue fermement et sans aucune difficulté.
  • N’oubliez pas de percer un trou avec une mèche adaptée sur la cloison où vous souhaitez son positionnement. Enfoncez progressivement la cheville Molly au niveau de votre trou et si nécessaire utilisez un marteau pour faciliter sa pénétration. À ce stade, il faut savoir que l’installation de la cheville Molly n’est pas encore terminée. Si vous remarquez que vous avez fait une erreur, il est encore temps de la retirer.
  • Pour pouvoir positionner correctement la cheville Molly, il faudra utiliser l’espace entre la collerette de la cheville et la tête de la vis. L’ouverture spécifique de la pince en forme de « U » permet ce genre de manipulation et vous devez bloquer la tête de vis en la positionnant correctement. Une fois que le positionnement est correctement effectué, vous n’avez plus qu’à presser la poignée de la pince et la cheville Molly va naturellement se fixer au niveau de la cloison. Ne soyez pas surpris si vous devez exécuter le mouvement plusieurs fois, c’est au contraire un impératif si la cheville Molly est plutôt longue.
  • Le fait de presser la pince de la cheville Molly permettra alors de retirer la vis. Vous pouvez donc la dévisser ou la viser selon votre convenance et en fonction des travaux que vous devez exécuter.

Le lot pince, chevilles, foret et embout de vissage molly de notre sélection

  • Kit de fixation Molly composé de 26 chevilles + vis, un outil de pose, 2 forets, 1 embout de vissage
  • 16 chevilles en métal de diamètre : 4 x 33 mm avec vis
  • 10 chevilles en métal de diamètre : 5 x 36 mm avec vis
La cheville molly

Comment retirer une cheville Molly ?

Si vous avez besoin d’enlever une cheville Molly, sachez que cette opération reste également faisable. Lorsque vous travaillez sur une cloison, vous devez retirer la collerette en utilisant pour cela un tournevis. De cette façon, vous n’avez plus qu’à pousser progressivement la cheville afin qu’elle se retire du revêtement mural.

Bien évidemment, pour éviter de rester avec le trou occasionné par la cheville, il est parfaitement possible d’utiliser un enduit de rebouchage. Parfois, un coup de peinture supplémentaire sera nécessaire afin d’obtenir un revêtement parfaitement uniforme.

Les raisons d’utiliser une cheville Molly

La cheville Molly reste incontestablement un système très pratique pour positionner des objets lourds sur des revêtements plutôt friables. Elle est donc en opposition avec la cheville traditionnelle et avant d’exécuter les travaux de perçage, interrogez-vous toujours sur le type de matériaux sur lesquels vous allez travailler.

En fonction de votre cloison ou de votre mur, il existe forcément un type de cheville plus spécifique. En utilisant un modèle traditionnel, sachez que celui-ci ne sera absolument pas adapté sur une cloison en plaques de plâtre. Dans un tel cas de figure, la cheville Molly prend tout son sens grâce à sa forme modulable.

C’est une cheville expansive se composant généralement d’aluminium qui a la possibilité de se replier tel un parapluie. De cette manière, vous disposez d’une excellente accroche au niveau de votre cloison.

Conclusion

Pour fixer un objet lourd, n’hésitez pas à utiliser plusieurs chevilles Molly afin de répartir intelligemment le poids. Et même si vous n’êtes pas un bricoleur averti, sachez que l’opération reste relativement simple.

A lire: Comparatif: les 5 meilleurs lots de pinces

Comment choisir son masque de soudure ?

En soudure, les cagoules et masques sont des accessoires incontournables. Éléments de sécurité très indispensables pour soudeurs amateurs et professionnels, ces équipements doivent respecter des normes de conformité très strictes. Ce guide est rédigé pour vous éclairer sur les différents critères d’un choix adapté à votre activité.

Les différents types de masques de soudage

Le masque de soudure assure confort et sécurité à l’artisan soudeur. Privé de cet équipement qui peut se tenir par la main ou se fixer par un système de serre-tête, le professionnel s’expose aux dangers des rayonnements lors d’une soudure à la flamme, ainsi qu’aux projections d’étincelles pouvant entrainer des brûlures. À chaque modèle correspond des particularités et un degré de compatibilité aux travaux de soudage. À cet effet vous aurez à choisir entre :

• le masque de soudage à filtre passif ;

• le masque de soudage actif ;

• le masque de soudage ventilé.

Par ailleurs, si vous souhaitez avoir un équipement idéal pour votre activité de bricolage ou de rénovation, le niveau de teinte constitue un paramètre fondamental. Pour une soudure à faible intensité (TIG inférieur à 20A), préférez la flexibilité d’un masque thermoplastique ou en polyester. Quant aux soudures générant une forte intensité de courant, les masques en polyester avec fibre de verre sont les plus recommandés.

Les spécificités des masques de soudure modernes

Les masques à filtre passif composés d’un verre teinté correspondent à un échelon DIN. Les modèles à filtre actif équipé d’un verre appelé cassette, se teinte automatiquement en fonction de l’intensité de jaillissement de l’arc. Pour un meilleur confort, le masque de soudage intégral offre un champ de vision optimal pour souder en toute sérénité.

Afin d’obtenir la cagoule et le masque de soudage adapté à vos exigences, il faut penser au type de métaux à souder. Car les modèles d’équipements diffèrent selon qu’il s’agisse d’une brasure de cuivre, d’acier, d’inox, d’aluminium, de l’or ou de la fonte.

En ce qui concerne les règles de conformité :

• la norme EN 166 est celle qui vous assure toutes les qualités de base d’un tel outil ;

• la norme EN 169 garantit la sensibilité adéquate des verres ;

• la norme EN 170 intègre la capacité du dispositif à filtrer les ultraviolets ;

• la norme EN 171 est dédiée à la filtration des infrarouges ;

• la norme EN 175 assure une haute performance des lentilles de protection oculaire.

Formes et ergonomie des meilleurs masques de soudure

Il est important de vous attarder sur la forme et l’ergonomie de votre masque de soudage. Cela dénote d’une nécessité de confort optimal au cours de vos activités de soudure. Par conséquent, une attention particulière doit être apportée au poids de l’équipement afin d’éviter d’avoir à supporter une charge trop lourde sur votre tête. Au-dessus de 500g, une cagoule pèse déjà bien lourd.

Du côté du champ de vision, préférez une taille minimale d’écran de 97×62 cm. Au-delà, vous bénéficierez d’une visibilité plus large et confortable. En ce qui concerne le système de réglage, il est plus pratique d’opter pour un réglage automatique de la teinte des verres ou pour un dispositif doté de boutons extérieurs.

Quant aux capteurs, notez que les meilleurs modèles disposent jusqu’à 4 capteurs. En matière de mode d’alimentation des masques de soudure, on rencontre de plus en plus une alimentation par énergie solaire.

Les outils de bricolage indispensables à avoir chez soi

Pour que vous puissiez effectuer du bricolage maison, il est indispensable d’investir dans de l’outillage de qualité. De cette manière, vous entreprenez des travaux de rénovation en toute quiétude plutôt que de vous retrouver bloqué à cause d’un manque d’outils.

L’outil incontournable : la visseuse perceuse

Indéniablement, il s’agit de l’outil de base que vous devez absolument posséder. Cet équipement vous accompagnera dans nos nombreuses activités de serrage, de perçage ou de vissage. Mais c’est également un outil polyvalent, car vous pouvez l’équiper de différentes façons en fonction du travail que vous devez exécuter.

Donc si vous devez concentrer votre budget sur un premier outil, vous devez le faire dans celui-ci. Si les travaux que vous exécutez sont plutôt longs, privilégiez une autonomie conséquente et si nécessaire investissez dans une deuxième batterie. Méfiez-vous de certaines offres alléchantes, car parfois la qualité ne sera malheureusement pas au rendez-vous et cela risque de se faire directement ressentir sur la qualité de votre travail.

Mais ce n’est pas tout, en complément, vous allez également avoir besoin d’une série d’embouts ainsi qu’un coffret de forêts. Avec de tels accessoires, vous serez en mesure d’accomplir n’importe quels travaux génériques. N’hésitez donc pas à faire un tour sur le site Cdiscount.com pour trouver votre bonheur.

Vous n’avez pas encore choisi une scie sauteuse ?

Pourtant, c’est encore une fois un outil polyvalent qui vous permettra de couper de l’OSB, du bois, du PVC, des panneaux de particules ou encore de l’aluminium. Aucun problème pour effectuer des coupes droites ou en courbes en fonction du modèle que vous avez à votre disposition. Si vous avez besoin d’évoluer dans des endroits où l’électricité reste plus difficile d’accès, il est important de choisir un modèle électro portatif.

Dans le cas contraire, une scie sauteuse filaire fera parfaitement l’affaire. Pour choisir le bon modèle, basez-vous par rapport à la puissance nécessaire, au type de matériaux que vous devez couper, la nécessité d’un mouvement pendulaire et la profondeur de coupe. Certaines options supplémentaires peuvent également être présentes comme une prise aspirateur ou bien une lumière pour éclairer votre travail.

L’outillage dans une caisse à outils

  • Constituez progressivement votre caisse à outils en commençant par le marteau. Si possible un modèle avec un côté arrache-clou, ce qui vous permettra de retirer les clous dans un plancher ou dans un mur. Le plus couramment utilisé reste le modèle menuisier que vous allez pouvoir manipuler de manière intensive.
  • Dans votre caisse à outils, vous devez également trouver des tournevis pour le montage des meubles, pour réaliser les travaux de menuiserie ou bien des travaux d’électricité. Privilégiez plusieurs formats pour éviter de vous retrouver dépourvu.
  • Dans un autre compartiment de votre caisse à outils, prévoyez de la quincaillerie complémentaire comme des écrous, des boulons, des chevilles, des clous et des vis. Variez également les diamètres et les tailles pour que vous puissiez avoir tout ce dont vous avez besoin sous le coude.
  • N’oubliez pas d’investir dans une pince coupante de qualité pour ne pas éprouver la moindre difficulté lorsque vous devez sectionner un fil électrique ou bien dans certains cas des clous.
  • En complément, des ciseaux seront également très utiles pour réaliser différentes découpes.

Conclusion

Comme vous le voyez, de nombreux outils sont nécessaires si vous souhaitez bricoler efficacement. N’oubliez pas de privilégier la qualité, car sinon votre outil risque de se montrer inefficace pour le bricolage que vous entreprenez.

Comment sécuriser votre tracteur ?

Mise à jour 25 août 2022 à 02:23

Un tracteur peut être utilisé à des fins multiples : tracter, tirer des machines agricoles. Pour profiter convenablement de votre tracteur, il vous faudra employer tous les moyens nécessaires pour le sécuriser.

Installez un ou plusieurs gyrophares sur votre tracteur

Un gyrophare est un dispositif à la fois lumineux, rotatif et clignotant. Il s’installe généralement sur le toit de certains véhicules spécifiques : les voitures de police, les ambulances, les véhicules de travaux publics ou les tracteurs. Installé sur un tracteur, le gyrophare représente un véritable gage de sécurité. En effet, il permet de signaler aux usagers de la route la présence d’un engin plus ou moins volumineux et dangereux. En journée comme dans la nuit, le gyrophare permet à votre tracteur d’être perçu sur de longues distances. Cela vous évite donc les éventuels accidents qui peuvent survenir sur votre lieu de travail.

L’installation d’un gyrophare assure ainsi non seulement la sécurité des autres, mais aussi celle conducteur du tracteur. En vous évitant toute sorte de désagrément, ce dispositif protège convenablement votre véhicule. Il existe aujourd’hui une grande sélection de gyrophares à LED que vous pouvez choisir pour sécuriser votre tracteur. Pour faire le choix idéal, il vous faudra prendre en compte plusieurs critères. Dans un premier temps, vous devez savoir à quelle fréquence vous souhaitez utiliser le dispositif. Ainsi, si vous êtes appelé à vous déplacer régulièrement sur le réseau routier public avec votre tracteur, le gyrophare LED est sans doute la meilleure des options pour sécuriser votre tracteur.

Il est également important de veiller à bien choisir la qualité d’éclairage et de signalisation du gyrophare. Par ailleurs, si le gyrophare doit être exposé à de fortes vibrations pendant les travaux agricoles, il faudra opter pour un système de fixations plutôt flexible. Il existe plusieurs systèmes de fixations pour un gyrophare :

  • le gyrophare doté d’un support pour montage sur support tubulaire,
  • le montage magnétique sur le tracteur,
  • le montage flexible pour support tubulaire,
  • le montage fixe sur le véhicule.

Contrairement à certains modèles, le gyrophare à LED offre plusieurs avantages. En effet, il procure avant tout une signalisation optimale. Ce dispositif bénéficie également d’une longue durée de vie. Pour le mettre en place, vous n’aurez pas besoin d’immobiliser votre tracteur pendant longtemps. Il résiste parfaitement aux vibrations les plus élevées. Pour finir, sa luminosité est bien au-dessus de celle des gyrophares à halogène ou xénon.

gyrophare LED

Optez pour un système antivol de tracteur

Un antivol est un dispositif qui empêche la mise en marche d’un véhicule. Il représente l’un des équipements les plus efficaces pour garantir la sécurité de votre tracteur. Il vise principalement à bloquer les éléments essentiels au démarrage et à la mise en marche du véhicule : les pédales, les roues, le levier de vitesse, etc. Le principal objectif d’un système antivol est d’augmenter le temps qu’un cambrioleur met à forcer le démarrage d’un véhicule.

De nombreuses études attestent aujourd’hui qu’un voleur abandonne lorsque le vol d’un véhicule lui prend plus de 3 minutes. Il vous sera donc très bénéfique de miser sur ce dispositif. Il existe sur le marché une grande variété de systèmes antivol. Certains visent à empêcher tout démarrage du véhicule sans l’intervention du propriétaire ou à démotiver les voleurs des tentatives de car-jacking.

La canne antivol ou la barre antivol

La canne antivol est un dispositif dont la principale fonction est de bloquer certains éléments de votre tracteur. En effet, il permet de bloquer spécialement les composants suivants :

  • le volant,
  • le levier de vitesse et le frein à main (la canne relie ces deux éléments afin d’empêcher le voleur de passer les vitesses),
  • les pédales (la canne bloque les deux pédales du véhicule dans le but de les rendre inutilisables),
  • une pédale et le volant.

En plus des avantages qu’elle procure, la canne antivol n’est pas très chère. Également visible, elle est efficace pour dissuader les malfaiteurs.

Le traceur GPS

Le traceur GPS est un dispositif qui se présente sous la forme d’une puce électronique. Il se place à l’intérieur du véhicule. Si ce dernier est volé, le traceur GPS vous permettra de le tracer et de le repérer facilement. Ce système permet d’envoyer la position du véhicule volé sur votre portable. Il vous suffira donc d’insérer les coordonnées dans un logiciel afin de localiser la position précise du véhicule. Le traceur GPS est de ce fait assez pratique pour sécuriser votre tracteur. Cependant, il est recommandé de l’utiliser comme complément d’un autre système antivol, car il n’empêche pas vraiment le vol proprement dit.

Le sabot bloque-roue

Le sabot est un dispositif de sécurité mécanique qui sert à bloquer l’une des roues d’un véhicule. Très souvent de couleur jaune, il est bien visible une fois installé. Sa seule présence suffit à décourager toute tentative de vol. Le rôle du sabot est d’empêcher totalement la rotation de la roue et donc l’avancement d’un véhicule. Bien que très efficace, il présente quelques risques en cas d’inattention. En effet, il ne faut pas oublier de l’enlever avant de démarrer votre tracteur. Ce dernier risquerait de subir quelques dommages.

L’antivol électronique

Il existe plusieurs types d’antivols électroniques. Le fonctionnement de ce dispositif est particulièrement simple. En effet, le système de démarrage ou d’alimentation du véhicule ne marche pas si l’antivol ne reconnaît pas la clé habituelle. Si votre tracteur est équipé d’un système de démarrage électronique, une fois que vous insérez votre clé, celle-ci est systématiquement identifiée à travers en ensemble de code aléatoire. Ce système de sécurité se révèle très efficace pour garder votre tracteur à l’abri des vols.

Il existe également un autre modèle d’antivol électronique encore plus pratique. Celui-ci permet d’arrêter le système d’alimentation du véhicule à distance. Il suffit d’avoir un téléphone ou une télécommande pour utiliser cette fonction.

Le démarreur à empreintes digitales

Antivol de dernière génération, le démarreur à empreintes digitales est fondé sur la biométrie. Il est directement relié à votre démarreur et empêche une personne autre que vous de démarrer votre tracteur. Seule votre empreinte pourra donc faire fonctionner le véhicule.

Le coupe-circuit

Vous pouvez également opter pour un coupe-circuit pour certaines situations. Ce dispositif se déclenche généralement en cas d’urgence : un accident ou un incendie. Il sert à isoler la batterie du véhicule. S’il est équipé d’une poignée amovible, le coupe-circuit peut bien servir de dispositif antivol. En coupant l’alimentation de votre tracteur, tout démarrage devient impossible. Il représente l’un des systèmes les plus efficaces qui existent.

Sécurisez l’endroit où vous garez votre tracteur

L’une des meilleures façons de protéger votre tracteur est de le garer dans un endroit sûr tel qu’un garage. Cependant, il ne suffit pas de le mettre dans le garage pour qu’il soit en sécurité. Vous devez vous assurer que le garage est bien sécurisé. Pour cela, il faudra adopter certaines habitudes.

Gardez la porte du garage bien fermée

Un garage sécurisé se doit d’être bien fermé. Vous devez alors faire preuve de vigilance à tout moment. Que vous soyez chez vous ou non, la porte du garage doit rester fermée. Certaines personnes mal attentionnées n’hésitent pas à s’introduire dans les fermes mêmes si les propriétaires sont présents.

Renforcez les serrures

Pour optimiser la sécurité de votre garage, il est recommandé de renforcer les serrures. Ainsi, vous pouvez opter pour une serrure en métal afin de renforcer la porte de votre garage. Ce type de serrure est généralement difficile à forcer. Il est donc efficace pour dissuader les malfaiteurs.

7 critères à prendre en compte pour choisir une scie sauteuse

Nos 7 critères pour choisir une scie sauteuse

Lorsque vous avez besoin de faire des coupes précises et nettes dans le bois, il est important de choisir la bonne scie sauteuse. Voici sept critères à prendre en compte lors du choix de votre scie sauteuse :

1. La puissance

La puissance de votre scie sauteuse déterminera la qualité de vos coupes. Si vous avez besoin de faire des coupes dans du bois massif, optez pour une scie sauteuse puissante comme une scie sauteuse Makita de 3 à 5 ampères. Si vous avez besoin de faire des coupes dans du bois plus fin, comme des planches de contre-plaqué, une scie sauteuse de 2 à 3 ampères suffira.

2. La profondeur de coupe

La profondeur de coupe déterminera la taille des pièces que vous pouvez couper avec votre scie sauteuse. Si vous avez besoin de faire des coupes dans du bois massif, optez pour une scie sauteuse avec une profondeur de coupe de 5 à 6 pouces. Si vous avez besoin de faire des coupes dans du bois plus fin, comme des planches de contre-plaqué, une scie sauteuse avec une profondeur de coupe de 3 à 4 pouces suffira.

3. La vitesse

La vitesse de votre scie sauteuse déterminera le temps que vous passerez sur votre projet. Si vous avez besoin de faire des coupes rapides, optez pour une scie sauteuse avec une vitesse de 2 000 tr/min. Si vous avez besoin de faire des coupes précises, optez pour une scie sauteuse avec une vitesse de 1 200 tr/min.

4. La consommation d’énergie

Si vous avez besoin de faire des coupes rapides, optez pour une scie sauteuse alimentée par une batterie au lithium-ion, une scie sauteuse Makita par exemple. Ces batteries sont légères et offrent une autonomie élevée. Si vous avez besoin de faire des coupes précises, optez pour une scie sauteuse alimentée par un cordon d’alimentation. Ces scies sauteuses sont plus lourdes, mais elles offrent une puissance constante.

5.  Le nombre de dents

Si vous avez besoin de faire des coupes précises, optez pour une scie sauteuse avec un nombre de dents élevé. Si vous avez besoin de faire des coupes rapides, optez pour une scie sauteuse avec un nombre de dents plus faible, et donc moins onéreuse.

6. Le niveau de bruit

Si vous avez des voisins et que vous craignez d’être accusé de nuisance sonore, optez pour une scie sauteuse avec un niveau de bruit réduit. Cette option ayant un prix, optez pour une scie sauteuse avec un niveau de bruit élevé si vous vivez dans un endroit isolé où le bruit de vos travaux ne généra personne.

7. La garantie

Optez pour une scie sauteuse avec une garantie d’au moins 2 ans. En effet, vous n’êtes pas à l’abris d’un défaut de fabrication. Assurez-vous également que le service client de la marque de scie sauteuse est réactive et compétente.Voilà, vous savez maintenant comment choisir la scie sauteuse qui vous convient ! N’hésitez pas à faire les essais avec différents modèles pour trouver celle qui correspond le mieux à votre style de travail.

Pourquoi choisir un robot tondeuse Husqvarna ?

Mise à jour 7 octobre 2022 à 01:38

Vous disposez d’un jardin de taille conséquente et celui-ci présente l’avantage d’être relativement plat. Alors pour vous éviter de passer la tondeuse, vous pouvez choisir un robot tondeuse. Néanmoins, vous avez du mal à faire votre choix, car il existe de très nombreuses marques sur le marché. Si vous avez déjà entendu parler du fabricant Husqvarna, sachez que vous pouvez avoir une confiance absolue dans la qualité de ses produits.

Comment poncer un parquet avec une ponceuse à bande ?

Le parquet est un revêtement de sol grandement apprécié. Son style intemporel, le petit côté nature ainsi que la facilité de la pose en font un produit idéal pour un intérieur avec une déco bien marquée. Travailler le parquet est devenu d’autant plus facile de nos jours. Avec des outils comme les ponceuses qui permettent d’arriver à des résultats plus que satisfaisants, il n’y a plus matière à hésiter. Si votre sol a besoin d’un petit coup de neuf, la ponceuse est aussi une solution intéressante. Comment faire pour poncer le parquet de la maison avec une ponceuse à bande dans ce cas ?

Pourquoi est-il nécessaire de bien s’outiller ?

Lorsque vous avez des travaux de bricolage à réaliser dans votre jardin ou pour un aménagement extérieur, il est indispensable d’utiliser l’outillage approprié pour obtenir un résultat de qualité.

Comment faire pour trouver des outils de qualité avec un prix imbattable ?

En effet, vous avez besoin de construire un meuble en bois, d’effectuer l’entretien de votre piscine ou de mettre en place des accessoires pour votre douche. Dans un tel cas de figure, il est nécessaire d’utiliser les bons produits pour obtenir un résultat la hauteur de votre attente.

Dans une telle optique, vous pouvez acheter votre matériel de bricolage sur laredoute.fr, car c’est un site possédant tout l’outillage nécessaire pour des travaux généralistes. Au programme, une sélection d’articles vous sera proposée avec une indication directe sur le stock. Pour plus de détails, n’hésitez pas à cliquer sur l’équipement qui vous intéresse et vous allez être informé sur le délai de livraison.

Vous pouvez également vous rendre dans un magasin de bricolage à proximité de chez vous mais avant de conclure une vente, n’hésitez pas à comparer les prix, car il y a parfois des écarts de prix particulièrement importants.

Pour le site de laredoute.fr la consultation ne prendra que quelques minutes et bien évidemment si vous avez besoin d’une information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec le service client qui sera ravi de vous donner cette information de manière gratuite.

Choisissez systématiquement la qualité.

  • Pour mener à bien votre travail, il est important d’investir dans les bons outils dès le départ et surtout de faire attention à la qualité. Voyez l’achat de ces différents éléments comme un investissement sur le long terme pour éviter de les remplacer régulièrement. De même, cela vous évitera d’être bloqué sur l’avancement des travaux si jamais vous avez une panne.
  • Mais investir dans des outils de qualité, c’est également prendre soin de votre sécurité. De nombreux accidents peuvent survenir au cours d’un bricolage à cause d’une qualité qui est à remettre en question sur l’outil que vous manipulez.
  • De plus, si vous n’avez pas de compétences particulières, il est important d’investir dans un équipement de base qui vous assure une protection supplémentaire. Par exemple, un masque, des lunettes de protection et des gants.
  • Le risque de coupure reste présent sur la manipulation de certains outils, mais également les projections de débris ou l’inhalation des produits toxiques. De ce fait en complément de votre outillage, n’oubliez pas de consacrer une partie de votre budget sur des équipements de protection.

Un travail soigné en toutes circonstances

Le bricolage est avant toute une activité manuelle pouvant s’exercer dans de nombreux secteurs. Par conséquent, il existe un outillage polyvalent comme une boîte à outils qui vous sera très utile dans de nombreuses circonstances. Que ce soit pour des petits bricolages ou des travaux de plus grande envergure, vous serez en mesure de réaliser un travail soigné et d’être satisfait du travail que vous venez d’exécuter.

Des outils de découpe et de mesure sont également très utiles dans des travaux de rénovation ou de construction. Mais pour vous faire gagner du temps, ne soyez pas hésitant à porter votre dévolu sur des outils électriques.

Pour effectuer vos différents travaux, il est important d’investir par rapport à la nature de votre projet. Mais il existe certains composants universels comme la perceuse, un marteau, une pince, un mètre, un niveau à bulle, une clé à molette ainsi que des tournevis.

Conclusion

Même si vous n’êtes pas un expert du bricolage, il est important d’investir dans du matériel de qualité afin d’exécuter les différents travaux d’entretien et de rénovation du quotidien.

Choix d’une ponceuse excentrique : Dans quels cas ?

Quand on regarde de loin le monde des ponceuses, on a du mal à imaginer qu’il en existe plus de 8 types différents :

    1. Ponceuse orbitale
    2. Ponceuse excentrique
    3. Ponceuse vibrante (classique ou triangulaire)
    4. Ponceuse à bande
    5. Ponceuse à ruban
    6. Ponceuse contact
    7. Ponceuse de chant
    8. Ponceuse à disque

Pourtant, chaque type de ponceuse est là pour un but précis

Dans cet article, nous allons développer l’utilité de la ponceuse excentrique.

4 outils utilisés en serrurerie

Les serruriers sont des artisans dépanneurs qui vous aident à régler tous vos problèmes de serrure. Pour bien exercer leur métier, ces derniers utilisent des outils très spécifiques, adaptés à chaque type de situation. Découvrez les 4 outils utilisés en serrurerie.

Les outils de crochetage de serrures

Le crochetage est une technique grâce à laquelle les serruriers ouvrent une serrure ou un cadenas sans le détériorer. Pour bien réaliser cette opération, ils utilisent un ensemble d’outils spécifiques qui constituent un kit de crochetage professionnel. Ce kit est constitué de 70 outils minimum qui permettent au serrurier de réparer tous les systèmes de serrurerie qui existent. Chaque outil joue un rôle précis. Il existe également des éléments qui sont régulièrement utilisés par les serruriers. Il s’agit notamment :

  • des tendeurs (petit et grand),
  • des matadors,
  • des râteaux,
  • des palpeurs,
  • des crochets hobbs,
  • un demi-diamant,
  • un grand-diamant.

Parmi tous ces éléments, le tendeur, également appelé entraîneur, est un outil de crochetage indispensable. Il permet d’appliquer facilement une action de rotation sur le cylindre du cadenas ou de la serrure à crocheter. Il permet également au serrurier de trouver facilement les goupilles qui se bloquent durant le crochetage. Il existe trois types de tendeurs pour l’ouverture des entrées de clés. Vous avez les tendeurs à ressorts, les tendeurs réglables et les tendeurs rotatifs.

Coupe-boulons, pour couper les boulons et les serrures

Très utilisé par les serruriers professionnels, le coupe-boulon est une pince coupante spéciale. Il est composé de bras longs qui lui offrent des mâchoires puissantes et une grande démultiplication. Ces caractéristiques permettent au serrurier de couper les boulons et tiges en métal allant jusqu’à 16 mm sans effectuer de gros efforts physiques. Le coupe-boulon est utilisé pour les travaux divers comme couper une serrure, un cadenas, un câble électrique ou une vis.

Pour bien effectuer leurs travaux de serrurerie, les professionnels optent pour un coupe-boulon dont la mâchoire est de grande qualité. Il ne se déformera donc pas sous l’effet de la pression. Pour un résultat plus optimal, il est même conseillé de choisir des pinces coupantes trempées et traitées thermiquement. Pour choisir une pince coupante adaptée aux travaux qu’ils effectuent, les serruriers tiennent compte du diamètre de l’objet à couper.

outils serrurerie

Les outils d’impression de clés

Si vous désirez reproduire une clé, rapprochez-vous d’experts en serrurerie. Ils ont une machine à dupliquer les clés qui leur permet de reproduire les modèles de clés d’une porte ou d’une voiture. Elle comprend un moteur électrique, un robuste bâti métallique, un interrupteur principal, deux manettes destinées à la régulation et au serrage… Cet appareil facilite le micro-usinage des petits outils de serrurerie. Elle est très polyvalente et peut reproduire :

  • les clés à cylindres,
  • les clés plates,
  • les clés à point,
  • les clés en croix,
  • les clés à gorge,
  • les clés électroniques,
  • les clés mécaniques.

En dehors de sa haute qualité de précision, cette machine offre également un très bon niveau de sécurité. Dupliquer une clé est une opération qui demande le respect de certaines conventions de sécurité. Vous devez donc fournir toutes les informations nécessaires au préalable afin que votre serrurier puisse répondre à vos besoins.

Les autres outils de serrurerie

Il s’agit des outils d’usage général que le serrurier a toujours avec lui lorsqu’il va effectuer un travail de dépannage. Parmi ceux-ci, nous avons :

  • les clés de tension,
  • les clés hexagonales,
  • les leviers de niveaux,
  • des tournevis,
  • des meuleuses,
  • les craquelins de cylindres,
  • les marteaux,
  • un pied à coulisse numérique.

En plus de ces outils, il y a des accessoires importants qui doivent être gardés pour optimiser la qualité des travaux. Vous avez le crayon, le ruban adhésif, la lampe torche, le ruban isolant, la scie à métaux, les sertisseuses et la calculatrice. Lorsque les travaux de dépannage consistent à ouvrir le verrou d’une porte, le serrurier doit également avoir sur lui d’autres éléments importants. Il s’agit d’un fileur de prise, des extracteurs de cylindres et des pics informatisés.

Le fileur de prise permet au professionnel de décaler et de soulever la fiche de la serrure pour positionner le verrou à l’endroit idéal. Les extracteurs sont indispensables lorsque la clé est coincée dans la serrure. Ils permettent également de retirer tous les bouts de métaux et débris de la serrure. Quant aux pics informatisés, ils sont utilisés lorsque le serrurier doit intervenir sur des serrures à structure complexe. Ils sont constitués de broches et de disques qui facilitent le déblocage de ces serrures. Le pistolet électrique est un outil simple à utiliser qui permet l’ouverture des systèmes de verrouillage bloqués.

Pourquoi acheter ses outils dans une quincaillerie ?

Lorsque vous avez besoin de réaliser les travaux, vous avez besoin d’un outillage de qualité. En effet, avec des outils adaptés, vous serez en mesure de travailler beaucoup plus efficacement. Pour cela, il est impératif de vous orienter vers un magasin spécialisé, capable de répondre avec précision à vos besoins.

La possibilité d’achat par unité ou la vente en gros

La quincaillerie reste la meilleure solution pour acheter des matériaux de construction en grosse quantité et des outils adaptés. Par conséquent, vous bénéficiez d’une tarification abordable et vous avez en plus de l’expertise du professionnel pour vous conseiller.

Ainsi, n’hésitez pas à vous fournir auprès d’un magasin de qualité, et si vous vous situez en région parisienne, sachez qu’il existe deux quincailleries à Paris intra-muros destinées aux acteurs B2B, professionnels du bâtiment, qui seront en mesure de répondre avec précision à votre besoin.

Voilà pourquoi il est impératif d’opter pour une quincaillerie digne de ce nom, vous aurez de très nombreux matériaux de finition et de construction à votre disposition.

Privilégiez une quincaillerie par rapport à son emplacement

  • Si vous en avez la possibilité, orientez-vous directement vers un magasin à proximité de chez vous. Par ce simple fait, vous allez bénéficier d’une livraison des matériaux avec une tarification plus intéressante. Souvent, le dépôt de matériaux s’effectue par rapport à la distance de livraison. En d’autres termes, plus vous êtes éloigné de la quincaillerie, le transport risque d’être onéreux.
  • Mais ce n’est pas le seul avantage d’une quincaillerie de proximité, lorsque vous avez besoin d’un outil ou d’un matériau en urgence, vous savez que vous pourrez l’avoir extrêmement rapidement. De plus, une quincaillerie présente de très nombreux équipements, idéal lorsque vous avez besoin de changer votre serrure ou d’effectuer l’achat d’une nouvelle ampoule.
La quincaillerie et les outils

Des produits de très grande qualité

Les quincailleries sont autant dédiées aux professionnels qu’aux particuliers. Mais surtout, vous trouverez une panoplie de matériaux particulièrement robustes pour exécuter différentes tâches. Par exemple, des travaux de plomberie, du matériel de construction dans une optique de rénovation et des matériaux de finition.

Les différents produits mis en vente dans les quincailleries spécialisées ont été testés au préalable et ils sont bien évidemment conformes aux normes. Il est impératif de vous orienter vers des matériaux de qualité pour assurer la pérennité de votre habitation.

Par ailleurs, une quincaillerie vous permettra de trouver du matériel qui n’est pas forcément disponible dans les grands magasins. Non seulement vous pouvez miser sur la qualité, mais également des styles modernes, contemporains ou vintages.

La tarification des produits

En vous adressant à une quincaillerie, vous avez la possibilité d’acheter en gros, mais également d’acquérir des produits au détail. En comparaison avec des magasins spécialisés, cette méthodologie vous permettra de gagner de l’argent.

Mais ce n’est pas tout, les quincailleries ont également une politique de fidélisation particulièrement appréciée par leur clientèle, car elle est avantageuse. Par exemple, vous allez pouvoir bénéficier d’un service de livraison gratuit, ce qui n’est pas le cas lorsque vous commandez dans les grands magasins.

Il faut savoir que les quincailleries pratiquent également une tarification abordable sur de très nombreux articles, n’hésitez donc pas à en profiter si vous avez besoin de matériel de plomberie, de la menuiserie, du métal et des outils particuliers.

À titre d’exemple, la quincaillerie Legallais dispose de 26 points de vente sur l’ensemble du territoire français et plus de 50 000 références, de quoi forcément trouver votre bonheur.

Conclusion

Désormais, vous savez comment effectuer l’acquisition d’outils et de matériaux spécifiques avec une qualité remarquable et un rapport qualité prix imbattable. N’hésitez pas à consulter immédiatement la quincaillerie à proximité de chez vous, vous ne serez pas déçu.

Les différents types de vis et leur usage

Que ce soit pour la construction d’une cabane, pour fabriquer des meubles, pour mettre en place des lames de terrasse, pour fixer du placo ou pour d’autres travaux de bricolage, il est important d’utiliser les bons éléments pour que la fixation soit stable. En la matière, il existe une gamme très variée, d’où la nécessité de faire les bons choix dès le départ.

L’utilisation des bonnes vis en fonction de votre usage

  • Une vis à bois s’enfonce naturellement sur le support adéquat, sans la nécessité d’avoir fait un trou au préalable. En utilisant la bonne vis, vous limitez grandement les risques que le bois se fende. Sur toute la longueur de la vis, un filetage est alors présent et vous disposez d’une pointe profilée. Généralement, il s’agit d’une tête frisée, d’une vis torx ou Poozidriv.
  • Concernant la visserie américaine, elle utilise la norme US, c’est-à-dire le pouce. Vous obtenez 2 chiffres avec le premier qui correspondant au diamètre de la vis et le deuxième à son pas. Contrairement à la norme européenne standard ISO, la visserie américaine va prendre en considération le nombre de filets par pouce.
  • Si vous avez besoin de fixer des plaques de placoplatre, il est indispensable d’avoir recours à des vis placo. Celles-ci sont indispensables lorsque vous entreprenez les travaux de rénovation permettant de changer la surface de vos murs. La particularité de ces vis repose sur leur capacité à s’enfoncer dans la plaque de placoplatre, sans l’endommager. Par ailleurs, elles viendront s’insérer derrière dans un rail métallique pour que la plaque ne bouge plus. Généralement, vous utilisez des vis d’une longueur de 25 mm, mais sachez qu’il en existe également en 35 mm.
  • Les vis inox sont particulièrement robustes, car elles sont en acier et il ne s’agit pas d’un revêtement. Résultat, les vis sont beaucoup plus résistantes et sachez qu’il existe 2 classes distinctes, à savoir les vis inox A2 et A4. Certaines sont également magnétiques, ce qui vous permettra de les caler beaucoup plus facilement lorsque vous avez besoin de les dévisser.

Les différentes caractéristiques à prendre en considération dans le choix d’une vis

Lorsque vous avez besoin d’utiliser de la visserie comme une rondelle, une vis ou un écrou, il est important de vous attacher dès le départ aux caractéristiques techniques du produit. En effet, rappelons qu’une vis et un écrou forment un boulon. De ce fait, il faut prendre en considération le matériau dans lequel vous allez positionner le boulon.

Comme vu précédemment, si vous avez besoin de travailler le bois, il vous faudra une vis spécifique. Même constat lorsque vous devez visser dans de l’acier ou sur une plaque de placoplatre.

Pour déterminer la longueur de la vis, considérez cette fois-ci la résistance et l’épaisseur du support. Enfin, le poids et l’épaisseur de la charge à supporter. Si celle-ci reste conséquente, il est préférable d’investir dans des vis de qualité.

Si vous devez travailler en extérieur, il est fortement recommandé de porter votre dévolu sur de la vis en acier inoxydable. Dans le cas contraire, la matière risque de se détériorer au fur et à mesure du temps et dans ce cas-là elle ne va pas remplir son rôle.

Globalement, même si vous n’êtes pas un expert, vous pouvez garder à l’esprit que plus le diamètre de cette dernière sera conséquent, plus elle possédera une grande résistance au cisaillement et à la rupture.

Conclusion

Le choix d’une vis est absolument déterminant par rapport à l’usage que vous allez en faire. Si nécessaire, demandez conseil auprès d’un spécialiste pour ne pas regretter votre choix une fois que celle-ci sera fixée.

Comment choisir les bons forets pour votre projet ?

Les forets sont des outils très pratiques pour faire du bricolage en menuiserie ou maçonnerie. Grâce à eux, vous pouvez par exemple accrocher des tableaux au mur ou fixer des points lumineux au plafond. Ils sont aussi utilisés par des professionnels de la construction. Les plus répandus actuellement sont les forets SDS, car ils sont adaptés pour plusieurs types de projets. Vous voulez choisir les bons forets pour réaliser un projet ? Découvrez ici l’essentiel à savoir sur les forets SDS, les règles à suivre pour faire le bon choix et comment les utiliser.

Que sont les forets SDS et à quoi servent-ils ?

Les forets SDS sont des outils de perçage adaptés pour les marteaux-perforateurs ou perforateurs dotés d’un système de fixation rapide appelé SDS (ou Special Direct System en anglais). Ces outils se présentent généralement sous la forme d’un cylindre dans lequel sont marquées des goujures c’est-à-dire des rainures hélicoïdales ou des rainures en spirale.

L’extrémité des forets SDS est conique avec ou sans taillants pour faciliter la perforation. Leur base ou queue dispose de plusieurs cannelures qui s’encastrent dans le mandrin du perforateur à système SDS pour permettre une fixation plus sûre. Les forets SDS sont utilisés en menuiserie ou en maçonnerie pour creuser des trous dans les matières suivantes :

  • le bois,
  • le béton,
  • l’aluminium,
  • la brique,
  • la pierre,
  • le plastique,
  • le cuivre

Vous devez savoir qu’il existe plusieurs types de forets SDS. On dénombre notamment 3 types dont les forets SDS Plus (ou SDS+), les forets SDS Max et les forets SDS Top. Chacun d’eux à ses caractéristiques qu’il est important de connaître si vous comptez choisir les bons forets pour votre projet.

perçage avec foret

Les forets SDS plus ou SDS+

Ces types de forets sont faits pour la gamme des perforateurs de 2 à 4 kg dotés d’un système de fixation rapide SDS plus. La base ou l’emmanchement de ces forets comporte 4 cannelures, dont 2 ouvertes et 2 fermées. Le diamètre maximal de l’emmanchement est d’environ 10 mm, soit celui du petit doigt.

La longueur du cylindre comportant les rainures varie généralement entre 100 mm et 1000 mm. Les larges goujures facilitent l’extraction de la poussière ou du copeau et l’extrémité active de ces forets (les taillants) s’adapte à différents matériaux.

Ces caractéristiques des forets SDS plus leur permettent de réaliser des perforations standard dans du bois, de l’aluminium, du plastique, voire du béton. Ces outils correspondent surtout aux travaux de perçage pour du petit chevillage en diamètre 6 mm, 8 mm voire 12 mm. On les retrouve sur le marché en lots de 5 ou de 10 pièces à partir de 14 €.

Les forets SDS Max

Les forets SDS Max permettent de mieux réaliser des travaux de perçage pour des chevillages en diamètres supérieurs à 12 mm. Ils sont généralement faits en acier ou en carbure de tungstène. Ainsi, si vous cherchez un foret SDS performant, notez que ces outils de perçage s’adaptent parfaitement aux perforateurs de plus de 5 kg dotés d’un système de fixation rapide SDS Max.

Le diamètre maximal de leur emmanchement est d’environ 17 mm. Pour les reconnaitre, vous pouvez comparer la taille de leur base à votre pouce. Les deux auront normalement la même grosseur. Les forets SDS Max sont aussi reconnaissables grâce aux nombres de cannelures que comporte leur emmanchement.

L’emmanchement de ces types de forets est en effet composé de 5 cannelures, dont 3 ouvertes et 2 fermées. Le cylindre à rainures mesure entre 100 mm et 1000 mm et son extrémité est généralement dotée de 2 à 5 taillants. Les forets SDS Max sont surtout utilisés par des professionnels du bâtiment ou de la construction. Ils s’en servent pour les gros travaux de perforation comme le perçage de béton armé ou pour des travaux intensifs.

Les forets SDS Top

Les forets SDS Top sont des outils de perçage intermédiaires entre les forets SDS Plus et SDS Max. Ils sont surtout utilisés par les professionnels lorsque les forets SDS+ atteignent leurs limites et que les dimensions des forets SDS Max ne sont pas compatibles aux travaux souhaités.

Ces types de forets ont généralement un emmanchement comportant 4 cannelures, dont 2 fermées et 2 ouvertes. Le diamètre de leur base est d’environ 14 mm et la longueur du cylindre varie entre 100 et 1000 mm. Ces outils offrent notamment une précision dans le travail. Ils permettent le perçage des murs en béton vibré, en pierre ou en béton armé.

Comment choisir le bon foret ?

Pour choisir le bon foret pour votre projet, vous devez suivre ou vérifier quelques points importants.

Tenez compte du système de fixation de votre perceuse ou perforateur

Il existe plusieurs systèmes de fixation et les plus répandus sont le système classique et le système SDS. Un foret conçu pour un perforateur à système SDS ne peut être utilisé avec une perceuse à système classique et vice-versa. De plus, chaque système de fixation SDS est unique et son mandrin ne prend que des forets qui lui correspondent. Vous ne pouvez donc pas utiliser des forets SDS plus ou SDS Top avec un perforateur à système SDS Max et inversement.

Vous devez alors bien observer votre perceuse ou perforateur et son système de fixation pour faire le choix de forêt en conséquence. Le mandrin est la partie de la machine qui retient les forets et permet leur entrainement pour le perçage. Il est généralement composé d’une mâchoire ayant des dents.

Vérifiez avant votre choix s’il prend des forets à emmanchement cylindrique ou rond, en polygone ou l’un des emmanchements SDS (Plus, Max ou Top). Ainsi, vous n’aurez pas besoin d’un adaptateur pour utiliser le ou les forets achetés.

choisir le bon foret

Choisissez le foret selon le matériau à percer

Il existe des forets adaptés pour chaque type de matériau. Vous devez donc prendre en compte la nature du matériau à percer pour choisir soit un foret à bois, un foret à métal ou un foret à béton.

Les forets à bois ont généralement une petite pointe à leur extrémité. Ils peuvent être utilisés pour perforer n’importe quel bois, qu’il s’agisse de contreplaqués, de feuillus ou de placages. Les forets à métaux sont eux reconnaissables à leur extrémité de forme conique et pointue. Ils sont adaptés pour percer dans de l’aluminium, le plastique, le cuivre, l’acier et d’autres métaux.

Comme leur nom l’indique également, les forets à béton sont faits pour creuser dans le béton et la maçonnerie. Ils sont généralement faits en acier avec des taillants en carbure de tungstène très résistants pour progresser dans du béton dense. Leur extrémité ressemble dans la plupart des cas au nez d’un requin marteau.

Suivez les dimensions du trou à réaliser

Les derniers points importants à vérifier pour choisir le bon foret sont ses dimensions. Son diamètre par exemple doit être de la taille du chevillage souhaité et les goujures assez larges pour faciliter l’extraction de la poussière ou du copeau. La longueur du cylindre ou de la spirale doit être au moins égale, sinon supérieure à la profondeur du trou que vous comptez percer. Une longueur de la spirale supérieure à la profondeur du trou est surtout importante pour favoriser l’évacuation des débris.

Comment utiliser un foret SDS ?

Une fois le bon foret SDS choisi, il suffit d’insérer sa base dans le trou situé au centre du mandrin d’un perforateur à système SDS pour l’apprêter à l’utilisation. Enfoncez-le complètement et arrêtez-vous seulement après avoir entendu un clic. Ce son signale que le foret est bien fixé, c’est-à-dire qu’il est serré par les trois pattes de la tige de transmission reliée au moteur et que les bagues le maintiennent.

La mise en place d’un foret SDS dans le mandrin d’un perforateur ayant un système de fixation SDS est la même pour les forets SDS Plus, Max ou Top. Rappelez-vous cependant que les cannelures de l’emmanchement du foret doivent être compatibles avec le mandrin de la machine.

Mettez ensuite la perceuse ou le perforateur en mode percussion et marquez l’emplacement du trou à creuser. Vous pouvez utiliser un crayon gras pour faire une croix ou un clou pour créer un point s’il s’agit d’un métal par exemple. Tenez maintenant fermement la machine et placez l’extrémité active du foret SDS sur l’endroit marqué. Appuyez avec votre index sur la détente pour actionner l’outil de perçage et maintenez la machine pour accompagner le mouvement de perforation.

Une fois le perçage terminé, il suffit de tirer la bague de serrage vers la base du mandrin ou le corps de la machine pour libérer l’emmanchement du foret afin de pouvoir le sortir. La bague de serrage est généralement recouverte de plastique et est située à l’extrémité du perforateur.

mandrin de perforateur pour forets SDS

Quelques conseils pour percer dans des matériaux durs comme le béton ou la maçonnerie

Si vous souhaitez faire un trou dans des matériaux tels que le béton ou la maçonnerie, il faut nécessairement suivre les instructions de sécurité. Protégez vos oreilles avec un casque contre le bruit et portez des lunettes afin d’éviter le contact de vos yeux avec les projections de béton ou la poussière.

Vous devez également porter des gants épais qui seront notamment d’une aide capitale en cas de contact avec un foret à haute température. N’oubliez pas de porter un masque filtrant puisque l’opération risque de créer beaucoup de poussière.

Pour le perçage, tenez fermement le perforateur sur le repère et créez d’abord un avant-trou à l’aide d’un foret à béton en l’actionnant à faible vitesse. La profondeur de ce trou peut varier de 3 à 6 mm. Son rôle est de guider le foret lors de la perforation proprement dite. Même si votre projet exige l’utilisation d’un foret de grand diamètre, utilisez d’abord un foret plus petit pour créer l’avant-trou. Cela vous permettra de réaliser plus facilement le perçage.

Après avoir inséré le foret convenu pour le projet, augmentez graduellement la vitesse du perforateur en exerçant une pression suffisante pour maintenir l’outil en place. Ne forcez pas là-dessus sinon vous risquez d’endommager le foret.

Arrêtez-vous chaque 20 ou 30 secondes, sortez l’outil et laissez-le se refroidir quelques secondes. Puisque le béton est un matériau résistant et dense, le foret risque en effet de trop chauffer si le perçage dure longtemps. En cas de complication ou de difficulté, utilisez un burin de maçon ou un marteau pour briser les obstructions.

Pour réduire la température du foret et éviter le surplus de poussière, vous pouvez utiliser de l’eau si cela ne représente pas un danger pour le foret utilisé (référez-vous aux instructions du fabricant). Vous pouvez aussi demander à quelqu’un de collecter au fur et à mesure la poussière produite avec un aspirateur. À la fin du perçage, servez-vous d’une poire ou d’une bombe à air pour débarrasser la poussière accumulée du trou creusé.