Comment installer un robinet auto perceur ?

Vous avez acheté un lave-linge ou un lave-vaisselle et vous devez l’installer ? Si créer une arrivée d’eau sur une canalisation peut faire peur, soyez rassuré, le robinet auto-perceur vous simplifie la tâche. Simple et pratique, vous pouvez tout à fait installer votre robinet vous-même sans avoir de compétences particulières en plomberie.

Comment installer un robinet cascade ?

Le robinet cascade possède un bec aplati, permettant à l’eau d’être déversée en cascade. Élégant, il transforme la salle de bain en lieu de détente, dans une ambiance zen pour votre plus grand plaisir après une rude journée. Modernes et pratiques, la plupart de ces robinets sont des mitigeurs qui sont confortables, économiques, mais aussi esthétiques.
Plusieurs marques proposent de bons modèles de robinetterie, notamment Grohe et Hansgrohe qui font partie des meilleures.

Comment poser un receveur de douche à l’italienne ?

La douche à l’italienne fait rêver avec son installation de plain-pied. Cependant, la pose peut s’avérer complexe, voire impossible dans le cadre de rénovations. Le receveur s’avère être une bonne alternative à la traditionnelle douche italienne quand l’installation de cette dernière est impossible.

S’équiper

Voici les familles de receveurs de douche :

  • le receveur maçonné, plutôt destiné aux constructions neuves ;
  • le receveur encastré, conseillé dans le cadre de rénovations.

Il existe le receveur extra-plat, préconisé lors de travaux de rénovation. Il est idéal quand l’évacuation est verticale et qu’aucun décaissement n’est nécessaire. Vous n’avez qu’à le poser directement au sol.

Pour installer un receveur, il existe des kits de douche à l’italienne comprenant :

  • la rehausse en polystyrène extrudé (ou soubassement) ;
  • le siphon (verticale ou horizontale) ;
  • la grille ;
  • une bande d’étanchéité (vous pouvez en trouver dans les commerces si elle n’est pas fournie).

Les outils nécessaires

  • Seau.
  • Malaxeur.
  • Perceuse.
  • Truelle.
  • Scie à métaux.
  • Maroufleur.
  • Spatule crantée.
  • Couteau à enduire.
  • Niveau à bulle.
  • Mètre.
  • Crayon.

Comment procéder ?

Pour poser un receveur encastré, il faut d’abord décaisser le sol en prenant en compte les dimensions du mortier colle, de la rehausse, du receveur et du carrelage pour évaluer la profondeur.

Après le décaissement, vérifiez la planéité du sol avec le niveau à bulle.

Placez la rehausse en polystyrène pour y reporter les dimensions du tuyau d’évacuation. Découpez ensuite le passage à la scie égoïne.

Raccordez le siphon de la bonde au tuyau d’évacuation. Vérifier l’étanchéité 1 heure après le collage des pièces.

Préparez le mortier colle dans un seau et mélangez à l’aide d’un malaxeur monté sur perceuse.

Répartissez des plots de colle sur la surface de la réserve, puis posez la rehausse en polystyrène. À l’aide du niveau à bulle, vérifiez qu’il soit positionné horizontalement.

La pose du receveur

Après séchage, installez le joint d’étanchéité de la bonde.

Munissez-vous d’une spatule crantée et étalez une couche de mortier colle sur le dessus de la rehausse.

Répartissez une couche du mortier colle sur le dessous du receveur avant de le placer contre la rehausse.

Appuyez fortement sur la surface du receveur en veillant à ce qu’il s’intègre correctement à la bonde siphoïde. Vérifier encore une fois l’horizontalité de la surface.

Cet article complémentaire vous intéressera aussi: Comment poser un receveur en résine extra plat sans professionnel ?

Rendre le tout étanche

Dans un seau, préparez le produit spécial étanchéité pour en étaler une couche dans l’angle du mur. Cela vous permettra d’y coller un morceau de bande d’étanchéité à l’aide d’un couteau à enduire.

Avec la truelle, appliquez le produit sur les pourtours du receveur et sur le bas du mur. Posez les bandes d’étanchéité par-dessus. Enfin, marouflez les bandes avec le couteau à enduire, puis recouvrez-les finement d’une couche de produit.

Laissez le tout sécher 24 heures et effectuez les finitions : installation du robinet, des parois et du carrelage.

Le receveur est un équipement avantageux, car il est prêt à être posé, vous ainsi évitez la réalisation d’importants travaux de rénovation. C’est une alternative peu coûteuse qui permet de profiter d’une douche moderne et design.

Permis de construire: Quand et dans quel cas doit-on demander ?

La question de savoir à quel moment et dans quelles situations il est obligatoire de faire la demande d’un permis de construire est cruciale. Pour y répondre, on doit se référer à la législation en vigueur qui apporte toutes les précisions qu’il est impératif de respecter. Y sont également prévues toutes les sanctions en cas de manquement.

Comment poser sa faïence tout seul ?

Réussir une pose de faïence? Vous pouvez y arriver seul !

Vous projetez de changer le carrelage de votre salle de bain ? Votre choix se porte sur la faïence pour ses différentes propriétés. La faïence est résistante à l’eau, esthétique et très décorative. C’est le matériel le plus adapté aux pièces humides. Est-il impératif de faire appel à un professionnel ? Ou préférez-vous le faire vous-même ? N’hésitez plus, allons-y, poser de la faïence sera un jeu d’enfant pour vous. Suivez le guide pas à pas.

Enlever les murs porteurs non dans une maison peut vraiment augmenter l’espace physique, mais aussi l’ambiance qui vient avec une grande pièce, surtout quand une petite pièce se transforme en grande. Cependant, les étapes nécessaires doivent être suivies, sinon une tâche simple peut devenir une tâche difficile, salissante, dangereuse et coûteuse.

Étape 1 – Assurer la sécurité

La première étape du démantèlement d’un mur est de comprendre s’il ne s’agit pas d’un mur porteur ou d’un mur qui aide à soutenir la maison, que ce soit dans son ensemble ou par section. La meilleure façon d’apprendre à connaître un mur est simplement d’appeler un professionnel pour l’inspecter.

De plus, un entrepreneur agréé saura comment faire face à un mur porteur en l’ouvrant, une opération très dangereuse pour quelqu’un qui ne sait pas ce qu’il fait. Les dommages structuraux sont une véritable opportunité pour l’enlèvement des murs, la sécurité par la connaissance est donc un must.

En fait, si le mur sur le point d’être enlevé est un mur porteur, les dommages structurels sont presque une garantie.

Étape 2 – Préparation

Après avoir retiré autant de meubles que possible de la zone de travail, recouvrir les meubles voisins de feuilles de plastique. Ensuite, également avec de la bâche plastique, scellez les portes. Enfin, ne couvrez pas les fenêtres.

Ouvrez plutôt toutes les fenêtres à des fins de ventilation, et c’est important, parce que l’électricité est coupée. Lorsque vous coupez l’électricité, notez qu’il s’agit de l’alimentation de la maison, et pas seulement d’un interrupteur d’éclairage à proximité. Dans les étapes suivantes, il y aura des cas où le recouvrement électrique sera nécessaire, et il sera conseillé de faire appel à un entrepreneur professionnel pour les aider à franchir ces étapes.

Étape 3 – Prise en main

Commencez à forcer les moulures et les plinthes avec le pied de biche et même le ciseau et le marteau. Ensuite, enlevez les plaques électriques. Encore une fois, l’alimentation principale de la maison doit être coupée.

Notez que le câblage, à la fois la direction et le type de câblage de la source de chauffage doivent être redirigés de façon professionnelle, idéalement. Maintenant, fermez le système électrique pour l’étape suivante, qui consiste à utiliser la masse pour littéralement abattre le mur là où il n’y a pas de filage.

Étape 4 – Finition

Une fois la cloison sèche disparue, les fils et les montants apparaîtront dans l’entre-toit ou le sous-sol, selon l’endroit où les fils se dirigent. Une fois le capuchon posé, retirez le câblage de façon à ce qu’il y ait une zone propre devant vous. Maintenant, tout ce qui reste, c’est le nettoyage.

La meilleure méthode consiste à plier les feuilles de plastique qui sont recouvertes de poussière et d’autres choses et à les améliorer pour que tous les débris tombent directement dans les sacs poubelles. Des gants peuvent être nécessaires pour de plus grandes pièces, mais cela dépend en fait de la personne qui fait le nettoyage ainsi que du type de cloison sèche, certains peuvent se fendre plus facilement.

Les murs porteurs

Les murs porteurs peuvent être un frein à l’ouverture d’une pièce, c’est pourquoi il est parfois nécessaire de l’ouvrir pour améliorer son espace. C’est très délicat à effectuer, et dangereux pour toute personne qui ne s’y connaît pas. Il est donc important de se tourner vers des professionnels. Si vous souhaitez faire un devis pour ouvrir un mur porteur nous allons déjà parler plus en détail des murs porteurs, afin que vous sachiez un peu plus quelle procédure suivre.

Qu’est-ce qu’un mur porteur et pourquoi l’ouvrir ?

Les murs porteurs sont des murs destinés à soutenir la charpente et la structure globale d’un bâtiment. C’est pourquoi il est très dangereux d’en retirer un sans s’y connaître. Il est impératif d’effectuer un remplacement lorsqu’un mur porteur est supprimé. Mais alors, pourquoi ouvrir un mur porteur ? Eh bien, il arrive parfois qu’un mur porteur ne corresponde pas forcément à l’aménagement de la pièce que vous souhaitez. Que ce soit pour agrandir une pièce, ou encore pour fusionner deux pièces en une (créer une cuisine ouverte par exemple), il peut vous arriver d’avoir besoin d’ouvrir un mur porteur.

Si vous avez des doutes vis-à-vis de vos murs et s’ils sont porteurs ou non, n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel lors de l’élaboration d’un devis.

Le rangement et l’organisation en entreprise

En entreprise, il est essentiel de pouvoir travailler dans un espace simple et fonctionnel. Pour être efficace et productif, il est important d’avoir un bureau rangé, bien organisé et du matériel adapté. Voici quelques conseils à appliquer pour ne plus vous laisser submerger par les tâches et envahir par le stress au bureau.

L’organisation du lieu de travail

La méthode 5S a d’abord été lancée au Japon, elle est connue et rependue au sein des entreprises. Cette méthode consiste à ranger et organiser son lieu de travail en cinq étapes.

  • Trier et débarrasser.
  • Ranger.
  • Nettoyer.
  • Ordonner.
  • Faire preuve de rigueur.

Votre bureau doit avant tout être propre et épuré, il est inutile de vous encombrer de vieux documents, faites donc du tri ! Pensez également à trier vos documents numériques.

Ensuite, place au rangement. Classez tous vos documents de façon logique et simple pour vous afin que vous puissiez y accéder rapidement. Optez pour un classement par date, par importance ou par ordre alphabétique.
Vous pouvez ranger vos documents dans :

  • des classeurs ;
  • des trieurs ;
  • des chemises de couleurs ;
  • des boîtes.

Une fois que tout est classé, finalisez le rangement en plaçant ces dossiers dans un endroit facile d’accès et si possible, près de vous.

  • Une armoire.
  • Une bibliothèque.
  • Un meuble bas.
  • Un caisson.

Votre espace est désormais dégagé et en ordre, il est temps de passer un bon coup de propre : ordinateur, souri, téléphone, bureau, siège de bureau… tout doit y passer. N’oubliez pas de bien aérer la pièce.

Soyez ordonné, mettez en évidence les dossiers en les étiquetant. Des étiquettes ou des gommettes de couleurs permettent de reconnaître rapidement le classeur dont vous avez besoin. Cela vous aidera également à le rangerez bien plus vite à sa place.

La dernière étape du processus consiste en un maintien de l’organisation et de la propreté de la zone de travail. Chacun doit veiller à ne pas se laisser déborder, il s’agit d’être rigoureux et de respecter les quatre étapes précédentes régulièrement. Prendre quelques minutes pour ranger le bureau le soir doit devenir un réflexe.

Les accessoires indispensables

Avoir une poubelle à proximité est évidemment nécessaire pour débarrasser votre bureau des papiers et objets inutiles au fur et à mesure. Certains documents contiennent des informations sensibles, un broyeur de papier est donc conseillé pour les détruire avant de les jeter.

Disposez des boites en plastique à compartiments sur le bureau ou dans les tiroirs pour y ranger tout le matériel.

  • Stylos.
  • Surligneurs.
  • Ciseaux.
  • Agrafeuse.
  • Trombones.
  • Scotch.
  • Post-it.

Pour l’envoi des colis, un ruban adhésif personnalisé au nom de votre entreprise est un réel atout pour vos relations commerciales. Le site Maxilia propose du ruban adhésif personnalisable à partir de 18 pièces. Personnalisez également vos calendriers ou stylos au nom de votre entreprise.

Toujours sur votre bureau, placez des bannettes dans le coin afin d’y déposer les documents dont vous avez besoin rapidement, les courriers entrants et sortants.

Enfin, pour noter les rendez-vous et les notes importantes, un agenda est indispensable. En format papier ou électronique, choisissez le plus pratique pour vous.

L’organisation et le rangement n’ont désormais plus aucun secret pour vous. Vous êtes prêt à travailler efficacement et sereinement !

Entreprise de rénovation : 4 critères pour faire le bon choix

Quand il s’agit de rénover ou de construire, il est important de confier de tels travaux à des professionnels. Il faut également reconnaitre que le choix n’est pas facile, car il existe de nombreuses entreprises spécialisées aujourd’hui. Elles se démarquent aussi bien par leurs prestations que par les prix pratiqués. Pour prendre la meilleure décision, il convient de s’appuyer sur certains critères bien définis. En voici 4 pour choisir votre entreprise de rénovation.

1.      Les labels et certifications techniques

Le secteur du bâtiment est régi par différents labels et certifications que détiennent les entreprises. C’est ce qui atteste des compétences détenues par les professionnels, et leurs savoir-faire. Bon nombre de ces labels concernent tous les travailleurs du bâtiment (Qualibat, RGE, etc.). D’autres sont plus spécifiques comme le QualiPV et le QualiCLIMA. En choisissant les offres Flamme Bleue Environnement, vous êtes sûr d’être entre de bonnes mains.

En effet, vous pourrez vous fier à l’entreprise et sa longue expérience dans le domaine.

2.      L’identité de l’entreprise de rénovation

entreprise rénovation

Il est recommandé de prendre le temps nécessaire pour connaitre un peu plus, l’entreprise que vous choisirez pour votre rénovation. Pour cela, des sources comme internet, les annuaires et autres sites officiels peuvent être utilisés pendant vos enquêtes. Cherchez avant tout à connaitre la localisation de l’entreprise, et sa proximité avec le chantier. Plus elle sera réduite, et moins les réunions de chantier seront compliquées à organiser.

Par ailleurs, cela permettra de réduire considérablement le budget rénovation. Comparativement au chantier à exécuter, la taille de l’entreprise compte énormément. Une petite entreprise familiale peut très bien s’occuper d’un chantier de petite taille. Par contre comme ici, il est préférable de travailler avec une entreprise qui dispose de gros moyens. Plus loin, vérifiez que l’entreprise est correctement immatriculée (numéro SIRET). Renseignez-vous aussi concernant les détails que sont :

  • Les assurances de l’entreprise ;
  • La santé financière ;
  • Etc.

3.      Les références clients

Avant de signer avec n’importe quel professionnel de la rénovation, vous devez prendre connaissance de ses dernières réalisations. Elles doivent être disponibles sur son site internet s’il en possède, ou alors sur sa page Facebook. Malgré tout, il existe encore des entreprises qui n’ont pas de présence digitale. Dans ce cas, il est préférable de demander au professionnel des références clients. Idéalement, il faudrait que les projets soient sensiblement similaires.

De cette façon, il vous sera plus facile de procéder à des évaluations de la qualité du travail effectué. Vous pourriez même demander une liste de clients à contacter, pour avoir directement leurs avis. Cela vous permettra de vous faire une idée de la qualité de la prestation.

4.      La qualité du devis et la réactivité de l’entreprise

devis renovation

Une entreprise de rénovation doit fournir un devis de qualité, et être en plus réactive. Il est important de faire attention à de tels détails, qui peuvent être des indicateurs de sérieux. Veillez donc à ce que les devis soient aux normes en vigueur, et surtout gratuits. Ce dernier point n’est valable que si le devis ne nécessite pas une étude préalable.  Essayez d’avoir plusieurs devis, afin de faire une comparaison des différentes offres.

Comment créer ou rénover votre porte d’entrée sur mesure ?

La porte d’entrée est la première chose que l’on remarque en entrant dans une maison. Elle doit être accueillante, mais aussi garantir sécurité et confort. Si vous souhaitez rénover votre porte d’entrée ou bien en créer une sur mesure pour habiller la façade de votre nouvelle maison, plusieurs choix s’offrent à vous. En optant pour du sur mesure, vous répondrez exactement à vos attentes.

Pourquoi rénover sa porte d’entrée ?

Le confort

Il peut arriver que votre porte d’entrée laisse passer des courants d’air avec le temps. Elle vieillit et ces courants d’airs froids ont une répercussion directe sur votre consommation d’énergie et donc la facture. C’est pourquoi il est très important d’avoir une porte d’entrée bien isolée. Vous pouvez simplement changez les joints de la porte, mais si cela ne suffit pas, il faudra la rénover complètement.

L’esthétique

D’un point de vue esthétique, la porte d’entrée un des éléments les plus remarquables sur la façade d’une maison et vous souhaitez qu’elle reste jolie même avec les années qui passent. En effet, les éléments (pluie, froid) abîment votre porte au fil des années. La peinture s’écaille, la couleur devient terne et la déco n’est plus au goût du jour.

La sécurité

Une maison doit garantir sérénité et sécurité et cela passe tout d’abord par la porte d’entrée. Des fissures, une serrure fragilisée ou pas assez sécurisée sont des éléments qui doivent vous pousser à la rénovation de votre porte.

Créer et rénover une porte d’entrée sur mesure

Rénover sa porte d’entrée passe par quelques critères de base.

Le design

Selon l’architecture de votre maison et vos goûts, vous pourrez opter pour un style plutôt traditionnel ou bien contemporain.
Si vous aimez l’originalité, faites-vous plaisir en personnalisant votre porte d’entrée sur mesure avec Solabaie. Rendez votre porte unique en choisissant vos coloris, vos accessoires (poignée, barre de tirage) et même votre vitrage.

Le choix du matériau

  • Les portes en PVC sont solides et résistantes. Elles offrent également une bonne isolation thermique et sonique, le tout pour un prix relativement abordable.
  • L’acier est un matériau très performant. Il est généralement utilisé pour de nouvelles constructions, mais il est tout aussi efficace pour la rénovation. Il nécessite peu d’entretien.
  • Une porte en aluminium est robuste et durable. C’est un matériau qui offre de nombreuses possibilités de personnalisation, d’options ou de finitions. De plus, c’est une matière simple à entretenir.
  • Le bois est un matériau qui apporte beaucoup de charme à une construction. Cependant, il reste plus fragile et nécessite plus d’entretien que les autres matériaux.
  • Une porte mixte permet d’allier plusieurs matériaux. Vous pouvez opter pour de l’aluminium en extérieur pour la performance, et du bois en intérieur pour la chaleur.

Le type de pose et les dimensions

Il est possible de rénover sa porte en la posant sur bâti existant. Cela signifie que l’ancien dormant est conservé et recouvert par le nouveau dormant. C’est un choix économique, mais qui réduira la largeur passage.
Vous pouvez choisir d’effectuer une dépose totale qui consiste à retirer l’ancien dormant. La largeur passage reste la même, mais des travaux plus conséquents sont à prévoir.

La sécurité

Troquez la simple serrure pour une serrure multipoints, à crochet ou à crémone. La porte sera très résistante avec une crémone automatique à crochet.

La porte d’entrée est indispensable, elle habille, sécurise et apporte du confort quand elle est bien isolée. Rénover une porte d’entrée ou bien en créer une sur mesure permet d’apporter du cachet à votre maison. Cela vous offre l’avantage de pouvoir répondre exactement à vos besoins et vos attentes, en termes d’esthétique, de sécurité et de confort.

Comment changer un robinet de cuisine ?

Votre robinet de cuisine fuit ou ne vous plaît plus, il est temps de le remplacer ! Si les travaux vous font peur, sachez que cette opération n’est pas compliquée, cela ne demande que peu de temps. De plus, vous éviterez d’appeler un plombier et ferez de belles économies.

Comment imperméabiliser sa terrasse ?

Soumises aux intempéries, les terrasses extérieures non couvertes s’abîmeront rapidement si elles ne sont pas imperméabilisées correctement. Pour éviter que l’humidité n’accélère leur dégradation avant de s’étendre à l’ensemble du bâtiment, il est important de les protéger des infiltrations d’eau. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour améliorer l’étanchéité de sa terrasse.

Imperméabiliser sa terrasse : quel produit choisir ?

Votre terrasse a des problèmes d’étanchéité ? Bien souvent, un traitement imperméabilisant suffit à régler ce problème. Il s’agit d’une solution efficace, rapide et peu coûteuse, qui consiste le plus souvent à appliquer un produit hydrofuge sur toute la surface de la terrasse, à l’aide d’un pinceau ou d’un rouleau.

Quel traitement hydrofuge choisir ?

Il existe des produits hydrofuges généralistes, applicables sur tous les matériaux, et d’autres plus spécialisés : isolation du bois, du béton, du carrelage, de la pierre reconstituée… L’imperméabilisant hydrofuge permet de protéger la terrasse sans changer ni sa couleur, ni son apparence. Mais il existe d’autres solutions qui changent l’aspect du sol, comme l’utilisation :

  • de résine,
  • aussi de goudron,
  • du PVC,
  • d’enduit étanche…

Comment préparer sa terrasse à l’application d’imperméabilisant ?

Avant d’appliquer votre produit hydrofuge, vous devez laver votre terrasse pour la débarrasser de toutes ses salissures. Après la mise en place du film protecteur, il ne sera plus possible de le faire. Attendez que le sol soit parfaitement sec pour commencer le travail d’imperméabilisation. Choisissez si possible une journée ni trop humide, ni trop ensoleillée pour vous lancer.

Rénover sa terrasse pour améliorer son étanchéité

Si votre terrasse est vraiment trop sujette aux infiltrations d’eau, il est possible que le traitement imperméabilisant ne suffise pas. C’est le cas par exemple lorsque le matériau utilisé n’est pas résistant à l’eau ou lorsque la pose n’a pas été réalisée correctement (absence de pente pour permettre l’évacuation des pluies). Dans ce cas, il est primordial de refaire l’isolation de sa terrasse avant que les dégâts ne s’aggravent.

Comment savoir si sa terrasse a besoin d’être rénovée ?

Des taches de moisissure ou des cloques apparaissent sur votre terrasse, la peinture s’écaille au bas des murs et une forte odeur de renfermé se dégage ? Le revêtement en carrelage se décroche et certains carreaux sonnent creux ? Si tel est le cas, cela signifie que votre terrasse est une véritable éponge. Plutôt que de recouvrir le revêtement d’une couche protectrice imperméabilisante, il est plus prudent de le rénover plus en profondeur.

Quelles sont les différentes techniques existantes ?

S’il y a des infiltrations d’eau dans votre terrasse carrelée, vous pouvez enlever le carrelage, traiter la surface avec un imperméabilisant, de la résine ou du bitume, puis reposer l’ancien carrelage (ou en profiter pour le changer). Si votre terrasse est en bois et que celui-ci est trop abîmé, vous pourriez également avoir besoin de le changer.

Pensez à choisir une essence de bois imputrescible, qui résistera aux intempéries.

Quel que soit le matériau, l’entretien de la terrasse doit être effectué régulièrement pour préserver la durabilité du revêtement et de la structure. Nettoyez le sol fréquemment, décapez-le puis recouvrez-le d’un imperméabilisant pour terrasses : cela vous évitera de procéder à des travaux plus importants !

Comment appliquer son produit hydrofuge ?

Au risque de nous répéter, avant d’appliquer votre hydrofuge pour une terrasse en pierre, cette dernière doit être parfaitement propre et sèche. Si vous avez utilisé un algicide pour éliminer les mousses ou le lichen, vous devez impérativement attendre un mois, pour que le produit ait eu le temps de se dissiper totalement. 

Passons maintenant à l’application du produit. En règle générale, il faudra appliquer deux couches de produit. En fonction de la nature de votre terrasse, vous aurez deux possibilités. 

  • Si cette dernière est irrégulière, le plus efficace est d’utiliser un pinceau, même si cela vous demande plus de temps. 
  • Si votre terrasse est lisse, vous pouvez simplement utiliser un rouleau à peinture classique.

Quelle que soit la méthode employée, vous devrez attendre que la première couche soit parfaitement sèche. Le temps est très variable en fonction du produit utilisé et de la température extérieure. Nous vous conseillons de suivre les indications du fabricant. 

Pour conclure, sachez que le traitement n’est pas définitif. Il faudra donc renouveler l’opération entre 3 et 5 ans. Il suffit d’observer votre terrasse pour le savoir. Si la pierre change de couleur et absorbe l’eau, c’est qu’il est temps de traiter à nouveau votre terrasse.

Comment réparer soi-même une fuite d’eau ?

Le plombier ne peut intervenir que dans les prochains jours ? Et vous ne pouvez pas laisser la fuite d’eau en l’état, au risque de vous retrouver avec un dégât des eaux plus important sur les bras ?

Voici nos conseils et astuces pour réparer une fuite d’eau, tout seul !

Couper l’électricité

Premier réflexe, coupez l’électricité. Il s’agit d’une mesure préventive qui vise à éliminer les risques d’électrocution, notamment si l’eau se trouve en mesure d’atteindre les prises de courant.

En cas de fuite d’eau qui semble sans gravité, veillez tout de même à couper l’électricité. Ce seul geste peut protéger vos proches, votre logement ainsi que vous-même ! Chaque année, en France, 80 000 accidents électriques sont recensés. Bien que l’eau ne soit pas toujours la principale mise en cause, elle constitue pour autant un facteur aggravant.

En présence d’une fuite d’eau, demeurez prudent.

Localiser et appliquer un pansement sur la fuite

Maintenant que l’électricité est coupée, vous pouvez vous atteler à localiser la fuite.

Une fois décelée, serrez et enroulez un chiffon, une serpillère ou un vieux tee-shirt à l’endroit de la fuite.

Attention, cette manœuvre ne permet pas de réparer la fuite d’eau, seulement de ralentir provisoirement sa propagation et d’éviter les projections éparses dans votre habitation. Ainsi, l’eau s’écoule vers le bas : vous pouvez la recueillir à l’aide d’un récipient adapté à l’ampleur de la fuite.

Fermer l’arrivée d’eau principale

Lorsque l’arrivée d’eau est ouverte, l’eau s’écoule. En la fermant, on limite le risque de dégât des eaux à venir. Par extension, on garantit également le budget du ménage. En effet, la surconsommation d’eau, même pour un court instant, ne se révèle pas sans incidence : elle se paie sur la facture !

Fuite d'eauRéparer la fuite d’eau

Sur raccord

Face à une fuite d’eau sur raccord, vous aurez besoin de :

  • Deux clés à mollettes.

A chaque clé, son usage. La première servira à maintenir le raccord mâle, la seconde à procéder au serrage du raccord femelle.

Si la fuite d’eau persiste, nul besoin de s’inquiéter. Deux solutions apparaissent :

  • Le joint est décalé de sa surface d’appui : replacez-le correctement, après avoir dévissé la bague.
  • Le joint est fendu : procédez à son remplacement.

Sur tuyau

Une fissure ? une soudure arrachée ? Voilà les principales causes d’une fuite sur tuyau.

Face à ce type de désagrément, utilisez une bande anti-fuite.

Il s’agit d’un pansement très efficace en matière de plomberie. Etirée autour d’une canalisation percée, elle opère tel un bandage autour d’un poignet foulé, d’un plâtre autour d’un pied cassé.

Lorsque la bande anti-fuite entre en contact avec l’eau, elle durcit par polymérisation. En cinq minutes, votre fuite est temporairement colmatée !

Pour appliquer une bande anti-fuite, vous devez :

  • Lire la notice de la bande anti-fuite.
  • Purger le circuit d’eau de votre habitation.
  • Mettre une paire de gants en plastique.
  • Nettoyer et sécher le tuyau endommagé.
  • Tremper la bande anti-fuite dans l’eau en respectant scrupuleusement les instructions données par la notice.
  • Appliquer et enrouler le ruban autour de la fuite.
  • Respecter un temps de séchage conformément aux indications de la notice.
  • Réenclencher le circuit d’eau.

Il ne vous reste plus qu’à vérifier que l’eau ne s’écoule plus de la fuite localisée.

Contacter un professionnel

En cas de traitement provisoire ou de doutes quant à l’efficacité de la réparation, la solution la plus sage est de faire appel à une société de plomberie.

L’intervention d’un professionnel s’avère le plus souvent indispensable.

Désormais, vous avez toutes les clés en main pour réparer temporairement votre fuite d’eau !

Comment poser une vasque de salle de bain ?

Il existe trois principaux types de vasques : la vasque à poser, la vasque suspendue et la vasque à encastrer. Dans cet article, nous parlerons uniquement de la vasque à poser. Découvrez comment poser une petite vasque de salle de bain comme un professionnel !

Quel est le matériel nécessaire ?

Vous n’avez pas besoin de matériels sophistiqués pour installer une petite vasque à poser, les outils de bricolage classiques suffisent. Les accessoires tels que les vis ou les chevilles sont très souvent livrés avec la vasque. En général, vous aurez besoin des matériels suivants :

  • Deux scies cloches avec foret centreur : le diamètre de l’une est égal au diamètre de la bonde, tandis que l’autre est de diamètre plus petit que celui du mitigeur ;
  • une perceuse ;
  • un tournevis ;
  • une pince multiple ;
  • une clé à pipe ;
  • une clé plate ;
  • un mitigeur de salle de bain ;
  • un joint de silicone transparent ou opaque ;
  • un mètre ruban ;
  • un crayon ;
  • une colle à PVC.

Quelles sont les étapes à suivre ?

Préparez la vasque

Certaines vasques ne sont pas percées à l’achat, donc il faut les trouer avant de les poser. Mais ne vous inquiétez pas, c’est assez simple. Marquez l’emplacement de perçage sur la vasque, à l’aide du crayon et servez-vous d’une scie cloche pour y faire un trou. Le trou crée doit être de diamètre égal au diamètre du trou de la bonde.

Prenez des mesures du plan de toilette

Choisissez un emplacement précis (le mieux adapté) sur votre plan de toilette et délimitez le gabarit de la vasque avec des traits de découpe. Pour ce faire, posez la face de la vasque contre le plan de toilette et tracez des lignes de découpe en tenant compte de la bonde d’évacuation et du robinet.
Vous pouvez masquer l’emplacement de la bonde en traçant un point d’intersection ou des diagonales selon son diamètre. En ce qui concerne le robinet, réservez-lui un espace qui lui correspond.

Préparez le plan de vasque

Maintenant que vous avez délimité l’emplacement de la vasque, procédez au perçage du plan de toilette. Pour cela, vous utiliserez la scie cloche, une fois de plus. Servez-vous en pour percer le trou qui accueillera la bonde. Il doit être de diamètre égal au diamètre de la scie et ce, sur le point d’intersection tracé à l’étape précédente. Ensuite, faites un second perçage au niveau du robinet, mais cette fois en utilisant la petite scie cloche.

Installez le mitigeur

Maintenant que le plan de vasque est préparé, vous pouvez poser le mitigeur. Intégrez-le au plan de travail en y vissant ses flexibles. Ensuite, posez le support du robinet, puis passez les flexibles dans le trou percé à cet effet. Après avoir posé le mitigeur sur son support, fixez le robinet dans le plan de travail.

Posez la vasque

Vous avez installé le mitigeur, il ne vous reste plus qu’à poser la vasque. Mais avant, fixez un joint de silicone autour du trou qui lui est destiné, pour éviter les risques d’infiltration d’eau. Ensuite, posez-la et insérez la bonde de manière à ce que cette dernière traverse l’ensemble vasque/plan de travail sans résistance. Une fois les deux en place, vissez la bonde sous le plan de travail pour maintenir la vasque au support. Enfin, mettez le système en service pour vérifier qu’il n’y a aucune fuite aux raccords. Si tel est le cas, vous en avez terminé, votre vasque est opérationnelle !

Comment poser une porte de garage ?

Vous souhaitez faire poser une porte de garage. Votre premier souci est le modèle qui s’adapte le mieux à vos besoins et au style de votre maison. Et une fois votre choix fixé, vous vous demandez comment la poser. La pose d’une fermeture de garage exige des compétences et un savoir-faire particuliers. Il en est de même pour les outils. Quel que soit le modèle choisi, la sécurité prime avant tout.

Quelle porte de garage choisir ?

Les portes de garage du fabricant Novoferm se déclinent en six solutions :

– Sectionnelle. Ce type de fermeture se caractérise par des panneaux isolants disponibles en 20 mm ou en 45 mm d’épaisseur.

– Battante. Cette solution est recommandée si votre garage est sujet à beaucoup d’allées et venues. Les panneaux de mousse polyuréthane de 45 mm d’épaisseur lui confèrent isolation et sécurité optimales.

– Coulissante. Cette fermeture peut être installée à partir de l’un des côtés. Elle représente la meilleure option pour les plafonds bas.

– Basculante. Beaucoup plus abordable que la porte sectionnelle, cette porte de garage qui s’ouvre de bas en haut, convient à tous les budgets.

– À enroulement. Il s’agit de la meilleure solution pour gagner de l’espace. Son tablier 100 % aluminium s’enroule à la verticale.

– Coordonnée. Une particularité des portes de garage du fabricant Novoferm : la porte de garage peut être coordonnée avec la porte d’entrée !

Comment poser une porte de garage ?

L’installation d’une porte de garage requiert plus ou moins d’efforts et de compétences en fonction du modèle que vous choisirez. Le recours à un professionnel vous garantit une pose impeccable et conforme à toutes les normes et réglementations relatives à la pose ainsi qu’un chantier nettoyé. Dans le cas où vous décidez de motoriser votre fermeture de garage, l’installation électrique nécessite une prise de précaution maximale.

Prenons comme exemple la pose d’une porte de garage sectionnelle. Nous avons choisi cet exemple, car c’est le type de fermeture le plus demandé. Même pour ce type très courant, l’installation est plutôt complexe. Voici donc les étapes incontournables pour ce modèle de fermeture de garage :

  • Prendre les mesures et vérifier la faisabilité du projet : pas d’obstacles, espace suffisant, etc.
  • Mettre le cadre vertical en place : assembler les rails, puis fixer le cadre.
  • Installer le guidage horizontal, les rails de guidage, ainsi que les équerres du plafond.
  • Mettre en place les panneaux de la porte de garage.
  • Régler la tension des ressorts.
  • Procéder à l’installation de la motorisation et la programmation.

Même pour un bricoleur confirmé, cette installation complexe prend du temps. En revanche, la pose par un professionnel se fera dans les règles de l’art en quelques heures. Vous avez ainsi l’assurance d’un chantier réalisé dans les temps et à la qualité irréprochable. Qui plus est, vous bénéficiez d’une garantie allant jusqu’à 15 ans sur le produit, sur son installation et sur son bon fonctionnement.

Sachez que la porte de garage que vous aurez choisie doit être bien balancée et offrir une étanchéité optimale. Elle ne doit présenter aucune friction susceptible de provoquer une usure prématurée.

Cet article vous intéressera peut-être: Comment installer un ouvre porte de garage ?

Comment photographier sa maison comme un pro ?

Vous souhaitez photographier votre maison pour la vendre, la louer ou pour votre plaisir, mais vous ignorez par où commencer ? Dans cet article, nous vous montrons comment vous y prendre. Nous y présentons des astuces qui vous permettront de faire des prises de qualité. Découvrez comment filmer l’intérieur et l’extérieur de votre maison comme un professionnel.

Comment photographier l’intérieur de sa maison ?

Equipez-vous d’un appareil de qualité et un objectif grand-angle

Pour obtenir des photos de pro, il faut disposer d’un appareil de qualité. Fort heureusement, il existe d’excellentes alternatives en matière d’appareils photo, vous n’êtes donc pas obligé de débourser des sommes importantes pour acquérir un modèle professionnel. Certes, l’idéal reste le reflexe à objectifs interchangeables, mais il existe aussi des modèles compacts plus abordables et performants. A côté de cela, vous pouvez vous servir d’un smartphone de dernière génération. Ils sont équipés de capteurs suffisamment puissants pour fournir des photos correctes.

Rangez et nettoyez avant de passer au shooting

Lorsqu’une maison est bien rangée et propre, elle semble plus chaleureuse et plus accueillante. Lors du rangement, débarrassez-vous du superflu pour ne garder que le strict minimum. Rangez la vaisselle dans les placards et les vêtements dans les armoires, videz la salle de bain de ses produits de beauté et accessoires inutiles pour la photo. Plus une pièce est surchargée, moins elle semble spacieuse et agréable à vivre.

Ouvrez les stores et allumez les lumières

Ouvrez votre maison au maximum possible, et laissez la lumière naturelle inonder toutes les pièces que vous souhaitez immortaliser. La lumière est l’élément le plus important d’une photo, et le soleil est l’ingrédient idéal pour créer des effets de qualité. Et si une pièce reçoit plus de lumière qu’il n’en faut, utilisez des rideaux blancs fins pour la diffuser.
Par contre, si une pièce ne reçoit pas suffisamment de soleil, allumez des ampoules.

L’idéal serait de disposer de lampes avec abat-jours fermés telles que les lampes de bureau. Vous pouvez également vous procurer les modèles de lampes halogènes qu’utilisent les artistes, si vous en avez les moyens, elles ne coûtent pas cher.

Mettez l’accent sur les détails les plus attrayants

En photographie d’intérieur, ce sont les détails qui font la différence. Un carrelage luxuriant, une cheminée en marbre, de jolies moulures au plafond ou un parquet de bois massif sont des éléments qui mettraient votre maison en valeur. Trouver juste un bon angle de vue pour donner une représentation fidèle des décors, et vous obtiendrez des photos de qualité.

Photos maisonComment photographier l’extérieur de sa maison ?

Le côté extérieur d’une maison est le plus facile à photographier. Ici, la plus grande difficulté vient de la gestion de la lumière naturelle. Tout commence par la vérification de la météo. L’idéal serait de programmer votre séance par un temps dégagé et ensoleillé. Plus il y aura de lumière, plus l’appareil captera de détails.

Votre jardin sera plus rayonnant et votre façade plus lumineuse. Et si quelques nuages s’invitent à la fête, vous acquerrez plus de profondeur et de mouvement dans vos prises.
Toutefois, un ciel nuageux ou couvert n’est pas synonyme de mauvaise photo.

En général, la lumière qui en ressort est plus douce, ce qui tend à aplatir les volumes de la maison. Pour réussir vos prises par un tel temps, il faut les effectuer en pleine journée.
Et si les environs de votre maison ne sont pas très attirants, privilégiez des séances au coucher du soleil. Le mélange lumière naturelle du crépuscule/lumières des ampoules à l’intérieur de la maison donnera plus de chaleur à vos photos. Il n’est pas question ici de cacher la vérité, au contraire, vous la présenterez sous son meilleur angle.

Si vous souhaitez voir de magnifiques photos professionnelles de voyage et des astuces de voyages, alors rendez-vous sur oeildevoyageur.com et vivez l’expérience du bonheur des yeux.