Comment installer votre propre chauffe-eau au gaz naturel

L’utilisation d’un chauffe-eau au gaz naturel est un moyen simple et économique de chauffer l’eau pour usage domestique. Les chauffe-eau électriques traditionnels s’usent et présentent de nombreux problèmes d’entretien.

De plus, il est difficile de les réparer et ils vidangent souvent l’alimentation électrique de la maison. Le coût initial d’installation des chauffe-eau à gaz naturel est un peu élevé, mais les coûts sont récupérés à long terme. Les économies sont réalisées grâce à des dépenses d’entretien négligeables et à des performances d’économie d’énergie.

De plus, les chauffe-eau au gaz sont sécuritaires pour un usage domestique. Ils ne présentent pas les problèmes de sécurité associé aux chauffe-eau électriques. Le gaz sous pression provient d’une source contrôlée et il n’y a aucun risque de fuite de gaz. D’autres problèmes comme les sursauts de chaudière sont annulés puisque le chauffage de l’eau au gaz n’utilise pas un mécanisme de chauffage similaire.

Vous pouvez facilement installer un chauffe-eau au gaz naturel en utilisant quelques outils ménagers de base et en suivant les instructions détaillées ci-dessous.

Étape 1 – Approvisionnement en eau chaude

Sélectionnez le nouvel appareil en fonction de vos besoins en eau chaude. Il est préférable d’approximer vos besoins en supposant 180 litres d’eau chaude pour quatre adultes. Bon nombre de ces appareils sont assortis de périodes de garantie.

Renseignez-vous auprès du détaillant au sujet de la politique de remplacement au cas où il y aurait un problème dû à un défaut de fabrication inhérent.

Étape 2—Inspection de la plomberie

Il est essentiel d’assurer le fonctionnement des conduites d’alimentation en eau chaude et froide existantes. En général, il y a deux conduites qui alimentent en eau un réservoir d’eau. L’un fournit de l’eau froide dans le réservoir et l’autre de l’eau chaude.

Dévisser et inspecter les deux conduites. Débrancher l’alimentation en eau en tournant la vanne dans le sens des aiguilles d’une montre. Vidanger toute l’eau par un tuyau. Enlevez tous les dépôts ou débris de tartre que l’on trouve couramment dans les conduites d’alimentation plus anciennes.

Étape 3 – Installation d’un nouveau chauffe-eau au gaz

Placez le nouveau chauffe-eau de façon à ce que le conduit de ventilation puisse atteindre le réservoir. Le tuyau d’évent doit être raccordé à la cheminée (soupape d’entrée) du chauffe-tubes. Ce tuyau doit être monté sur le dessus de l’appareil de chauffage.

Prenez la clé à tube et connectez les raccords de couleur. Raccordez l’entrée d’alimentation d’eau froide avec des raccords codés en bleu et en rouge avec l’entrée d’eau chaude. Visser la conduite de gaz dans la vanne d’entrée.

Si l’appareil est équipé d’un thermostat intégré, réglez la température selon vos préférences. Le thermostat doit être maniable avec un minimum d’effort.

Étape 4—Vérification des défauts

Ouvrir les deux vannes d’alimentation en eau chaude/froide et vérifier l’étanchéité. Vérifier la tuyauterie du gaz et du conduit de cheminée pour déceler toute fuite de gaz en appliquant une solution savonneuse.

Faites de même avec tous les raccords de tuyauterie et de robinetterie et les autres raccords de gaz. La présence de bulles dans la solution représente une fuite de gaz. Habituellement, il y a deux boutons sur la commande du chauffe-eau qui aident à choisir les réglages désirés. Ouvrez le robinet de gaz et placez-le sur le repère le plus bas.

Tournez le bouton pour piloter et allumer le chauffage après quelques minutes. Une fois la veilleuse allumée, fermez la plaque du compartiment. Tournez le bouton avant sur le repère moyen. Le fonctionnement de niveau moyen est le meilleur juge de la capacité de chauffage du chauffe-eau (performance).