Quel receveur de douche choisir ?

Quel receveur de douche choisir ?

Il existe plusieurs variétés de receveurs de douche. Pour sélectionner celui qui vous convient le mieux, il faut tenir compte des critères qui les caractérisent. Dans ce guide, nous vous montrons comment les différencier, en fonction des modèles disponibles sur le marché et des matériaux qui les constituent.

Tenez compte du modèle

Il existe quatre principaux types de receveurs de douche : le receveur à poser, le receveur à encastrer, le receveur à carreler et le receveur surélevé.

  • Le receveur à encastrer : c’est le modèle qui requiert le plus de travaux de maçonnerie. Son installation nécessite le dégagement d’un espace au sol pour l’encastrement, ainsi que pour l’installation du système d’évacuation. Son principal avantage est qu’il s’intègre parfaitement à la salle de bain, particulièrement au niveau du sol. C’est la raison pour laquelle il est considéré comme le modèle idéal pour une douche italienne.
  • Le receveur à poser : il se pose à même le sol, sur un socle en polystyrène à carreler, en briques ou en parpaings. Plus facile à installer que le receveur à encastrer, il est idéal pour des travaux de rénovation. Si vous êtes en quête d’un modèle accessible de plain-pied, optez pour un receveur de douche extra plat (variété de receveur à poser la plus basse).
  • Le receveur surélevé : c’est le plus facile à installer. Même sans travaux de maçonnerie, il offre suffisamment d’espace pour l’évacuation des eaux.
  • Le receveur à carreler : le receveur à carreler est la solution idéale pour une douce facile d’accès, notamment pour les personnes à mobilité réduite. En plus de sa surface sécurisante, il est dans la continuité du sol. Le principal inconvénient de ce modèle vient de son installation, elle est complexe.

Quel est le matériau le mieux adapté ?

Le choix d’un receveur de douche dépend également du matériau dont il est constitué. On distingue : le grès émaillé, l’acrylique, la résine minérale et les matériaux naturels.

  • La résine minérale : encore appelée résine de synthèse, elle est idéale pour les grands espaces de douche. Les receveurs en résine se déclinent en une multitude de dimensions, d’aspects de surface et de colories. Certains modèles peuvent même être découpés pour une installation personnalisée.
  • L’acrylique : Les receveurs en acrylique sont antidérapants, légers et faciles à entretenir. Ils sont disponibles dans des formes arrondies, rectangulaires ou carrées et ce, en grands et en petits formats.
  • Le grès émaillé : c’est le matériau traditionnel des receveurs de douche. Il est caractérisé par sa surface émaillée et sa lourdeur. Les modèles classiques sont souvent jugés glissants. Néanmoins, il existe également des modèles antidérapants plus sécurisants. En ce qui concerne les dimensions et les colories, le grès est plus limité que l’acrylique. La plus part des receveurs en grès sont blancs. Par ailleurs, ils excèdent rarement 140 cm de longueur.
  • Les matériaux naturels. On distingue principalement : le teck et la pierre naturelle en ardoise ou graphique. Ces matériaux offrent un aspect plus naturel à la salle de bain. Cependant, ils coûtent plus chers que les matières synthétiques. Le teck est le plus chaleureux de tous. Quant aux pierres, elles sont antidérapantes et à agréables au contact.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *