Où faire construire sa maison et comment ?

Se lancer dans un projet de construction n’est pas de tout repos. On s’imagine la maison rêvée en oubliant parfois les nombreuses étapes qui interviennent en amont. Choix du terrain, élaboration des plans, choix du constructeur et conduite du chantier, le chemin avant d’avoir les clé en main peut être long. Des constructeurs tels que Maisons Pierre assurent aujourd’hui tout ce processus de construction pour laisser les propriétaires sereins. Revenons à la base de tout : où construire sa maison, et comment le faire dans les règles de l’art ?

Bien choisir son terrain 

Si cela peut paraître évident, il s’agit pourtant d’une étape à ne pas prendre à la légère. Trouver le socle qui accueillera une maison peut même être plus complexe qu’on ne le croit et contraint le particulier à faire les bons choix. Tout d’abord, il faut acter la meilleure localisation. Outre la région et la ville, il faut déterminer si vous préférez pour un lotissement ou un terrain plus isolé. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous ? Du calme ou un accès rapide aux commerces, aux écoles voire du travail ? Ces questionnements feront naturellement découler la réponse, et donc le lieu idéal pour construire votre maison neuve. 

Cette question de la zone géographique est inhérente au tarif du terrain. En effet, selon les communes les prix peuvent passer du simple au double. Selon votre budget, il faut prendre en compte ce facteur coût dans la balance des choix. En ce qui concerne le terrain en lui-même, il y a également certains éléments à prendre en compte. Par exemple, si celui-ci est en pente, il vous faudra ajouter des frais de terrassement pour permettre l’édification d’une maison. Un terrain viabilisé impliquera quant à lui des raccords en bordure de parcelle, alors qu’un terrain diffus générera des travaux de raccordement à votre charge. Il est enfin important de se renseigner auprès de la commune quant au montant de la taxe foncière et de la taxe d’habitation, qui peut lui aussi impacter votre choix final. 

Les étapes clés d’une construction de maison neuve

Une fois que le terrain est choisi et acheté, les travaux peuvent être préparés. Il est fondamental de se tourner vers un constructeur réputé comme Maisons Pierre. Embaucher un prestataire au hasard est un risque pour la qualité de votre future maison. La notoriété du constructeur peut être détectée par le biais des avis sur internet. Consulter ces retours d’expérience d’anciens clients donnera le ton quant à la qualification et le sérieux dudit artisan. 

Avec l’aide d’un architecte, le professionnel en travaux doit ensuite concevoir les plans de la maison. Il est essentiel d’intervenir à cette étape pour que les professionnels comprennent parfaitement vos attentes ; nombre de pièces, présence ou non d’un étage, style général de la maison, etc. Un constructeur tel que Maisons Pierre est en mesure de vous soumettre des plans 3D pour une meilleure perception du rendu final. Dès lors que tout est dessiné et approuvé par vos soins, c’est le moment de déposer le permis de construire auprès de la commune. La mairie donne sa réponse sous deux mois, mais ce délai peut se rallonger si les travaux ont lieu dans des secteurs spécifiques tels qu’un parc naturel ou une zone de monuments historiques. Toutes ces démarches peuvent être prises en charge par le constructeur. 

La mairie a accepté le projet de construction, le chantier peut débuter. Sa durée varie selon la nature de la maison à bâtir, mais aussi de la disponibilité du constructeur. Avec Maisons Pierre, la priorité est de trouver un consensus entre les exigences de chacun pour construire une maison complètement en phase avec vos désirs. 

Réparation de gouttière : quelques conseils efficaces

Réparation de gouttière : quelques conseils efficaces

La gouttière est l’élément posé en bordure de toiture qui permet d’évacuer l’eau pluviale tout en protégeant la façade de votre maison des infiltrations. La plupart du temps, les intempéries et les défauts d’installation peuvent endommager ces conduits. Pour qu’une gouttière continue à être efficace, il est fondamental de l’entretenir et de la réparer. Voici quelques conseils pour vous aider à sa réparation.

Les causes d’une gouttière qui fuit et quelques procédés de réparation

Il est important d’identifier les multiples raisons qui sont à l’origine de l’infiltration d’une gouttière.

Les causes d’une fuite de gouttière

À force d’être soumise à des conditions extérieures difficiles (neige, gel, vent et pluie), votre gouttière peut se fissurer ou se percer. Il peut aussi s’agir d’un joint abîmé qu’il faut changer rapidement ou du déboîtement de l’un des éléments de fixation. La fuite peut être également due aux conduits bouchés à cause de la présence de végétaux (feuilles) dans le profilé, d’une mauvaise pose des gouttières ou d’une mauvaise fixation (des défauts d’installation). Mais avant tout, il faut savoir bien choisir sa gouttière.

Quelques procédés de réparation pour une gouttière qui fuit

Pour réparer une gouttière qui fuit, vous pouvez choisir parmi les méthodes ci-après :

  • par colmatage : une solution temporaire pour la réparation des gouttières en attente d’une intervention plus définitive d’un spécialiste. Il s’agira ici, de dégraisser la partie à réparer, la recouvrir d’un mastic « spécial couverture » et la lisser avec le doigt mouillé ou une spatule (nécessite un séchage de 24 heures).
  • par bitumage : cela consiste à appliquer sur la partie en faille, des feuilles d’aluminium collées à la chaleur et enduites de bitume.
  • par soudage à l’étain : cette technique nécessite plus de compétences en la matière. Il faut faire du décapage à l’acide chlorhydrique, utiliser du fer à souder doté d’une grande panne et d’un étain à 28 ou 33 %.
  • par rebouchage : cette méthode se fait par l’application sur la partie percée d’un joint de silicone.

Réparation de gouttière : un entretien régulier

Pour éviter toutes sortes de fissures dans les gouttières, il est très important de procéder à un entretien régulier des conduits de façon périodique (trimestrielle ou semestrielle). Ce geste simple permet de prévenir les éventuelles dégradations et de vérifier le bon état de fixation des profilés. Pour en savoir plus sur comment entretenir et réparer une gouttière afin de la maintenir en bon état. Il faut également nettoyer régulièrement le profilé de la gouttière et s’assurer que les débris des végétaux ne bouchent pas le conduit d’évacuation des eaux. Débutez le nettoyage par la partie basse de votre gouttière en utilisant une échelle pour y accéder (pensez à ne pas prendre appui sur les gouttières). Ouvrez les regards d’évacuation et, avec un jet d’eau, retirez la boue et autres déchets visibles sur les parois.

Dégagez la partie haute de la gouttière et enlevez ensuite tout ce qui encombre la circulation de l’eau (feuilles, insectes, branches et autres). Pour cela, vous pouvez utiliser une pelle spéciale gouttière ou d’autres outils tels que les brosses cylindriques ou grattoirs et les kits de nettoyage adaptés. Une fois l’entretien terminé, il est important de faire une inspection générale pour identifier toute fuite. Pour le faire, vous pouvez boucher provisoirement la descente, ensuite versez un peu d’eau dans la gouttière et vérifiez l’étanchéité de votre installation. Assurez-vous que l’eau ne stagne pas à un seul endroit. Pensez à protéger votre gouttière avec des éléments comme des grilles pare-feuilles disponibles dans les magasins de bricolage pour éviter d’abîmer votre installation.

La gouttière étant l’élément fondamental d’évacuation des eaux loin de votre maison, elle doit être entretenue pendant un long moment pour éviter tous désagréments. Si vous repérez une fuite, commencez par identifier la cause et ensuite n’hésitez pas à faire un choix parmi les méthodes de réparation que nous vous avons proposées ci-dessus ou de faire appel à un spécialiste en cas de besoin.

5 étapes pour ajouter une fenêtre et un volet à votre maison

Vous aimeriez ajouter une fenêtre supplémentaire à votre logement ? De telles rénovations demandent une excellente préparation, et probablement l’intervention d’un voire plusieurs professionnels. Avant d’initier ces travaux, découvrez les 5 étapes pour ajouter une fenêtre et un volet à votre maison :

1.    Faites des recherches

Votre projet d’amélioration commence par des recherches en bonne et due forme. S’agissant de travaux qui vont transformer votre façade, vous devez impérativement vous renseigner à divers niveaux avant de commencer.

