Comment isoler sa maison

Comment isoler sa maison

L’isolation de sa maison

Vous souhaitez entreprendre des travaux d’isolation dans votre logement ? Vous êtes en train de construire une maison neuve et cherchez à l’isoler le mieux possible ? Pour des questions d’économie d’énergie, de protection de la planète, mais aussi de confort de vie, il est primordial de prendre garde à cet aspect. Mais par où commencer ? Quelles sont les zones à isoler et comment s’y prendre ? Suivez le guide !

Bien isoler sa maison : pourquoi c’est important ?

Une maison mal isolée perd rapidement de sa chaleur en hiver et de sa fraîcheur en été. Puisque la température ressentie n’est pas agréable, elle entraîne une hausse de la consommation d’énergie liée soit au chauffage, soit à la climatisation. La facture énergétique grimpe et l’impact sur l’environnement est plus important. Mal ventilé, le logement peut également être en proie à l’humidité. Des traces de moisissures apparaissent donc sur les murs malgré vos efforts d’entretien.

Toiture, fenêtre, murs… Que faut-il isoler en priorité ?

Si vous construisez une maison, elle devra répondre à la norme BBC (Bâtiment basse consommation) dont le but est de réduire considérablement la consommation énergétique, notamment au travers de l’isolation. Si vous vivez dans une habitation plus ancienne, faites réaliser un bilan thermique personnalisé par un professionnel, en complément du diagnostic de performance énergétique (DPE). Vous connaîtrez ainsi pièce par pièce les déperditions liées à votre consommation d’énergie, ainsi que les solutions pour y remédier. Voici les zones qui sont le plus souvent concernées par les travaux d’isolation :

  • Le toit : d’après l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), « la chaleur s’échappe d’une maison mal isolée à 30% par les combles et la toiture ». Il s’agit donc de la zone à rénover en priorité pour améliorer l’isolation de votre maison.
  • Les murs : ils sont, toujours selon l’Ademe, responsables de 25% des déperditions thermiques.
  • Les fenêtres : une meilleure isolation engendrera entre 10 et 15% de déperdition en moins, mais aussi une meilleure protection contre le bruit.
  • Le sol : entre 7 et 10% de la chaleur s’échappe par le plancher lorsque celui-ci est mal isolé.

Quelles sont les différentes techniques d’isolation ?

Les murs et la toiture peuvent être isolés soit par l’extérieur, soit par l’intérieur. L’isolation extérieure a l’avantage d’être particulièrement efficace en termes d’économie d’énergie et de préserver le volume habitable, mais elle dénature la façade de la maison. Isoler le toit de cette manière implique par ailleurs d’enlever les tuiles pour poser des panneaux isolants entre la charpente et la couverture. L’isolation par l’intérieur s’avère plus simple et économique et ne modifie pas l’apparence extérieure de la maison. Mais elle est légèrement moins efficace et réduit la surface habitable en raison de l’épaisseur des isolants.

Concernant les fenêtres, vous pouvez soit les remplacer entièrement, soit garder les cadres s’ils sont en bon état. Pensez à ajouter des volets, qu’ils soient roulants ou battants, pour améliorer encore le résultat. Enfin, le sol s’isole soit sous chape s’il est sur terre-plein, soit en sous-face s’il se trouve sur une cave ou un vide sanitaire.

Les principaux matériaux d’isolation

Les matériaux isolants sont nombreux et variés. Avant de vous lancer dans les travaux, il est important de bien vous renseigner sur leurs caractéristiques, mais aussi sur leurs prix, pour trouver ceux qui correspondront le mieux à votre projet.

Voici les principales catégories d’isolants :

  • Les isolants minéraux : laine de verre, laine de roche, verre cellulaire…
  • Les isolants végétaux : laine de bois, chanvre, fibre de bois, liège, lin…
  • Les isolants d’origine animale : laine de mouton, plumes de canard…
  • Les isolants synthétiques : polyuréthane, polystyrène…
  • Les isolants multicouches, composés de fines couches d’isolants différents compressés entre deux films de matière aluminium.

Lorsque vous aurez déterminé les travaux à prévoir et les matériaux à utiliser, vous pourrez entamer l’isolation de votre habitation. Attention : si isoler sa maison soi-même est possible, mieux vaut faire appel à des artisans qualifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). En plus de vous donner la certitude que le travail sera effectué correctement, ce critère permettra de rendre vos travaux éligibles à des aides de l’État.

économie d’énergie économie d’énergie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *