18 façons de préserver une abondance de tomates

C’est le souhait secret de chaque jardinier de récolter des montagnes de tomates fraîches, juteuses et parfumées par les seaux de son jardin surproductif.

En réalité, du moins pour certains d’entre nous, ce n’est rien d’autre qu’un rêve ambitieux.

Et pourtant, il existe des moyens de réaliser nos visions riches en tomates. Bien qu’il soit utile d’avoir un plan.

Rénover sa terrasse à la Réunion

Une terrasse en bord de mer peut devenir un véritable havre de bien-être lorsqu’il est correctement aménagé. Si vous prévoyez de faire des travaux de rénovation, profitez-en pour créer un beau coin de détente chaleureux. Découvrez nos conseils pour une rénovation réussie de votre terrasse.

Les essentiels pour rénover correctement une terrasse

Les raisons de rénover une terrasse peuvent être purement esthétiques ou faire suite à une dégradation de l’état du lieu. Dans tous les cas, cette opération permet de lui redonner un coup de jeune, de mieux le protéger et de le pérenniser en utilisant des matériaux durables et solides.

Les travaux à réaliser pour une terrasse toute neuve

La rénovation de la terrasse de votre résidence ou restaurant situé en bord de mer à la Réunion passe par le revêtement du sol. En effet, cet espace mérite un sol adapté aux habitants de la maison ou aux clients, mais aussi à l’environnement. Il convient de bien choisir le revêtement qui allie confort, esthétique et praticité, puis de vous tourner vers les bons artisans pour effectuer les travaux. Vous pouvez vous rapprocher d’un magasin de carrelage à la Réunion pour vous procurer un revêtement de sol qualitatif comme des pierres naturelles par exemple, et glaner de précieux conseils pour choisir le revêtement le plus adapté à votre projet.

terrasse en pierres naturelles

Les critères de choix d’un bon revêtement de sol

Le choix d’un revêtement de sol pour une terrasse n’est pas forcément simple. Pour vous y retrouver et être sûr d’opter pour la meilleure option, tenez compte de certains critères. Considérez l’esthétisme du matériau en vous demandant lequel vous plaît le plus visuellement, mais aussi quelle ambiance vous souhaitez donner à votre terrasse.

Concernant l’entretien, demandez-vous si vous avez suffisamment d’envie et de temps pour nettoyer votre terrasse, sachant que le bois nécessite plus de soins qu’un carrelage. Le prochain critère concerne le budget alloué. Pour vous donner une idée, le bois exotique est beaucoup plus onéreux que le travertin.

Le confort et la résistance sont les derniers points que vous devez considérer pour vous assurer de faire le bon choix.

Le revêtement du sol de votre terrasse

Le travail le plus important lors de la rénovation d’une terrasse consiste à refaire le revêtement de sol. Les plus recommandés sont les pierres naturelles et le carrelage. Tous deux possèdent des avantages non négligeables et conviennent aussi bien pour les sols intérieurs qu’extérieurs.

Un revêtement de sol en pierres naturelles

Un revêtement en pierres naturelles vous donne l’assurance de profiter d’un sol authentique. Ce matériau qui apporte une élégance naturelle à l’intérieur comme à l’extérieur se distingue par son esthétisme et sa solidité. Vous avez en outre le choix parmi plusieurs motifs et teintes en fonction de la pierre que vous choisissez (calcaire, ardoise, marbre, travertin, granit, etc.). Les autres qualités de la pierre naturelle sont la facilité de nettoyage, la robustesse et l’intemporalité. Elle est parfaite pour donner du cachet à votre terrasse, car elle est chic et rustique. Les différentes teintes de ce matériau au charme authentique à souhait sublimeront votre espace. Les meilleures références pour la rénovation sont la pierre bleue, le granit, l’ardoise ainsi que la pierre de Bourgogne aux tons ivoire ou ocre.

Pour la terrasse, nous vous encourageons à privilégier la pierre striée ou brossée qui est moins glissante. Cet excellent revêtement s’adapte à l’intégralité des décorations et architectures extérieures. En raison de sa durabilité, la pierre naturelle possède une durée de vie exemplaire. Comme elle vieillit assez bien, elle ne requiert pas de traitements spécifiques lorsqu’elle est spécialement conçue pour l’extérieur. Pour protéger votre terrasse, vous pouvez utiliser si nécessaire un produit hydrofuge qui bouchera les pores du matériau afin d’empêcher le développement de la mousse. Si de la mousse apparaît, il suffit de passer du savon noir ou de Marseille avec un balai.

Les avantages du carrelage

Un carrelage contemporain est l’idéal pour apporter un coup de jeune à votre terrasse usée par le temps et par les vents marins. Ce matériau offre un vaste choix de motifs et de couleurs pour habiller joliment le sol de votre terrasse. En plus d’être intemporel, il est également hautement résistant aux intempéries. En plus de vous offrir un bon rapport qualité/prix, les carreaux se déclinent dans de nombreux rendus et finitions différents pour un espace détente moderne et design.

Le carrelage peut être en céramique (faïence, grès cérame, terre cuite, porcelaine ou tomettes), en imitation pierre ou en carreaux de ciment. Vous avez le choix parmi plusieurs types de pose pour obtenir une terrasse en parfaite adéquation avec vos goûts. En raison de sa facilité d’entretien, un simple coup de serpillière à l’eau savonneuse suffit pour le rendre propre.

Une rénovation de terrasse réussie

L’aménagement d’une terrasse pour en faire un joli coin de paradis fait partie des travaux agréables à réaliser, d’autant plus si votre restaurant ou résidence est située en bord de mer. Les possibilités en matière de revêtements sont nombreuses et les travaux doivent être idéalement effectués par un professionnel.

Comptez sur des professionnels pour les travaux

Une terrasse parfaitement rénovée, aménagée et dans l’air du temps est le combo idéal pour en profiter pleinement tout au long de l’année. Cet espace est le lieu préféré de tous durant les beaux jours et l’on aime y recevoir des amis et de la famille pour bruncher, déjeuner ou boire un verre. Faire appel à un professionnel pour rénover votre terrasse possède plusieurs avantages. En effet, vous vous assurez d’une vraie qualité de réalisation, surtout concernant l’étanchéité. Outre la rapidité du chantier, vous bénéficiez également de la garantie décennale.

Et si vous couvriez votre terrasse ?

La rénovation d’une terrasse est l’occasion de la couvrir si elle ne l’est pas encore. La doter d’une toiture partielle ou d’un toit entier est une excellente idée, puisqu’en été, vous profitez de l’ombre. Les solutions s’offrant à vous pour un beau rendu sont la pergola en bois pour un look classique ou en métal pour un style méditerranéen. Vous pouvez également protéger la terrasse avec des tuiles ou mettre en place des plaques transparentes.

La question la plus fréquente que se posent de nombreux propriétaires est de savoir si le paillis de pierres ou le paillis traditionnel est une meilleure option pour l’aménagement paysager. Cela dépend vraiment des zones de la cour où vous souhaitez utiliser du paillis ou des pierres, et de vos préférences personnelles.

Le paillis traditionnel est bon à utiliser autour des arbres et dans les parterres de fleurs, tandis que le paillis en pierre est une excellente option pour les endroits comme le pourtour des piscines, l’encadrement d’un étang naturel ou artificiel, devant une maison, près des zones de cuisson extérieures, autour des cheminées extérieures et sur les sentiers.

 

Avantages du paillis de bois et du paillis de pierre traditionnels

Les deux types de paillis peuvent être utilisés, et tous deux présentent des avantages spécifiques. Le paillis traditionnel nécessite un peu plus d’entretien et doit être remplacé ou bien il faut en ajouter chaque année pour qu’il reste le plus beau possible. Le paillis organique ajoute des nutriments essentiels au sol et aux plantes et crée une atmosphère saine pour la croissance. Le paillis de bois est plus léger et n’a pas besoin d’un tissu de protection en dessous. Le paillis de bois contribue à isoler le sol, à empêcher les plantes et les arbres de geler, à réduire le besoin de désherbage.