Au niveau administratif

Que dit le règlement de votre commune au sujet des transformations de façade ? Quelles obligations devez-vous respecter ? Quels sont les restrictions ?

Dans tous les cas, il vous faudra une autorisation de la mairie pour faire cette modification extérieure du bâtiment. Assurez-vous également d’obtenir tous les autres permis requis et informez-vous sur les réglementations spécifiques concernant la taille et les méthodes d’installation.

Faisabilité des travaux

Est-il possible d’ajouter une fenêtre et un volet sur cette façade ? À cet endroit précis ? Quelles sont les conséquences sur le mur porteur, les câblages existants, l’isolation en place, la plomberie, etc. ?

Faites appel à un professionnel pour effectuer une étude de faisabilité. Il pourra aussi vous informer sur les possibilités techniques qui s’offrent à vous. Par ailleurs, il sera peut-être nécessaire de constituer un dossier avec l’expert pour le présenter à votre commune.

2.    Choisissez votre fenêtre et votre volet

Deuxièmement, il faut précisez votre choix d’équipement.

D’abord, déterminez le meilleur endroit pour ajouter une fenêtre et un volet à votre façade. À l’extérieur, ils doivent s’harmoniser avec le style des autres équipements. Et à l’intérieur, considérez la position des murs, de la porte, des éventuelles fenêtres existantes, et même l’emplacement des meubles. Le but est d’apporter un équilibre à la pièce. Tenez également compte de l’orientation du soleil afin d’optimiser la lumière naturelle.

Ensuite, identifiez le type de fenêtre que vous souhaitez installer. Choisissez son format (baie vitrée, fenêtre à battant, auvent, guillotine…), son vitrage (double ou triple, à faible émissivité, renforcé…) et le matériau de son cadre (métal, PVC, bois…).

De la même façon, il faut aussi sélectionner un type de volet. Ici encore, veillez à ce qu’il soit assorti aux autres équipements de votre façade. Dans l’idéal, nous vous conseillons d’installer un volet roulant en rénovation, qui vous apportera plus de confort, de sécurité et de modernité qu’un modèle à battant.
Optez pour une version motorisée ou manuelle, sachant que le rendu visuel sera le même du côté extérieur. Et sélectionnez un tablier en PVC ou aluminium, de la même couleur que vos autres volets. Le site https://www.domondo.fr/volets-roulants/volets-roulants-renovation/volet-roulant-renovation vous offre un large choix de coloris pour ces deux matériaux. Pour finir, un volet roulant en rénovation vous évitera de prévoir des adaptations supplémentaires de votre façade pour accueillir l’enrouleur.

volet et fenêtre

3.    Mesurez l’emplacement

Ensuite, il faut mesurer l’ouverture de la future fenêtre. Pour cela, comptez l’espace nécessaire pour le cadre tout autour de la fenêtre (montant dormant ou bâti), en intégrant également le linteau au-dessus du montant fixe et l’appui en-dessous du seuil (traverse basse).

Ajoutez à ces mesures 1,5 cm qui permettront de poser la bande de solin, indispensable pour empêcher l’eau de s’infiltrer à l’intérieur.

Maintenant, vous pouvez acheter votre fenêtre et votre volet aux dimensions exactes de l’emplacement souhaité.

4.    Découpez l’ouverture dans le mur

Voici la partie la plus délicate : découper un trou dans la façade. Sachant que la livraison de votre équipement peut durer plusieurs semaines, attendez d’avoir tout reçu avant de commencer.

La découpe se fera depuis l’intérieur. Commencez donc par dégager votre zone de travail et protégez-la avec des bâches. Avant de découper, assurez-vous une nouvelle fois que vous ne risquez pas de toucher aux installations d’électricité, plomberie, chauffage, ventilation ou climatisation.

Sur le mur concerné, tracez toutes les mesures prises précédemment. Pour faciliter la pose de la future fenêtre, nous vous conseillons de découper une ouverture un peu plus grande que les mesures. Réparer la cloison sera certes plus long, mais bien moins compliqué qu’insérer la fenêtre dans une petite ouverture.

Avec une scie circulaire, découpez la cloison sèche en suivant votre tracé, puis retirez-la. Coupez le matériau isolant avec un couteau pour laine de verre ou de roche. Une fois l’isolant enlevé, coupez précautionneusement les montants du mur avec la scie.

Vous découperez le contreplaqué et le revêtement après avoir posé le cadre de la nouvelle fenêtre.

5.    Posez votre fenêtre

L’heure de la pose a enfin sonné ! Vous devez d’abord renforcer la structure du mur avec un encadrement solide et durable. Cela évitera qu’il s’affaisse avec le temps.

Premièrement, ajoutez des montants de mur sous l’ouverture de la fenêtre. Installez l’appui avec une légère pente de 2 cm, qui permettra à l’eau de s’écouler. Ensuite, ajoutez des montants flottants sur les côtés, puis le linteau et enfin le cadre de la fenêtre. À chaque étape, contrôlez bien le niveau de la fenêtre d’un côté à l’autre.

Maintenant que l’ossature est en place, vous pouvez terminer la découpe de l’ouverture. Pour localiser l’emplacement depuis l’extérieur, percez un trou à chaque angle depuis l’intérieur. Reliez-les pour obtenir votre tracé, puis découpez la zone avec votre scie.

Finalisez la pose de la fenêtre en veillant à bien calfeutrer son contour avec de l’isolant adapté. Enfin, posez votre volet roulant à l’endroit prévu (sous linteau, sur la façade, etc.). Si vous avez opté pour un modèle motorisé, veillez à connecter le moteur et l’éventuel interrupteur mural au courant électrique.

La dernière étape sera de réparer la cloison sèche et de rectifier les revêtements intérieur et extérieur.

Bénéficier d’une assistance dépannage électrique à Montpellier

Il est très courant de se retrouver face à un problème lié à l’électricité dans son logement ou locaux professionnels. Mais heureusement, les services de la société Assistance Dépannage électrique à Montpellier sont à votre entière disposition pour apporter la réponse idoine à vos soucis.

Un professionnel du dépannage électrique à Montpellier

Vous avez noté un dysfonctionnement dans le système électrique de votre logement ou de vos locaux professionnels ? Sollicitez vite les services de la société Assistance Dépannage, votre entreprise d’électricité, et demandez une intervention dans les plus brefs délais.

Un membre de l’équipe d’électriciens professionnels de la structure interviendra en urgence pour réaliser un dépannage électrique efficace afin de mettre un terme à tout dysfonctionnement.

Même un interrupteur qui grésille, une prise défaillante ou un disjoncteur différentiel qui ne se réenclenche pas, peut conduire à de graves incidents techniques. En fonction de la situation, les électriciens de Montpellier Assistance Dépannage sauront procéder à des travaux de remise en conformité de votre installation électrique dans les meilleurs délais.

Une disponibilité 24h/24 et 7j/7

Une panne peut malheureusement se déclarer chez vous en soirée d’une journée très fatigante, ou en week-end. Pas de panique ! Vous pouvez joindre votre spécialiste, de jour comme de nuit, les week-ends et les jours fériés. Le service d’assistance et de dépannage électrique de l’entreprise vous garantit une réponse 24h/24h et 7j/7.

Vous pouvez aussi opter pour un contrat de maintenance électrique et bénéficiez des services de maintenance périodique, de rénovation programmée ou non de vos installations électriques.

Un électricien qualifié répondra à toutes vos préoccupations ou interviendra chez vous, à la suite de votre appel. Dans tous les cas, vous bénéficierez auprès de la société Assistance Dépannage :

• D’une assistance téléphonique permettant de poser un premier diagnostic ;

• D’un spécialiste pour vous guider dans une action à distance si possible ;

• De l’intervention d’un électricien professionnel chez vous dans un bref délai.

Faites appel à nos services d’assistance électricité à Montpellier

La société Assistance Dépannage basée à Montpellier intervient dans l’Hérault pour des prestations variées dans le domaine de l’électricité. Peu importe la panne de courant (installation vétuste, court-circuit, plaque électrique chauffante, défaut d’éclairage ou des luminaires, panne d’interphone, d’alarme, de climatisation, de chauffage électrique…), les artisans électriciens sont à votre entière disposition sur l’ensemble de l’Hérault 24h/24 et 7j/7.

À la suite de votre appel, l’arrivée d’un électricien qualifié à l’adresse indiquée dans l’Hérault, s’effectue dans un délai de trente minutes, quelle que soit l’heure ! En outre, la société Assistance Dépannage respecte les différentes normes NF en vigueur dans toutes ses démarches.

Nous vous recommandons donc à effectuer une demande de devis en ligne pour toute intervention concernant votre installation électrique.

Vous pouvez facilement joindre l’entreprise Assistance Dépannage par téléphone, même pour avoir des informations et conseils préalables à la conclusion d’un contrat d’assistance. Enfin, il est important de souligner que tous les techniciens de la société sont périodiquement formés aux nouvelles normes des réglementations en vigueur et suivent rigoureusement le protocole de dépannage électrique pour assurer la sécurité de vos installations.

Comment avoir une meilleure isolation pour vos fenêtres ?

Il est toujours bon d’avoir une bonne isolation des fenêtres. Avec l’air qui se rafraîchit,il est nécessaire de rester bien au chaud chez-soi. Cependant, rester à l’intérieur ne garantit pourtant pas d’être au chaud. En cause, le froid peut passer par les fenêtres. Il est donc fondamental d’isoler les fenêtres pour se préparer à affronter les grands froids. Quelles solutions pour une meilleure isolation des fenêtres ?

Quelques solutions à envisager absolument avant d’isoler ses fenêtres

Il faut savoir que l’isolation des vieilles fenêtres peut être améliorée avec ou sans travaux. Voici quelques astuces intéressantes pour obtenir de meilleures performances thermiques avant de passer le cap des travaux d’isolation et demander un devis gratuit pour vos fenêtres.

  • Le changement complet des fenêtres. Cette solution est relativement coûteuse, mais c’est sans équivoque celle qui fonctionne le mieux, surtout si vos fenêtres sont déjà très usées. Cela permettra d’amoindrir la facture en énergie et d’optimiser le confort de votre maison que ce soit en été ou en hiver.
  • Le changement des vitres. Cette solution est idéale afin de garder les dormants ainsi que les montants, pour ne changer que les vitres. Cette méthode est surtout efficace en cas de vitres cassées ou lorsque les autres composantes de la fenêtre sont encore en bon état.
  • Le changement des dormants. Vous pouvez garder les montants pour ne changer que les dormants.
  • Le changement des volets. Pour une meilleure isolation thermique, les volets roulants sont plus performants. Si vous avez les moyens de les changer, c’est l’idéal.
  • L’ajout d’un survitrage. Il est possible de superposer d’autres vitrages avec vos ceux déjà existants. C’est à la fois pratique et rapide à mettre en place. Bien que très pratique, les performances obtenues n’équivalent pas à celles d’un changement intégral de fenêtres.
  • Le remplacement des joints. L’usure des joints peut aussi avoir des impacts sur l’isolation de la fenêtre. Vous pouvez les remplacer par des joints en acryliques ou en silicones.
  • Choisir un rideau ou un film isolant pour la fenêtre. C’est à la fois une solution rapide et économique, qui vous évitera des dépenses coûteuses tout en vous procurant une isolation satisfaisante.

Des aides pour le changement des fenêtres

Dans le but d’améliorer les performances énergétiques d’une habitation, l’État propose quelques aides pour le changement des fenêtres. En voici quelques-unes.

Le chèque d’énergie

Comme son nom l’indique, le chèque d’énergie est une aide que l’état accorde chaque année pour payer les factures d’énergie. Elle s’adresse tout particulièrement aux foyers à faibles revenus. Le montant du chèque est compris entre 48 et 277 € TTC. Notez que l’obtention du chèque d’énergie ne demande aucune formalité particulière.

MaPrimeRénov, une aide accessible à tous les foyers

MaPrimeRénov est accordée aux propriétaires bailleurs et propriétaires. Depuis le 1er janvier de 2021, chaque foyer peut bénéficier de cette aide. Cela peut aller de 40 à 100 € par fenêtre, selon vos revenus et du gain écologique des travaux. Vous pouvez cumuler cette aide, car tous les propriétaires et copropriétaires peuvent la demander.

Faire appel à un professionnel pour l’isolation de vos fenêtres

Si malgré toutes les solutions proposées, vous ne parvenez toujours pas obtenir une isolation satisfaisante, pensez à faire intervenir un professionnel. Pour ce type de mission, vous pouvez faire appel à un menuisier spécialisé. Grâce à son expertise, cet artisan pourra réaliser une isolation professionnelle, pour des résultats performants et durables.

Escalier : tout savoir sur l’achat, la pose et les coûts !

Escalier : du prix à la pose comment s’y mettre

?

Rien ne doit se faire à la légère dans l’installation d’un escalier ! Même si vous êtes bon bricoleur, vous aurez toujours besoin de quelques conseils et astuces. Par exemple, vous devez toujours prendre le temps de vous informer sur les différents types de marches et celles qui sont les plus adaptées pour vous. Justement, ici, on vous explique comment s’y prendre dans l’achat et la pose. Vous voulez avoir une idée du prix et des matériaux à choisir pour avoir de bonnes marches ? Vous êtes au bon endroit !

Prix d’un escalier : tout dépend de la forme et des matériaux !

Chez des professionnels comme Fontanotshop Belgique, deux éléments principaux influencent le prix d’un escalier : les matériaux utilisés et la forme des marches.

La forme

Il va de soi qu’il est important d’adapter la forme de vos marches à votre design d’intérieur ainsi qu’à l’espace disponible pour les accueillir. En fonction de la configuration de la pièce, de votre budget ainsi que de votre design d’intérieur, vous avez le choix entre une diversité de modèles dont :

  • les marches droites : ce sont les plus abordables en termes de coût, mais requièrent cependant un espace d’installation relativement grand puisque n’étant pas conçu pour être plié ou pour tourner ;
  • les marches en colimaçon : l’escalier en colimaçon ou hélicoïdal est celui qu’il vous faut si vous avez peu d’espace disponible pour sa pose. Contrairement aux précédentes, les marches hélicoïdales sont les plus chères sur le marché puisque leurs procédés de construction sont assez difficiles ;
  • les marches en forme de quart-tournant : ce type d’escalator est également adapté aux espaces restreints puisqu’il occupe bien moins de place que des marches droites tout en offrant une bonne marge de manœuvre. Il requiert toutefois un peu plus de place que les escaliers en colimaçon et est plus difficile à concevoir ;
  • les marches suspendues : l’escalier suspendu appartient à la catégorie des marches haut de gamme. Grâce à son design unique, il s’intègre avec perfection dans les habitations de styles modernes. Il a cependant un coût non négligeable. Et il faut être prêt à en payer le prix pour l’avoir ;
  • les marches tournantes : il existe une diversité de modèles sur mesure d’escaliers tournants. Par exemple, les marches demi-tournantes, les quart-tournantes, ou les tournantes simples. Tout dépend de vos besoins et de l’espace disponible (en savoir plus sur Nidouillet).

Les matériaux

Il existe également différents types d’escalators en fonction des matériaux utilisés dans leur fabrication :

  • l’escalier en bois : en termes de coût, c’est le modèle de marches le moins cher. Il peut cependant arriver que des marches en bois coûtent extrêmement cher lorsqu’elles sont notamment fabriqués avec du bois noble. Ainsi par exemple, des marches conçues avec du chêne massif seront beaucoup plus chères que des escaliers en béton. Tout dépend donc du bois. Il faut toutefois préciser que ce matériau nécessite un entretien régulier ;
  • les marches en métal : elles sont généralement très résistantes et apportent une touche industrielle ou moderne à votre décor. Petit inconvénient cependant avec un escalier en métal, c’est le fait qu’il soit parfois bruyant sous l’effet du piétinement. Il faut en général prévoir entre 3000 et 6000 euros pour en installer un. Et il est parfaitement adapté à l’intérieur qu’à l’extérieur (du moment où un traitement contre la rouille y est appliqué) ;
  • les marches en béton : en moyenne, il faut prévoir entre 1500 et 4000 euros pour faire installer des marches en béton, quoique tout dépende également de la dimension et du style choisis. En outre, il est prudent de prévoir un budget supplémentaire en cas de carrelage, de bois ou de moquette. L’escalier en béton a un atout particulier : il est robuste et très durable.

Poser un escalier : une petite idée du coût ?

Le prix de la pose de vos marches varie selon leur forme, mais aussi d’autres éléments tels que le type d’installation, la complexité du chantier, le prix de la main d’œuvre, etc.

La forme influence le coût !

Les escaliers peuvent être posés sous différentes formes (plus de détails à ce sujet sur cette page). Les frais d’installation varient principalement en fonction de la complexité du modèle. Les marches les moins chères à poser sont celles de forme droite. Les poses les plus onéreuses sur le marché sont celles de l’escalier suspendu et sur-mesure.

D’autres facteurs comptent aussi !

Le matériau utilisé a également une influence sur le prix de la pose. Certains matériaux peuvent nécessiter un effort particulier ou des compétences spéciales. Le lieu d’habitation est également un critère subjectif mais considéré dans la fixation du coût de la main-d’œuvre. Par exemple, dans les grandes villes telles que Paris, le prix de la pose d’un escalier sera toujours beaucoup plus élevé qu’ailleurs.

 

Pourquoi les tuyaux en pvc en plomberie ?

La tuyauterie en PVC (Polychlorure de vinyle) est l’une des plus utilisées du marché, l’une des plus efficaces aussi. Prix attractifs, facilités de manipulation, d’installation et d’entretien, elle réunit tous les critères pour plaire. Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi ce matériau est si prisé.

Pourquoi opter pour des tuyaux en PVC ?

Le polychlorure de vinyle est un matériau plastique de la famille des chloropolymères. Un tuyau en pvc est avant tout symbole de simplicité et d’efficacité. Grâce aux propriétés physico-chimiques qu’ils renferment, ces matériaux bénéficient de nombreux avantages :

  • Légèreté et résistance : Les tuyaux en PVC sont caractérisés par leur légèreté, propriété qui facilite leur manipulation et leur stockage. Mais, malgré leur faible poids, ils sont résistants à l’humidité à l’usure et aux intempéries.
  • Praticité non seulement leur découpage et leur installation sont faciles et rapides, mais aussi, ils requièrent peu de matériels (ils peuvent être découpés à l’aide d’une scie à métaux basique).
  • Ecologie et facilité d’entretien : les propriétés physicochimiques des tuyaux PVC inhibent le développement des microorganismes. Raison pour laquelle ils sont pratiques pour la construction des réseaux d’alimentation en eau. En plus de cela, ils sont faciles à nettoyer. Par ailleurs, ils sont faciles à recycler, car leur transformation ne produit pas de rejets toxiques tels que le plomb.
  • Diversité : on distingue plusieurs variétés de tuyaux PVC. Ils se diversifient généralement pas leurs diamètres et leur usage.
  • Prix : le PVC est l’un des matériaux les moins chers du marché.

 

Quels sont les principaux types de tuyaux PVC ?

Comme nous le disons plus haut, les tuyaux en PVC, en fonction de leur diamètre et leur usage.

Types de tuyaux PVC en fonction de l’usage

Tuyaux pour l’évacuation et l’épandage

  • PVC-EP : ils sont dédiés à la construction des réseaux de canalisations conçus pour l’évacuation des eaux de pluies ;
  • PVC-C : dédiés à l’évacuation des liquides corrosifs et des fluides, ils sont généralement utilisés dans l’industrie ;
  • PVC-EU : ils sont utilisés pour l’évacuation des eaux usées.
  • PVC perforés : conçus pour le drainage des fosses septiques, ils facilitent l’épandage de la boue.

Tuyaux pour l’alimentation en eau chaude et froide

Dans cette catégorie, on distingue : le PVC surchloré, le PVC pression, le CPVC et le HTA2.

Types de tuyaux PVC en fonction du diamètre

Les diamètres des tuyaux PVC les plus courants sont les suivants :

  • 3.2 cm
  • 5 cm
  • 7.5 cm
  • 20 cm
  • 25 cm

Installation d’une canalisation en PVC

Sur le marché Français, les canalisations en PVC sont les plus faciles à installer. Vous pouvez les installer vous-même, à conditions d’en avoir les compétences, car cette opération exige le respect de certaines règles. En procédant à une installation personnelle, vous économisez sur la main d’œuvre.
Et si l’installation vous semble complexe, il vaut mieux faire appel à un professionnel. Certes, il vous coûtera un peu plus cher, mais vous bénéficierez d’une prestation de qualité. Non seulement vos tuyaux seront installés dans les normes, mais aussi, ils seront plus durables et plus sûrs.

Comment réserver vos projets de bricolage ?

Vous avez décidé de réaliser vos projets de bricolage longtemps oubliés ? Vous pouvez les concrétiser vous-même. Vous avez aussi la possibilité de confier vos projets de bricolage à un professionnel. Dans tous les cas, vous avez besoin de rechercher un prestataire qualifié. Découvrez comment réserver vos projets de bricolage.

Rechercher un professionnel sur un site spécialisé

Pour réaliser vos projets de bricolage, vous avez la possibilité d’engager un professionnel. Pour en trouver, vous pouvez faire vos recherches sur Internet. Toutefois, il est préférable de vous rendre sur des sites spécialisés comme Belfix. Ce type de plateforme répertorie un grand nombre de bricoleurs. Ils proviennent de diverses régions, ce qui fait que vous pouvez trouver un professionnel près de chez vous. Par ailleurs, l’intérêt d’utiliser ce type de site est de vous assurer que le prestataire choisi soit fiable et correspond à vos besoins. Les bricoleurs sont listés avec leurs spécialités respectives. Les sites, du type Belfix, ne travaillent qu’avec des professionnels de confiance pour préserver leur image.

Par ailleurs, réserver vos projets de bricolage devient plus facile sur un site spécialisé. Il vous suffit de sélectionner un ou plusieurs prestataires. Ensuite, vous indiquez les services recherchés, le lieu d’intervention et la date. En quelques clics, vous pouvez avoir des suggestions pour les dates et heures de rendez-vous possibles avec les professionnels.

bricolage

Conseils pour réussir les projets de bricolage

Outre le fait de réserver vos projets de bricolage, il est important de respecter quelques consignes pour assurer le succès de vos projets :

  • Si vous confiez toutes les réalisations à un professionnel, pensez à détailler au maximum vos projets au prestataire de services. Un dessin en appui est même souhaitable pour assurer que les travaux réalisés soient conformes à vos attentes.
  • Pour éviter les désillusions, il est aussi recommandé de vérifier la qualité des travaux réalisés par le professionnel que vous avez choisi. Pour cela, vous pouvez consulter les commentaires laissés par ses anciens clients.

Par ailleurs, bricoler peut-être facile, s’il s’agit d’un projet simple. Si vos projets de bricolage sont complexes, comme transformer des restes de bois en meuble, faites appel à un professionnel pour vous guider si vous voulez bricoler vous-même. En effet, certains prestataires proposent des services de coaching.

Il existe deux manières de réaliser vos projets de bricolage. Soit, vous les concrétisez vous-même, soit vous les confier à un bricoleur professionnel. Dans les deux cas, vous devez engager des prestataires sachant bricoler, comme ceux que vous trouverez sur Belfix.

Quelles étapes pour une rénovation d’appartement réussie ?

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à vouloir réaliser des travaux de rénovation de votre appartement. Que ce soit pour améliorer le confort de votre logement, pour le rendre conforme aux normes en matière d’efficacité énergétique ou simplement pour modifier son plan, vous devez suivre des étapes bien spécifiques pour réussir les travaux. Découvrez ici les grandes phases de déroulement que doit respecter votre projet.

Rénovation d’appartement : faites le point sur les travaux à réaliser

La première étape pour la rénovation d’un appartement consiste à faire le point sur les différents travaux à réaliser. Ceux-ci sont bien évidemment fonction des besoins de votre logement et du type d’aménagement que vous souhaitez effectuer. Vous devez par conséquent faire un récapitulatif des modifications à apporter aux différentes pièces et à la structure de votre habitation.

Souhaitez-vous changer le revêtement du sol ou simplement modifier la peinture ? Désirez-vous seulement remplacer les sanitaires ou réaliser une rénovation complète ? Nourrissez-vous plutôt l’envie de changer l’emplacement de votre cuisine ? Ambitionnez-vous de réaliser une rénovation énergétique, créer des séparations ou encore fusionner des pièces ?

Ce sont là quelques exemples de questions auxquelles vous devez répondre avant le démarrage des travaux. Pour prendre en compte tous les problèmes observés sur la structure et les installations de l’appartement, procédez en amont à un état des lieux. Cela vous permet d’avoir une idée claire des choses à faire pour pouvoir réaliser une estimation du budget à prévoir.

Contactez un architecte d’intérieur pour réussir la rénovation de votre appartement

Le conseil le plus avisé pour la rénovation d’un appartement réussie est de faire appel à un professionnel du bâtiment tel qu’un architecte d’intérieur pour vous accompagner dans toutes les étapes de ce projet. Celui-ci représente un gage de qualité, car il a les compétences nécessaires pour réaliser les travaux haut de gamme qui garantissent confort et esthétisme. Il prend les mesures nécessaires pour effectuer un travail sécurisé et conforme aux normes en vigueur.

De plus, en fonction de la nature des tâches à réaliser, ce spécialiste met à votre disposition différentes garanties pouvant couvrir les éventuels vices cachés susceptibles d’apparaître après la réception des travaux. S’il est certifié RGE, vous pourrez même prétendre à diverses aides financières.

De façon générale, les services des artisans de plusieurs corps de métier sont requis pour réaliser une réfection d’appartement, notamment s’il s’agit d’une rénovation complète. Il n’est cependant pas pratique ni toujours économique de chercher soi-même tous ces spécialistes et de demander à chacun un devis. Il s’agit d’une tâche fastidieuse et chronophage qui ne vous garantit pas de trouver des professionnels qualifiés et expérimentés.

C’est pourquoi il est vivement recommandé de vous tourner vers une entreprise d’architecture d’intérieur et de rénovation. Celle-ci dispose de toute une équipe constituée des différents professionnels du bâtiment. Elle met ces derniers à la disposition des projets des particuliers et coiffe l’ensemble des travaux, tel un maître d’œuvre. Le choix d’une telle agence vous permet donc de gagner du temps, d’avoir un seul interlocuteur et surtout de profiter d’un service clé en main.

Elle offre en effet plusieurs services qui se déclinent notamment en 3 catégories : la rénovation légère ou partielle, la réfection complète et la rénovation lourde. Celles-ci prennent en compte de nombreux travaux :

  • l’aménagement d’appartement
  • la décoration d’espace de vie
  • l’aménagement des combles
  • la rénovation de cuisine
  • l’installation électrique
  • la réfection de salle de bains
  • le revêtement de sol
  • la réfection de plomberie

Outre ces services, un architecte d’intérieur vous permet également de déterminer clairement le budget à prévoir en fonction des travaux à réaliser, ainsi que la durée de leur réalisation. Pour les définir, il se base principalement sur la superficie à rénover, les matériaux à acquérir, les postes de travail à couvrir et la nature des pièces concernées.

architecte d'intérieur rénovation d'appartement

Passez à la démolition pour enclencher la rénovation de votre appartement

Après avoir confié votre projet à un professionnel, celui-ci démarrera la phase de démolition, uniquement s’il est nécessaire de détruire des structures ou de retirer certains dispositifs du logement. Cela permet de modifier le plan pour créer une autre disposition qui convient mieux à l’aménagement que vous souhaitez réaliser.

Cette étape consiste généralement à abattre certaines cloisons en faisant attention aux murs porteurs. En fonction de vos besoins, il peut également être nécessaire de démolir le plafond, de retirer les éléments de la cuisine ou de retirer les revêtements du sol et des murs. Après la démolition, le spécialiste s’occupera du tri des déchets de chantier et de leur évacuation afin de débarrasser l’appartement des décombres. Enfin, les travaux de réfection pourront concrètement démarrer.

Réalisez les travaux de gros œuvre et procédez aux nouvelles installations

Les travaux de gros œuvre sont les premiers à réaliser après la phase de démolition. Ils englobent les réfections nécessitant la souscription d’une assurance dommages ouvrage. Ils coiffent en effet les interventions touchant les structures pouvant compromettre la stabilité de votre logement. Il s’agit notamment des fondations, des murs d’élévation, du terrassement, du soubassement, du système d’assainissement, de la charpente et de la toiture. Le gros œuvre prend également en compte l’installation des fenêtres, des portes et des cloisons.

Cette étape permet de clairement réorganiser votre espace. C’est également le moment de revoir le système d’alimentation électrique, ainsi que la rénovation de la plomberie, des murs et sols. Là encore, l’architecte d’intérieur se révèle très utile pour coordonner l’intervention des artisans. Les travaux doivent en effet suivre un ordre chronologique pour être efficaces et réalisés dans les délais impartis.

Selon la nature de l’aménagement à réaliser, le plombier doit en premier lieu poser les arrivées et les évacuations d’eau pour permettre à l’électricien de déterminer le meilleur emplacement pour installer les prises. Ce n’est qu’après leur intervention que le plaquiste pourra achever son travail pour enfin laisser le peintre agir, et ainsi de suite.

Etapes d'une rénovation d'appartement

Effectuez les travaux de second œuvre

Les travaux de second œuvre ont pour but d’améliorer l’aspect et le confort de votre logement. Ils prennent principalement en compte l’isolation thermique et phonique, les revêtements et les finitions.

L’isolation phonique et thermique de votre appartement

Il s’agit d’une étape importante qui est particulièrement nécessaire lorsque le confort thermique de votre appartement n’est pas optimal. Réaliser une isolation thermique par l’intérieur vous permet de rendre votre habitation plus agréable à vivre et moins énergivore. Elle consiste principalement à isoler les parois qui sont en contact avec l’extérieur et à choisir des matériaux possédant une bonne résistance thermique. Par exemple, remplacer les fenêtres à simple vitrage par celles à double vitrage permet de réduire significativement l’utilisation du chauffage et le montant des factures énergétiques.

Quant aux travaux d’isolation phonique ou acoustique, ils vous permettent de réduire considérablement le seuil de pollution sonore auquel pourrait être exposé votre logement. Ils vous mettent à l’abri de la propagation des vibrations et bruits extérieurs en renforçant les parois de votre résidence. Les plafonds et sols sont aussi bien concernés que les fenêtres et les murs.

Le revêtement du sol et des murs

Après avoir isolé les murs, les sols et le plafond, vous devez songer à la réalisation des travaux de revêtement. Ceux-ci permettent de créer un cadre à la fois attrayant et convivial. Vous devrez donc clairement définir les matériaux à utiliser, les couleurs à privilégier, le style à adopter et la personnalisation qui correspond à vos goûts.

Selon les pièces de la maison, vous avez le choix entre plusieurs éléments pour réaliser le revêtement du sol. Il s’agit entre autres des matériaux suivants : le béton ciré, le parquet (contrecollé, massif), le carrelage, le jonc de mer, la moquette, le liège, la pierre et le linoléum. Privilégiez ceux qui sont en harmonie avec le style de votre maison et la décoration d’intérieur que vous souhaitez y réaliser.

Il existe également plusieurs options pour réaliser le revêtement des murs de votre appartement dans le cadre d’une rénovation. Il s’agit entre autres de la peinture simple ou laque, de l’enduit décoratif, du carrelage, du crépi, des plaquettes de parement, du papier peint, du lambris et de la toile de verre. Selon les emplacements des murs, le professionnel utilisera les matériaux les plus adaptés pour obtenir un résultat esthétique impeccable.

Le but de cette opération consiste non seulement à embellir votre intérieur, mais également à renforcer et à protéger les cloisons de l’apparition de fissures. Elle permet également de camoufler les imperfections des murs d’un appartement ancien sans nécessiter de grands travaux.

Notez par ailleurs qu’il est toujours plus avantageux de choisir des revêtements de qualité et faciles à entretenir. L’architecte d’intérieur demeure un bon guide pour vous aider à opérer les meilleurs choix dans cette étape de votre projet.

Les finitions d'une rénovation d'appartement

Les travaux de finitions

Une fois toutes les étapes précédentes franchies, vous devez enfin vous occuper des finitions. Il s’agit en effet des interventions effectuées pour améliorer le résultat final et donner le ton à la décoration d’intérieur. Elles révèlent la beauté du travail réalisé, permettent de mieux l’apprécier et même de le protéger.

C’est notamment l’étape où il faut finaliser l’installation des meubles de cuisine, du dressing et des équipements de la salle de bains.

D’un autre côté, il sera nécessaire de penser à l’éclairage qui convient aux revêtements en mettant l’accent sur la forme des luminaires, leurs couleurs et la température de ces derniers. Le choix des lampes doit impérativement prendre en compte l’usage auquel elles sont destinées, qu’il s’agisse d’éclairage principal, général, fonctionnel, directionnel, d’appoint, d’ambiance ou mixte. Vous devez en outre opter pour une bonne association des luminaires pour créer un cadre convivial. Portez également une attention particulière aux éclairages décoratifs.

Enfin, il sera nécessaire de procéder à un grand nettoyage avant d’aménager les pièces de votre appartement rénové. Retenez que le choix des meubles designs, d’objets décoratifs, des plantes, des tapis et des autres équipements doit s’harmoniser avec la décoration d’intérieur qui convient à votre habitation rénovée.

Pourquoi un adoucisseur d’eau ?

Article sponsorisé

Même si certaines personnes l’ignorent, la qualité de l’eau du robinet varie selon la région d’habitation. Lorsqu’elle est dure (c’est-à-dire qu’elle contient une importante quantité de sels dissous), elle est susceptible de provoquer divers désagréments (les dépôts de calcaire dans les canalisations, par exemple). L’une des astuces pour y remédier consiste à installer un adoucisseur d’eau. Les principaux avantages de ce dispositif ont été mentionnés ci-dessous.

Remédier aux problèmes de calcaire

Si vous souhaitez éliminer le calcaire de l’eau de votre logement, installez tout simplement un adoucisseur d’eau.
En effet, cet équipement est doté d’un système qui échange les cristaux de minéraux (ces éléments provoquent l’apparition de calcaire) contre du sodium.

Préserver les appareils ménagers

L’utilisation de l’eau adoucie est idéale pour limiter les risques d’obstruction ou d’usure des systèmes internes des appareils ménagers tels que :

  • la machine à laver ;
  • la chaudière ;
  • le radiateur ;
  • le lave-vaisselle ;
  • le chauffe-eau.

Notons également que l’eau adoucie n’abîme pas les installations sanitaires et évite les baisses de débit et la surconsommation.

Réduire les risques d’entartage des canalisations

Tout le monde le sait : le calcaire est l’un des principaux ennemis des canalisations et est responsable de la formation des dépôts de tartre. Au fil du temps, cela peut causer de graves problèmes dans la maison.
L’utilisation d’un adoucisseur d’eau permet d’éliminer le tartre présent dans les canalisations et de les assainir. Grâce à ce dispositif, il est certain que les parois de douche, les éviers et les robinets ne seront plus ternis.

Prendre soin de la peau

À cause de sa forte teneur en magnésium et en calcium, le calcium agresse la peau, la fragilise et l’assèche. En optant pour l’installation d’un adoucisseur, vous bénéficierez d’une eau de bonne qualité et serez à l’abri des désagréables sensations de picotement ou de tiraillement après le bain ou la douche.

Réaliser des économies intéressantes

Grâce à l’adoucisseur d’eau, il n’est plus nécessaire d’investir dans l’achat d’un produit anticalcaire ou de contacter régulièrement un technicien à cause des dysfonctionnements des appareils ménagers. Cela permet ainsi de réaliser des économies intéressantes.
Par ailleurs, il faut noter que la consommation énergétique des appareils entartés est supérieure à celle des machines qui fonctionnent avec de l’eau adoucie.

Obtenir un linge moelleux et souple

Lorsqu’il se fixe sur les tissus, le calcaire réduit leur couleur, leur douceur et leur souplesse de manière progressive.
L’adoucisseur d’eau est le dispositif par excellence pour obtenir un linge agréable et moelleux, tout cela sans avoir besoin d’ajouter un assouplissant.

Obtenir une vaisselle brillante

Si vous avez déjà remarqué la présence d’un dépôt brumeux sur vos verres, couverts, assiettes au fil des lavages, sachez qu’il s’agit du calcaire. Nous vous conseillons dans ce cas, tout simplement de penser à acheter un adoucisseur d’eau de bonne qualité. Vous pouvez malheureusement aussi constater ce dépôt brumeux sur vos parois de douche en verre, alors agissez ! L’adoucisseur résoudra ces problèmes récurrents efficacement et en toute simplicité.

Quels principaux matériaux pour les fenêtres de toit ?

La fenêtre de toit est plébiscitée en France parce qu’elle cumule plusieurs avantages, à commencer par son esthétique et son apport en luminosité. Vous découvrirez dans cette rubrique, le matériau à choisir pour une fenêtre de toit de qualité !

La fonction des fenêtres de toit

La fenêtre de toit est un accessoire de choix pour rendre tout logement plus aéré et plus lumineux. Elle permet d’aménager en pièce de vie, le grenier ou les combles qui autrement, seraient restées « perdues ». La fenêtre de toit favorise également une diminution de votre facture énergétique. En effet, les combles et greniers possédant ces fenêtres bénéficient de la chaleur générées par les rayons du soleil et nécessitent moins d’énergie pour leur éclairage.

Par ailleurs, le potentiel de luminosité offert par une fenêtre de toit est largement supérieur à celui d’une lucarne. Les modèles du produit sont nombreux et diversifiés. Il faut avant tout choisir les matériaux pour une fenêtre de toit , sa taille et son type d’ouverture. Ce sont en outre des dispositifs qui s’adaptent facilement à tous les types de toits.

Choisir le matériau de sa fenêtre de toit

En matière de fenêtres de toit, les propriétaires de maison ont à disposition différents types de matériaux. Le traditionnel PVC est gage d’économie et de simplicité d’entretien. Ce matériau se décline en différents formats et propose des motifs très design capables de lui conférer un aspect bois.

Le bois est à l’honneur et occupe une place de choix au range des matériaux de fenêtres de toit. C’est le matériau noble qui toutefois sera plus difficile à entretenir sur cette hauteur. Pour les combles à fort degré d’humidité, optez pour la solution du bois recouvert de plastique moulé qui résiste aux variations de température.

Enfin, l’aluminium est un excellent compromis de tous ces matériaux, notamment si l’on cherche de la résistance, une bonne isolation, la facilité d’entretien et un design moderne.

Rénovation d’appartement à Toulouse

Envisagez-vous de rénover votre maison ou votre appartement, mais vous n’avez ni le temps ni les savoir-faire nécessaires pour le réaliser ? Heureusement pour vous, vous pouvez vous tourner vers des experts en rénovation. Grâce à leur connaissance, ils peuvent effectuer des prestations de qualité pour refaire entièrement votre appartement toulousain.

Les étapes incontournables de la rénovation

Afin de mener à bien les travaux de rénovation, il convient de respecter quelques étapes.

Visiter le chantier

Extrêmement cruciale, cette étape est indispensable pour définir les travaux à entreprendre. Elle permet également de déterminer les éventuelles contraintes de construction, de voir les moyens pour acheminer les équipements nécessaires pendant le chantier et d’établir un plan d’installation des travaux. De votre côté, vous aurez l’occasion de faire part au professionnel vos idées personnelles et vos besoins en termes de rénovation.

Évaluer les travaux

Afin d’estimer l’ampleur des travaux, le professionnel se base sur les constatations lors de la visite. Outre l’utilisation des matériaux de pointe, il dispose des connaissances avérées des matériaux de construction dans le commerce. Il peut ainsi vous proposer un devis bien détaillé.

Les travaux de rénovation peuvent s’agir :

  • d’une rénovation des murs, du sol, des faux plafonds ;
  • d’une démolition des installations existantes ;
  • d’une mise en place de nouveaux équipements.

Conclure le contrat

Tous travaux de Rénovation d’appartement à Toulouse requièrent un investissement assez conséquent. Après avoir reçu le devis fourni par le prestataire, vous avez encore le temps de bien réfléchir avant de prendre une décision. Ce laps de temps vous permet de questionner les points qui ne vous sont pas clairs. Il vous est aussi possible d’apporter des modifications sur certains éléments. Il est donc conseillé de ne pas se précipiter à la signature du contrat.

Le déroulement du chantier

Les travaux de rénovation appartement à rénover débutent juste après la signature du contrat. L’équipe composée de professionnels travaille en suivant un planning bien établi en vue de respecter les délais fixés. Afin de vous tenir au courant de l’évolution des travaux, elle ne manquera pas de vous faire un compte rendu régulièrement.

La réception du chantier

Dès que les travaux sont achevés, les clés de votre appartement transformé vous sont remises. Confier vos projets à des professionnels, c’est avoir l’assurance de recevoir des résultats conformes aux exigences imposées à l’avance.

Comment choisir un artisan ?

Avant de choisir une entreprise de rénovation à Toulouse, prenez en compte quelques critères. Privilégiez celle qui fait figure de référence dans la rénovation d’appartement. Elle est en mesure de vous fournir des travaux impeccables. L’idéal est de confier votre projet à des experts qui pourraient respecter les conditions de travaux que vous avez imposées. Seuls ceux qui ont de l’expertise dans le domaine sont en mesure de définir avec précision la durée des travaux en fonction du type de rénovation.

Le respect des coûts est également essentiel. En choisissant un bon prestataire, vous aurez la garantie de ne pas dépasser votre budget. Vous éviterez ainsi une mauvaise surprise des coûts imprévus. Sur le site de l’entreprise que vous avez sélectionné, vous pouvez trouver toutes les informations importantes sur la manière dont son équipe gère les travaux de rénovation.

Construire sa maison dans le Calvados, un rêve qui devient réalité

Être propriétaire d’une maison dans le Calvados est le rêve d’un grand nombre de Français. Vous ne faites pas exception et nourrissez le projet de réaliser ce rêve depuis plusieurs années. Avant de vous lancer dans la concrétisation de ce dernier, vous vous posez des questions tout à fait légitimes : quelle région choisir ? Comment trouver le constructeur qui réponde au mieux à vos attentes ?

Pourquoi construire sa maison dans le Calvados ?

Le département du Calvados, qui se trouve en plein cœur de Normandie, séduit par de nombreux atouts :

– Ses multiples trésors paysagers d’exception tels qu’un littoral préservé, la présence de l’estuaire de l’Orne, un arrière-pays diversifié, etc. ;

– Son histoire : son nom tient du banc rocheux appelé les rochers du Calvados. Celle-ci est marquée par d’importants événements historiques tels que l’occupation de la France à la fin du Premier Empire en 1818 ou le débarquement des alliés en 1944 ;

– Son patrimoine naturel d’une grande richesse qui comporte entre autres les sites du Conservatoire du littoral, les réserves naturelles ou encore le parc naturel régional, etc. Autant d’endroits où vous pourrez être au plus proche d’une nature riche et préservée ;

– Sa facilité d’accès : le Calvados est traversé par 3 grands axes autoroutiers (l’A13, l’A88 et l’A84) et est desservi par un important réseau ferroviaire ainsi que par des routes nationales. Tous ces moyens de transport facilitent l’accès à la maison de vos rêves.

Comment trouver le constructeur idéal dans le Calvados ?

Rechercher le constructeur idéal, qui réponde à toutes ses attentes et à tous ses besoins pour sa maison dans le Calvados n’est pas un problème. Il suffit de faire construire sa maison avec Socoren.

Forte de ses 40 ans d’expérience, l’entreprise Socoren vous accompagne tout au long de votre projet et s’occupe de toutes les démarches de A à Z. Socoren est un constructeur de maisons individuelles œuvrant dans le Grand Ouest qui comprend La Basse-Normandie, la Bretagne et le Pays de la Loire

Terrains à bâtir

Pour vous aider à trouver un terrain à bâtir dans le Calvados, Socoren dispose d’un catalogue varié de terrains prêts à bâtir dans tout le département.

Maisons sur plan et sur-mesure

En fonction de vos besoins, Socoren vous propose de nombreux modèles de maisons sur plan ou sur-mesure dans le style architectural de votre choix, aussi bien traditionnel que contemporain.

Suivi de projet et financement

En privilégiant la proximité directe avec ses clients, Socoren les assiste et leur offre des services adaptés à leurs besoins, en termes de confort et de budget.

Matériaux de qualité, fournisseurs et artisans locaux

Socoren a développé un important réseau d’entreprises partenaires dans le Grand Ouest. Ce réseau regroupe des spécialistes de tous les corps de métier du bâtiment. Avec l’utilisation des dernières technologies et le respect des récentes normes en vigueur, ce constructeur assure à ses clients la construction de maisons de grande qualité.

Socoren est votre interlocuteur privilégié à chaque étape de votre projet, du financement à la remise des clés, en passant par la recherche foncière.

Quels sont les bienfaits d’un adoucisseur d’eau ?

Dans un ménage, les bienfaits de l’eau adoucie sont nombreux. Ils partent de l’élimination du calcaire et ses effets néfastes à la longévité des appareils électroménagers. Il faut aussi noter le fonctionnement normal des canalisations, la bonne santé de la peau et des cheveux et l’éclat de la vaisselle. Une seule solution s’impose : disposer d’un bon adoucisseur d’eau !

Adoucisseur d’eau : la solution idéale contre le calcaire

L’eau dure (riche en calcaire) présente de nombreux désagréments. Elle est agressive pour l’épiderme, provoque des irritations de la peau et la sécheresse du cuir chevelu. Elle laisse également des traces blanches tenaces sur les parois de la douche et des dépôts de tartre (calcaire solidifié) au fond de la cafetière.

Installer un adoucisseur d’eau chez soi, est la solution durable et 100% naturelle pour finir avec tous ces désagréments. L’équipement vous procure bien-être au quotidien. Grâce à l’eau adoucie, vous n’aurez plus à attendre de longues minutes pour savourer votre premier café du jour, le linge sorti de la machine à laver retrouve sa souplesse, les assiettes et les verres, toute leur brillance. Le tout en réduisant votre facture d’énergie et en réalisant des économies substantielles.

Il faut souligner qu’un adoucisseur, en vous offrant de l’eau pure et filtrée, constitue par la même occasion un traitement préventif contre certaines familles de bactéries comme la légionnelle qui se réfugie dans le tartre.

Comment fonctionne un adoucisseur d’eau ?

L’appareil s’installe sur le point d’arrivée d’eau du logement. Son fonctionnement se résume essentiellement à filtrer l’eau dure pour obtenir de l’eau adoucie. Il agit donc par captation des ions Calcium (Ca2+)et Magnésium (Mg2+). Ainsi, l’eau qui passe par le bac des résines de l’adoucisseur va être débarrassée de ses ions calcium et magnésium. Sous l’action des principes actifs de la résine, ces deux ions sont remplacés par des ions sodium (Na+) moins agressifs.

Les résines contenues dans le bac de l’adoucisseur d’eau se présentent sous la forme de petites pastilles poreuses de 0,3mm à 3mm de diamètre. Ces dernières ont une densité un peu supérieure à la densité de l’eau, ce qui favorise la réduction effective de la dureté de cette eau. Par conséquent, l’adoucisseur d’eau supprime le calcaire dans l’eau et empêche donc la formation de tartre.

Comment entretenir son adoucisseur ?

Lorsque les pastilles de résine sont mises en contact de l’eau dure de façon répétitive, il arrive que celles-ci épuisent leur charge, c’est-à-dire, cèdent totalement leur composé en ions sodium. À ce stade, il est nécessaire de procéder à une opération de régénération. La résine est mise en contact et ajouter du sel régénérant pour optimiser la formation de la saumure qui garantira une régénération complète des ions sodium.

Cette opération de saumurage peut s’effectuer de haut en bas ou de bas en haut selon le modèle de l’adoucisseur. La durée de la régénération est d’environ 60 minutes. Une régénération efficace s’opère en général suivant une norme de 8 à 12L/h, et par litre de résine.

Diagnostic immobilier : lesquels sont obligatoires ?

La vente ou la mise en location d’un bien immobilier demande de remettre à l’acquéreur ou au locataire un certain nombre de documents. Le DDT ou dossier de diagnostic technique est l’un d’eux et il présente la récapitulation de l’état de l’habitation et de ses équipements. Tout cela est justifiable grâce aux différents diagnostics immobiliers obligatoires. Ces derniers permettent à l’acquéreur ou au locataire de connaître précisément les caractéristiques du bâtiment auquel il veut accéder. Découvrez dans cet article tous les diagnostics immobiliers obligatoires !

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le diagnostic de performance énergétique est valable 10 ans lorsqu’il est réalisé. Cependant, en cas de gros travaux, il faudra qu’il soit refait. Il s’agit du seul diagnostic obligatoire, quel que soit le cas de figure, donc sans condition particulière. Son rôle est d’estimer la consommation énergétique du bien immobilier et son degré d’émission de gaz à effet de serre.

Il doit être forcément réalisé par un professionnel certifié. Dans le cas contraire, vous vous exposez à une amende de 1500 euros. Il est également important de ne pas fournir volontairement des informations erronées à l’acquéreur ou au locataire au risque de subir de lourdes sanctions financières et pénales (jusqu’à 300 000 € d’amende et une peine de prison de 2 ans). Si vous envisagez d’acquérir un bien, vous découvrirez à travers ce listing complet l’intégralité des diagnostics immobiliers obligatoires ainsi qu’un comparatif de leur prix. Cela vous permettra de faire un choix adapté selon votre budget.

diagnostic de performance énergétique

Le diagnostic état d’amiante

Il permet de faire un état des lieux des matériaux et produits contenant de l’amiante dans le bâtiment en vente ou en location. Il est réalisé une bonne fois pour toutes, autrement dit sa durée de validité est illimitée si le résultat est négatif.

Dans le cas contraire, l’expert peut recommander une évaluation de manière périodique ou faire une analyse plus approfondie du risque ou prendre des mesures pour corriger la situation. Ce diagnostic est obligatoire pour l’ensemble des constructions qui datent de la période avant juillet 1997. Ainsi, il est crucial avant toute transaction immobilière de fournir ce document.

Le diagnostic de l’état de l’installation d’assainissement non collectif

Il concerne les habitations qui n’ont pas été connectées au réseau public qui collecte les eaux usées. Ces dernières doivent être équipées d’une installation autonome. C’est cette installation qui est inspectée par la commune tous les trois ans. L’objectif est de repérer les éventuels dysfonctionnements et risques environnementaux et sanitaires. Dans le cas où des risques potentiels sont détectés, des travaux de conformité doivent être réalisés.

Le diagnostic de l’État des Risques et Pollutions (ERP)

C’est un diagnostic valide 6 mois qui permet d’informer le locataire ou l’acquéreur des différents risques de pollution et d’aléas naturels auxquels le bâtiment est exposé. Il est fondé sur les informations que fournit la préfecture du département dans lequel est situé le logement.

Le diagnostic Constat de Risques d’Exposition au Plomb (CREP)

Il sert à déterminer la présence ou non de plomb au sein des revêtements internes ou externes du bâtiment et les risques de dégradation. La durée de validité de ce diagnostic dépend du seuil de concentration de plomb trouvé. Si ce dernier dépasse 1 mg/cm², alors le diagnostic devra être refait chaque année. S’il est en dessous, alors la durée de validité est illimitée.

Dans un cas comme dans l’autre, le rapport du professionnel ayant fait l’inspection devra contenir une notice qui renseigne sur les dangers du plomb sur la santé. Le CREP est obligatoire pour toutes les maisons individuelles ou tous les appartements qui ont été construits avant 1949.

Le diagnostic termites

Les termites sont des nuisibles qui créent d’importants dégâts au sein du bois et de ses dérivés qui sont utilisés en construction. Ces derniers peuvent conduire à l’effondrement de la construction. Ce diagnostic permet ainsi d’effectuer l’état des lieux en ce qui concerne leur présence ou non dans un logement. Il est obligatoire pour toutes les constructions qui sont situées dans des zones préalablement déclarées par arrêtés préfectoraux infectées par les termites.

Quand le diagnostic révèle la présence de termites, il devient urgent de prendre des dispositions pour les éradiquer. Du fait de la possible réapparition de ces dernières, ce diagnostic n’est valable que 6 mois. Ainsi, dans le cas où elles réapparaissent, une autre éradication devra être faite.

Le diagnostic de l’installation intérieure d’électricité et de gaz

Ce diagnostic évalue la sécurité de l’ensemble des installations électriques de votre habitation avant toute mise en vente ou location. De ce fait, l’expert procède entre autres à l’identification du matériel électrique inadapté, des conducteurs qui ne bénéficient pas d’une protection… L’objectif est en effet de garantir la sécurité des futurs occupants du logement. Il est obligatoire et doit être fait pour toute installation électrique qui est vieille de plus de 15 ans. Sa durée de validité est de trois ans.

Quant au diagnostic gaz, il permet d’évaluer l’installation intérieure de gaz. L’expert vérifie le fonctionnement des différents appareils qui sont utilisés pour le chauffage, la tuyauterie d’alimentation, les systèmes d’aération… Il est tout comme le diagnostic électricité valable trois ans et obligatoire pour les installations de gaz dont l’installation remonte à plus de 15 ans.

Le diagnostic Loi Carrez

Le diagnostic Loi Carrez est obligatoire pour les biens immobiliers qui sont en copropriété à usage privé ou commercial. Il garantit au futur occupant une surface privée d’habitation précise. Sauf en cas de sous-estimation de la surface, il est effectué une bonne fois pour toutes.

Que retenir ? Les diagnostics immobiliers sont nombreux et diversifiés. Certains d’entre eux s’imposent en cas de mise en vente ou de location de biens immobiliers. Leur réalisation garantit la sécurité des personnes, mais aussi des biens. Il est important de les faire réaliser par des professionnels certifiés et reconnus pour qu’ils soient valables. Au nombre de ces diagnostics obligatoires, on distingue le Diagnostic de Performance Energétique, le diagnostic état d’amiante, le diagnostic termites, le diagnostic de l’installation intérieure d’électricité et de gaz, le diagnostic de l’état de l’installation d’assainissement non collectif, le diagnostic de l’État des Risques et Pollutions (ERP)…