Comment cultiver un bougainvillier à partir de boutures

Dans des paniers ou des contenants suspendus, comme vigne grimpante, couverture murale ou en forme d’arbre, le bougainvillier est un favori populaire visible dans presque chaque ville, village ou hameau rural à travers le pays.

Cependant, les fleurs voyantes qui font de cette plante un favori de la foule ne se développent que sur de nouvelles pousses.

La propagation par bouturage vous permettra de conserver une quantité suffisante de nouvelles plantes pour maintenir l’aspect vibrant que vous aimez, même dans des climats moins favorables à cette plante tropicale.

Étape 1 – Préparer les boutures de bougainvilliers

Les boutures destinées à la multiplication doivent avoir une longueur de cinq à neuf nœuds. Les boutures semi-mûres, parfois appelées semi-durcies, sont le meilleur choix pour l’enracinement, mais dans les climats plus chauds, avec des nuits généralement au-dessus de 55 degrés, vous aurez besoin de sélectionner des boutures de bois tendre de nouvelles pousses.

Si les températures nocturnes sont plus basses en raison d’un climat plus froid, les boutures de bois dur sont un meilleur choix.

Enlevez les feuilles et les fleurs une fois que vous avez sélectionné votre coupe. Votre pièce doit se consacrer entièrement au développement des racines, de sorte qu’elle ne peut pas supporter beaucoup d’autres choses dans l’intervalle, y compris le feuillage.

Étape 2 – Plantez les boutures

Traitez la fin de la coupe avec de l’hormone d’enracinement et placez-la dans un milieu de culture humide. Un terreau commercial de qualité, un mélange de tourbe et de perlite, ou tout autre milieu sans terre dans un pot biodégradable de 7.5cm fera l’affaire. Les bougainvilliers aiment un mélange légèrement acide avec un pH de 5,5 à 6,0. Ils sont également très intolérants à l’humidité excessive, un bon drainage est donc essentiel.

Scellez la coupe en pot dans un sac Ziploc, et placez cette mini-serre dans un endroit ensoleillé. L’application de la chaleur du fond, en particulier dans les climats plus frais, stimule la croissance. La coupe nécessite au moins quelques heures de lumière forte par jour, mais évitez de la laisser devenir trop chaude. Le sac contiendra l’humidité de la plantation, gardant une atmosphère humide idéale autour de la plante en croissance.

Conseil : Bougainvilliers ont besoin d’au moins cinq heures de lumière solaire directe par jour pour une floraison optimale. Gardez vos plantes à l’extérieur le plus longtemps possible pendant les saisons chaudes, en les exposant au sud.

Étape 3 – Boutures de bougainvilliers racinés greffés

Les bougainvilliers ont une croissance lente, il faut donc de six à douze semaines pour que les racines soient bien établies. À ce moment-là, ouvrez soigneusement le fond du pot.

Les racines des bougainvilliers sont assez fragiles. Pour éviter de les endommager, replantez le pot de coupe et tout dans un récipient légèrement plus grand. Résistez à l’envie de transplanter jusqu’à ce que le pot soit trop plein pour l’arrosage, car les bougainvilliers produisent plus de fleurs lorsque leurs racines sont pleines.

De nombreux producteurs préconisent l’application d’un fongicide à large spectre lors de la transplantation, car cela permet d’éviter le risque de pourriture des racines. Essayez de minimiser le choc pour la jeune plante en la maintenant dans les mêmes conditions d’éclairage et de température qu’elle a connues jusqu’à présent.

Arrosez-le au premier signe de flétrissement. Durcir progressivement la plante pour lui permettre de s’adapter aux conditions proches de sa destination finale.

Étape 4 – Entretenez vos jeunes bougainvilliers

Les bougainvilliers ont besoin de peu pour fleurir et paraître à leur meilleur. Façonner le bougainvillier en pinçant l’extrémité des branches. Cela n’affectera pas la floraison, mais encouragera la croissance de nouvelles pousses latérales à partir des bourgeons sous la pincée.

Utiliser un engrais équilibré hydrosoluble, 20-20-20-20, toutes les deux semaines pendant la saison de croissance. Au cours d’un hiver doux, ne nourrissez-vous qu’une fois toutes les quatre à six semaines. Ne nourrissez pas une plante dormante jusqu’à ce qu’une nouvelle croissance apparaisse, et ne fertilisez pas trop. Avec un minimum d’effort, le bougainvillier deviendra le point central de la maison ou du jardin.