Le paillis de pierres n’a pas besoin d’entretien. Une fois mis en place, il est magnifique pendant de nombreuses années et ne nécessite presque pas de s’en occuper. Il existe de nombreuses variétés de pierres attrayantes, des roches de rivière au granit en passant par le gravier de pois, et elles sont de couleurs allant du rouge au noir, au blanc, au beige, etc….

Le choix des roches d’aménagement paysager se fait le plus efficacement en tenant compte des autres couleurs utilisées dans les aménagements paysagers, de la couleur de votre maison et de vos préférences personnelles. Si vous souhaitez un look inspiré de la nature, vous pouvez choisir des roches de rivière et différentes couleurs de granit.

 

Choses à retenir lors de l’utilisation de roches pour l’aménagement paysager

Lorsque des roches sont utilisées pour votre projet d’aménagement paysager ou de paillage, vous devrez poser du tissu pour décourager la croissance des mauvaises herbes. Les roches sont plus lourdes que le paillis traditionnel et demandent plus d’effort pour leur installation. L’avantage est que les paillis de pierres naturelles aident à prévenir la croissance de champignons et à réduire les débris au minimum. Cela fait de la pierre un excellent choix pour les piscines et les jardins.

 

Votre choix crée une belle cour

Que vous choisissiez le paillis de bois naturel ou la pierre, en réfléchissant bien au style que vous souhaitez obtenir et en recherchant une aide et des conseils professionnels, votre cour peut être un endroit agréable et relaxant tout au long de l’année. Le paillis ajoute un joli contraste de couleur aux pelouses et aux parterres de fleurs verts, tandis que certains types de paillis ont l’avantage supplémentaire d’avoir des propriétés antiparasitaires. L’utilisation de paillis est un moyen simple et économique d’améliorer l’aspect de n’importe quel jardin.

Cinq façons de conserver les pommes de terre pour qu’elles durent des mois

Le travail le plus dur de la saison de jardinage est terminé, et vous avez ramassé toutes vos pommes de terre.

Ou peut-être que vous avez rendu visite à vos agriculteurs locaux ; au marché et que vous vous êtes un peu emporté en achetant des pommes de terre fraîches de la ferme.

Des repas de frites et de purée maison vous attendent, mais soyons réalistes, il n’y a qu’une quantité limitée de pommes de terre que vous pouvez manger en une fois.

Les bombes à graines au loin

Souvent appelées « jardin de guérilla », les bombes à graines sont conçues pour les zones que vous aimeriez colorier mais que vous ne pouvez pas cultiver facilement à cause de clôtures ou d’autres blocages. Ces bombes seraient mieux employées – ou déployées – dans les parterres de fleurs et les jardinières de rue négligés de votre communauté. Vous pourriez aussi attaquer une partie oubliée de votre quartier avec une bombe, mais nous ne vous l’avons pas dit.

L’idée est d’emballer une série de graines dans une boule avec toutes les choses dont ils auraient besoin pour commencer leur voyage. L’enveloppe d’argile protégera les graines des oiseaux et des insectes. Elle absorbe également la pluie et la rosée, permettant ainsi aux graines de germer et de se préparer à leur transformation en semis. Le compost leur donne les nutriments dont ils ont besoin pour se développer. Les bombes à graines fonctionnent mieux lorsqu’elles sont « plantées » – jetées quelque part par hasard – au début du printemps ou à l’automne, de sorte que les averses d’avril peuvent les aider à faire leur travail.

Ils sont parfaits pour vos jardiniers débutants, car ils leur donnent un sentiment d’accomplissement et pourraient même les encourager à passer au niveau supérieur du jardinage. Créer des bombes à graines est simple et facile. Et si vous avez déjà fait des truffes ou des boules de gâteaux, cela peut sembler étrangement similaire.

 

Comment fabriquer des bombes à graines

  1. 3 parties d’argile naturelle ; peut être trouvé dans les magasins d’art
  2. 5 parties de compost
  3. 1 partie de graines de fleurs sauvages – ; vous pouvez utiliser un mélange de graines de fleurs sauvages préformées
  4. eau
  5. Commencez avec une poignée de graines. Ajoutez les 5 parties de compost et mélangez bien.
  6. Ajoutez les 3 parties d’argile et mélangez bien.
  7. Ajouter de petites quantités d’eau, mélanger jusqu’à ce que la consistance soit similaire à celle de la pâte à biscuits.
  8. Prenez un morceau, et roulez dans votre main jusqu’à ce qu’il soit rond et lisse, et de la taille d’une truffe. Séchez à l’air libre dans un endroit chaud et sec ; de préférence pendant la nuit. Une fois séchées, elles peuvent être conservées pendant quelques semaines dans un endroit frais et sombre.
Taille des haies à feuilles persistantes

J’ai une haie à feuilles persistantes qui s’étend sur toute la longueur de ma propriété. Elle commence à devenir trop grande. Quand et comment dois-je la tailler ?

Les choses commencent vraiment à se mettre en place dans le jardin à la fin de l’hiver et au début du printemps. Afin de garder une longueur d’avance sur la charge de travail, il est bon de réaliser le plus grand nombre possible de grands projets dès que possible, comme la taille des haies à feuilles persistantes.

La première chose à faire est de commencer avec une paire de ciseaux tranchants, de manière à ne pas laisser de bords irréguliers sur les tiges lorsque vous taillez la plante. L’avantage de la taille des conifères est que plus vous les taillez, plus ils deviennent épais.

La façon dont vous effectuez la coupe dépend de la nature de la haie : s’agit-il d’un conifère à larges feuilles comme le buis ou d’un conifère à aiguilles, comme le cyprès de Leyland ?

Les conifères à feuilles larges ont des bourgeons dormants sur leurs tiges, près du tronc. Ainsi, lorsque vous coupez un conifère à larges feuilles, les bourgeons dormants sont activés.

Cependant, vous ne voulez jamais couper un type de conifère à feuilles persistantes jusqu’au tronc ou à une tige nue car elles ne peuvent pas se remettre. Tous leurs bourgeons dormants se trouvent dans le feuillage vert.

L’une des raisons pour lesquelles il est sage de tailler à cette époque de l’ée est que c’est juste avant que la plante n’ai de nouvelles pousses, vous aidez donc la plante à être plus efficace sur le plan énergétique.

Maintenant, lors de la taille des haies, cisaillez-les en léger biseau de façon à ce que le bas dépasse un peu plus que le haut. En laissant trop pousser la partie supérieure, on supprime toute lumière et on rend le bas de la haie plus solide. Vous pouvez vous faciliter la tâche en utilisant une ficelle et un niveau à bulle comme guide pour que la haie reste bien droite.

En façonnant vos haies et en ne les laissant pas devenir incontrôlables, vous constaterez qu’il ne faut pas beaucoup de temps pour qu’elles gardent leur belle apparence.

L’iris change de couleur

Jusqu’à cette année, j’avais des iris qui fleurissaient en violet et en jaune. Cette année, ils sont tous blancs ! J’ai remarqué que certains iris de mes voisins sont également devenus blancs, mais pas tous. Que s’est-il passé et vont-ils retrouver leur couleur d’origine à la prochaine floraison ?

La cause la plus probable du changement de couleur de la fleur est l’exposition accidentelle à un herbicide. Parfois, lorsque nous appliquons un désherbant, le produit chimique peut dériver vers des cibles non voulues. Dans le cas de l’iris barbu, l’exposition peut altérer la couleur et la forme des fleurs avant même qu’elles n’émergent.

Cette dérive chimique expliquerait pourquoi tous vos iris sont devenus blancs et seulement quelques-uns de vos voisins. Le produit chimique a probablement été appliqué à proximité de votre parterre de fleurs plus que du sien.

Si c’est le cas, votre iris devrait retrouver sa couleur normale l’année prochaine.

Une autre possibilité est que la pollinisation croisée a créé un nouvel iris dans la touffe qui, juste cette saison, a atteint une maturité suffisante pour fleurir.

Paquets de lavande pour allumer le feu

Il s’agit d’un projet qui adhère à la philosophie du « waste not, want not ». Après avoir taillé votre plant de lavande, pourquoi ne pas utiliser les tiges à bon escient ? Ces fagots de lavande séchée aident à allumer les feux d’hiver et à adoucir l’air.

Matériaux

  • Tiges de lavande séchée
  • Raffia
  • Papier d’emballage cadeau coupé en bandes
  • Trombone

Instructions

  1. Cueillir des tiges de lavande en fagot.
  2. Enroulez une bande de tissu autour du milieu du paquet. Utilisez un trombone pour maintenir temporairement la bande en place.
  3. Enroulez du raphia autour de la bande de tissu et attachez-le pour le fixer. Retirez le trombone.
  4. Lorsque vous êtes prêt à allumer un feu, placez le fagot de lavande entre les bûches dans votre cheminée. Le feu peut être une maîtresse inconstante, alors soyez prudent et faites preuve de bon sens lorsque vous allumez le fagot de lavande.

Bon à savoir : Taille de la lavande

La lavande bénéficie d’une taille légère chaque année pour garder les plantes pleines et touffues, ce qui signifie plus de feuilles et de fleurs à récolter. Vous pouvez couper la plante au printemps, en été ou au tout début de l’automne. Je fais généralement cette tâche juste après que les fleurs se fanent, car cela permet de favoriser une nouvelle floraison. Si vous coupez votre plante en automne, veillez à vous donner le temps nécessaire avant les premières gelées. Les températures froides tueront les nouvelles pousses qui en résulteront. Enlevez environ un tiers de la hauteur de la plante. Évitez de tailler à nouveau en tiges ligneuses là où il n&#8217y a pas de feuilles qui poussent, car la tige ne survivra pas.

5 idées pour aménager un petit jardin

Jardiner, apéritif au jardin, repas en extérieur, installation d’une piscine…les personnes disposant d’un jardin spacieux ne sont pas les seules à pouvoir profiter de ses activités ! Un petit jardin n’est en aucun cas un problème. Bien au contraire, il peut constituer un véritable atout, mais sous réserve qu’il soit aménagé avec plus de minutie. Ainsi, lorsque l’on ne dispose que d’un espace extérieur restreint pour y aménager un jardin, chaque m² compte. L’emplacement de chaque élément doit être réfléchi de façon à ce que l’espace soit optimisé et à ce que le petit jardin puisse mettre en valeur son côté cosy. Voici donc nos conseils pour savoir comment aménager un petit jardin.

Miser sur les meubles de jardin modulaires ou pliables

Cuisine extérieure, salon de jardin, petit coin intime… ce n’est pas parce que l’on est limité par l’espace dont on dispose que l’on ne peut pas profiter pleinement de son petit jardin. C’est justement dans ce contexte que les meubles de jardin modulaires ou pliables prennent toute leur importance. Incontournable pour les petits espaces, un mobilier modulaire se compose de plusieurs modules, comme l’indique son nom. Cette caractéristique lui permet ainsi d’être plus flexible, personnalisable et de s’adapter aux petits recoins. Un tel meuble est donc tout ce dont on a besoin pour optimiser chaque m² d’un petit jardin. En guise d’exemple, il existe des tables de jardin pliables en bois, mais aussi des chaises modulables qui ne manqueront pas de sublimer un petit jardin. Celles-ci, après le repas, peuvent laisser place au transat modulable afin que l’on puisse profiter pleinement du soleil et se détendre. En fin de journée, on n’a qu’à ranger ce transat pour laisser place à d’autres meubles. Lorsque l’on a un petit jardin, on peut aussi y installer un voile d’ombrage pouvant se dérouler et s’enrouler à volonté.

tables pliables en bois

Agrandir visuellement le petit jardin

Afin que l’on puisse agrandir visuellement son petit jardin, il peut être opportun de miser sur des végétaux de tailles et de couleurs différentes, mais aussi de jouer avec les effets de perspectives. On peut par exemple placer au premier plan les végétaux dits couvre-sols, puis planter des plantes aux tailles de plus en plus importantes. Sinon, le fait de placer des jardinières ou des pots colorés au fond du jardin permet aussi d’offrir à ce dernier une impression d’espace plus importante. Pour ce qui est des luminaires, on les préfère surtout originaux, modernes, et avec des couleurs changeantes. Le but étant d’illuminer esthétiquement les coins sombres. Par ailleurs, il ne faut surtout pas hésiter à dissimuler les limites du jardin bien que le fait de les délimiter confère un côté contemporain et épuré à l’espace.

Mettre en place différents niveaux

En créant différents massifs, on donne bien sûr du relief à son petit jardin, ce qui rehaussera significativement l’esthétisme et lui apportera un zeste d’originalité. Les plantes seront par ailleurs plus accessibles et s’exposeront facilement à la lumière. Mettre en place différents niveaux, c’est aussi se permettre d’apporter à son jardin de bonnes terres variées. Pour ce faire, on peut aménager de petits potagers surélevés en utilisant des bacs originaux.

Peindre le mur extérieur

Un mur extérieur coloré mettra en valeur le charme du petit jardin tout en y apportant de la profondeur. Qui plus est, il ne manquera pas de mettre en évidence les différents massifs que l’on a mis en place. Rose, bleu, terracotta, bleu majorelle, orange, violet… on est libre de choisir la couleur qui sublimera son mur extérieur, mais sans pour autant en faire trop.

Rendre l’espace du jardin polyvalent

Pour y parvenir, il suffit d’être malin ! Donc, pour que son petit jardin puisse conjuguer polyvalence, autant prévoir différents usages à un même espace. On peut par exemple aménager une terrasse sous laquelle on peut dissimuler le bac à sable pour les enfants. La terrasse doit pour cela comporter une partie amovible. Il est aussi possible d’opter pour une chaise dont le dessous peut faire office d’espace de rangement.

C’est l’heure des plantes vivaces de printemps !

Maintenant que le printemps est arrivé, c’est le moment idéal pour planter vos plantes vivaces.

Vous pouvez profiter de tout ce que les fleurs de printemps aiment le plus : un sol dégelé et qui se réchauffe, des heures de lumière du jour plus longues, un sol humide, des pluies régulières et beaucoup de soleil. Sous la terre, les racines s’épanouissent, absorbant l’eau et les nutriments pour alimenter la croissance. Et en haut, le feuillage, les tiges et les fleurs explosent en couleurs.

La façon la plus courante de planter des plantes vivaces est d’acheter de petites plantes en conteneurs. Ces plantes poussent déjà et vous donnent une certaine souplesse dans le choix et la plantation tout au long de la saison.

Ou vous pouvez acheter des plantes à racines nues ou emballées vendues en dormance par correspondance ou dans les jardineries. Ces plantes sont destinées à être plantées au printemps uniquement. Si vous les obtenez à un moment où vous ne pouvez pas les planter tout de suite, gardez les plantes fraîches et les racines humides. Vous pouvez ainsi les stocker pendant plusieurs semaines, ce qui assure leur survie avant la plantation.

Le succès des jardins de plantes vivaces commence par une préparation minutieuse et réfléchie des plates-bandes. Parmi les points clés, citons : l’élimination des mauvaises herbes vivaces avant de retourner le sol ; l’assurance d’un sol bien drainé qui peut retenir suffisamment d’humidité pour une bonne croissance des plantes ; l’apport d’une quantité suffisante de matière organique dans le sol ; et l’ajout d’engrais selon les besoins.

Laissez les nouvelles plantes s’adapter à la vie en plein air pendant quelques jours ou une semaine en les stockant dans un endroit abrité. Laissez les plantes dehors quelques heures seulement, et augmentez lentement le temps jusqu’à ce qu’ soient dehors à plein temps. Si une gelée tardive menace, amenez les plantes vivaces à l’intérieur ou couvrez-les. Vous pouvez les recouvrir d’une seule couche de papier journal pour réduire l’intensité de la lumière et l’exposition au vent.

Choisissez une journée fraîche, nuageuse ou humide pour planter, ou plantez en fin d’après-midi. Plantez dans un bon sol, créez un bassin de terre ou un paillis autour de chaque plante et arrosez bien. Veillez à ce que l’eau s’écoule là où vous voulez qu’elle aille.

Voici quelques conseils sur la manière de gérer les plantes vivaces :

  • Soyez doux. Ne manipulez pas les plantes de manière brutale, sinon vous risquez de les endommager.
  • Aidez les racines à s’enraciner. Soit vous écartez un peu les racines, soit vous entaillez légèrement les côtés avec un couteau aiguisé, ce qui inspire la croissance de nouvelles racines. Ensuite, vous pouvez placer la plante vivace dans son trou.
  • Assurez-vous que le sol est prêt. Ne les plantez pas dans un sol gorgé d’ ou ne les arrosez pas juste après les avoir plantés. Trop d’eau peut empêcher l’oxygène d’atteindre les racines, et les plantes se noieront ou pourriront.

Une fois que vous avez vos plantes en terre, couvrez les tiges avec du paillis. Cela empêchera les mauvaises herbes de prendre le dessus et de voler les nutriments de vos plantes vivaces. Cela permettra également de retenir l’humidité du sol et d’empêcher vos plantes de se dessécher rapidement.

Dans les régions où l’hiver est froid, le paillis protège les racines des plantes contre le gonflement dû au gel, qui peut littéralement pousser les plantes hors du sol par l’expansion et la contraction naturelles du sol lorsqu’il se refroidit et se réchauffe. Dans les régions où l’été est chaud, il peut aider à garder les racines des plantes plus fraîches tout au long de la saison.

Si vous suivez ces conseils utiles (et – toussez – utilisez les bons outils pour préparer vos plates-bandes de jardin), vous pouvez vous attendre à ce que les plantes vivaces fleurissent au printemps et embellissent votre maison et votre quartier.

Et si vous rendez les voisins un peu jaloux… eh bien, c’est pas grave non plus !

Jardinage : 4 moyens faciles de réutiliser les matériaux et les restes de nourriture

Vous pouvez acheter presque tout ce dont vous avez besoin pour planter un magnifique jardin, mais pourquoi ne pas économiser de l’argent et du temps en jetant un coup d’œil dans la maison – surtout dans la cuisine ! – pour trouver des moyens de recycler les choses qui traînent déjà dans la maison ? Voici quelques bons raccourcis à prendre.

Pourquoi j’ai choisis une serre en verre

Je vais bientôt emménager dans ma nouvelle maison. Sachant qu’elle est déjà habitable sans travaux, je pense beaucoup à l’aménagement du jardin.

La serre fait partie de mes priorités, car c’est pour moi la clé pour cultiver sur une large période de l’année, et abriter mes arbres fruitiers par temps froid.

Mais choisir une serre de jardin n’est pas si facile …

On peut en fabriquer soi même avec des arceaux métallique, on peut utiliser des tuyaux en PVC et fabriquer une serre pour vraiment pas cher.

Mais …

Store banne avec une toile : 4 erreurs à éviter

Vous vous êtes enfin décidé à acheter un store banne avec toile. Il était temps, car manger en plein été au soleil le midi n’avait rien d’agréable !

Vous voilà maintenant avec un store banne à installer, et vous êtes bien embêté. Livré en kit, vous ne savez pas par où commencer.

Eblouissez votre paysage d’hiver avec des arbres et des arbustes colorés

En regardant par la fenêtre de mon bureau les arbres dénudés et les champs marron, je suis frappé par les couleurs et les textures du paysage. Je sais que beaucoup de gens pensent que l’hiber est une saison grise et morne, mais je vois de la beauté dans les subtils tons de bronzage et de brun des bois, dans les couleurs contrastées des feuilles qui ondulent.

Démousser la toiture pour un coup de neuf

Si elle n’est pas traitée, la mousse peut dégrader pratiquement tous les revêtements de votre toiture, qu’ils soient en bois, en asphalte, en métal, en argile ou en béton. Mais pas que ! Elle réduit aussi considérablement la durée de vie de votre toit. La mousse se présente d’abord sous la forme d’une fine couche verte sur et entre les bardeaux. Elle soulève ensuite les revêtements, facilitant ainsi l’infiltration de l’eau. Bonjour, la pourriture du bois et les fuites !

Le démoussage est absolument nécessaire pour bien évacuer les eaux et éviter la dégradation de la toiture sous l’effet du gel. Il existe plusieurs méthodes pour démousser une toiture. La suite plus bas !

Pourquoi le démoussage de toiture est-il si essentiel ?

Les tuiles et les ardoises deviennent poreuses en raison de la prolifération de la mousse. La dégradation du revêtement de votre toit permettra à l’eau de s’infiltrer dans la toiture. Puis, quand la température diminue, le gel peut faire sauter les tuiles.

Les fentes et les fissures des vêtements dues à la mousse et aux saletés augmentent la possibilité de fuite de toiture. Vous souhaitez vendre votre maison ? L’élimination de la mousse accélérera sans aucun doute cette transaction. Eh oui ! Une maison à toiture impeccable attire davantage les acquéreurs potentiels.

Comment démousser une toiture ?

Le démoussage d’un toit est possible avec ou sans produits antimousses. Le procédé le plus adéquat pour supprimer les mousses sans abîmer vos tuiles dépend de l’état de votre toiture et de la prolifération des moisissures. Quand le toit sera débarrassé de ces parasites, les tuiles et/ou les ardoises seront traitées avec le produit antimousse. Au vu de la dangerosité de l’opération, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour démousser sa toiture. Ce dernier sera en effet équipé et outillé comme il se doit et aura également l’expérience nécessaire pour ce type d’intervention.

démoussage de toiture comment faire

Enlever la mousse sans produit de démoussage

L’élimination de la mousse des toits se fait généralement à l’aide d’un nettoyeur à haute pression. Attention ! Il ne faut pas utiliser cet appareil lorsque la toiture est ancienne ou abîmée. Dans ce cas, optez plutôt pour un appareil spécifique. Pour éviter la présence d’eau sous les bandes de revêtement, pulvérisez toujours vers le bas.

Enlever la mousse avec un produit de démoussage (antimousses)

Lorsque vous traitez la mousse, nettoyez d’abord la toiture comme décrite précédemment. Ensuite, pulvérisez l’antimousse sur le toit. Le temps de traitement varie d’une à plusieurs heures en fonction de la persistance de la saleté. Après la période d’absorption, pulvérisez à nouveau le toit.

Il est conseillé de toujours mettre une protection spéciale pour éviter tout contact du produit sur la peau ou dans les yeux.

Entretenir la toiture pour une protection à long terme

Afin de ralentir le retour de ces verdures, les revêtements de votre toiture peuvent être traités avec un détergent qui résiste aux mousses. Ce produit n’exclut pas totalement la formation de nouvelles mousses. En tout cas, il inhibe leur prolifération.

Il existe également des revêtements spéciaux antimousses qui se révèlent particulièrement efficaces. Le plus souvent, le toit sera d’abord recouvert d’une couche de base qui doit sécher pendant quelques heures. Après ce temps de séchage, l’antimousse pourra être appliqué sur la toiture. Ce revêtement assure une toiture lisse et résistante à l’humidité.