Infiltrations d’eau quand il pleut, que faire ?

Infiltrations d’eau quand il pleut, que faire ?

À l’approche de l’automne et au retour des intempéries, on constate régulièrement une forte présence d’humidité dans la maison, des taches et des infiltrations d’eau en particulier les jours de pluie et de grand vent. Vous vous inquiétez des dégâts causés par la pluie sur votre habitation, en particulier de l’infiltration d’eau par la façade ? Il est possible de combattre l’humidité et les infiltrations avant que l’eau ne fasse des dégâts dans vos murs et vos plafonds.

Faites un diagnostic humidité de votre habitat

L’infiltration d’eau de pluie est un phénomène qui peut être dévastateur pour certaines parties de votre maison si vous ne prenez pas rapidement les mesures qu’il faut. Elle peut résulter de fissures ou microfissures dans les murs, d’un problème d’étanchéité ou encore de fuites au niveau du toit. Si vous en êtes victime, il est capital de trouver une solution afin d’éviter la prolifération de bactéries, les mauvaises odeurs, les moisissures, le pourrissement du bois, la fragilisation du bâti ou encore l’écaillement de la peinture.

Pour remédier à ce problème, la première des choses à faire est de procéder à un diagnostic complet de votre maison. Ce diagnostic humidité vous permettra de savoir si l’infiltration est due à des fissures sur la façade ou à d’autres facteurs comme la capillarité ou la condensation. Quand vous aurez trouvé la source de cette humidité dans la maison, vous pourrez y apporter la solution adéquate. Toutefois, si vous ne bricolez pas, faites-vous accompagner par un spécialiste qui vous orientera dans le processus à suivre.

humidité dans la maison

Que faire en cas d’infiltration d’eau de pluie par les murs ?

Si ce sont vos murs qui sont sujets à un problème d’étanchéité les jours de pluie quand elle est rabattue par le vent, vous pouvez les recouvrir avec un imperméabilisant. Selon la taille de la fissure (moins de 0,2 mm ; entre 0,2 et 2 mm, plus de 0,2 mm) vous devrez employer différents traitements.

Pour une fissure moyenne, optez pour un traitement à base de mastic et de revêtement imperméable sur toute la surface. Ces solutions permettent de lutter contre l’humidité de façon superficielle en bouchant les pores à la surface. Si par contre, la fissure est plus grande, faites appel à un maçon pour qu’il effectue des travaux de plus grande envergure. Par ailleurs, vous pouvez protéger vos murs en y appliquant une peinture de façade anti-humidité, qui a le mérite d’être très résistante aux intempéries. Elle peut être utilisée à des fins préventives ou curatives et contribue grandement à limiter les effets de l’infiltration des eaux.

Pour des microfissures, optez pour un traitement hydrofuge. Ce type de traitement a pour but de stopper la propagation de l’humidité tout en empêchant la saleté de se fixer au mur. Avant de commencer ce traitement, il est important que la partie externe du mur soit propre et sèche, c’est un procédé à ne pas entamer pendant une semaine pluvieuse. Il faut également boucher les trous qui s’y trouvent à l’enduit. Enfin, passez une ou plusieurs couches de produit hydrofuge sur la surface concernée en laissant bien sécher.

Vous avez également la possibilité de poser un bardage de façade sur le mur. Même si elle est onéreuse, cette solution vous permet de rendre vos murs plus résistants et vous offre de nombreux avantages, entre autres sur l’isolation. Entre autres, elle est plus adaptée si une fenêtre (grande ou petite) est aménagée sur le mur.

Que faire en cas d’infiltration d’eau par les fondations ?

L’infiltration d’eau dans votre maison peut également provenir d’un problème au niveau des fondations. À cause de la pression hydrostatique, les parties souterraines de votre maison peuvent être exposées aux phénomènes de porosité. Dans ce cas, vous devrez opter soit pour un enduit bitumeux, du béton ciré, une membrane étanche ou encore pour un drainage. Seul un spécialiste sera apte à déterminer l’origine de l’humidité dans votre cave ou votre cellier.

Que faire en cas d’infiltration de pluie par le toit ?

La toiture est le premier endroit par lequel peut commencer l’infiltration d’eau de pluie. Si vous remarquez une forte humidité au plafond, vérifiez en premier lieu que des tuiles ne sont pas descellées ou cassées. S’il y a un espace par où l’eau s’infiltre, remplacez les tuiles ou bouchez les interstices au bitume, en particulier aux abords de la cheminée ou d’un vasistas. Pensez aussi à démousser régulièrement votre toit. Celles-ci retiennent beaucoup d’eau en période de pluie et leurs microracines peuvent être à la base des infiltrations d’eau.

Une alternative qui s’offre à vous consiste à appliquer un produit d’étanchéité pour le toit, un film imperméabilisant qui va sceller les tuiles et les rendre moins poreuses. Si après avoir essayé toutes ces solutions, vous remarquez que le mal persiste toujours, n’hésitez pas à solliciter des professionnels pour envisager des travaux plus importants sur la toiture.

Que faire en cas d’infiltration d’eau par les gouttières ?

Après une forte pluie, les gouttières peuvent se boucher, ce qui entraînera des débordements et parfois des infiltrations d’eau. Si vous vous retrouvez dans ce cas, pensez à nettoyer les gouttières et à colmater toutes les fissures. Si malgré ces réparations, l’infiltration ne s’arrête pas, songez à remplacer les gouttières bouchées par de nouvelles.

Après fixation de ces dernières, il faut assurer un contrôle régulier. Tâchez de les nettoyer au printemps et à l’automne, deux à trois fois par an donc. De telles précautions de nettoyage vous permettront d’enlever tout détritus qui pourrait occasionner un blocage et entraîner une accumulation de l’eau.

Que faire en cas d’infiltration d’eau par les joints ?

L’infiltration d’eau par l’extérieur peut enfin résulter des joints de vos portes ou de vos fenêtres. Ce problème survient lorsque les joints sont usés et nécessitent un changement, ou lorsqu’ils sont mal faits. Si vous vous retrouvez dans ce cas et que vous ne savez pas quoi faire, faites appel à votre assurance habitation. Selon le contrat signé, elle pourra prendre en charge tout ou partie de la réparation.

Cependant, si le problème n’est pas trop grave, vous pouvez effectuer vous-même les travaux de réparation, en renouvelant les joints, mais veillez à utiliser des matériaux de qualité. Si vous avez des doutes en ce qui concerne les produits à acquérir et les travaux à exécuter, vous pouvez solliciter un maçon ou un menuisier professionnel. Après les travaux de réparation, n’hésitez pas à vérifier régulièrement l’état des joints qui encadrent vos portes et fenêtres. Vous pouvez utiliser de temps à autre du mastic pour combler les petites fissures et les dommages causés par le temps.

L’infiltration d’eau est un véritable fléau contre lequel il convient de prendre des mesures appropriées. Si vous vous trouvez dans l’un des cas présentés ci-dessus, il est préférable de ne rien faire sans avoir pris au préalable l’avis d’un étanchéiste professionnel. Selon la cause, il vous proposera des solutions adaptées pour résoudre le problème.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *