Comment installer les tuiles en terre cuite

En tant que choix de toiture, les tuiles en terre cuite sont très populaires en raison de leurs propriétés inhérentes telles que leur durabilité et leur légèreté. Une tuile d’argile est fabriquée à partir de plaques de cuisson en argile moulée. Ses propriétés isolantes sont supérieures à celles des carreaux de céramique. Cela permet de garder l’intérieur frais l’été et chaud l’hiver.

Les carreaux en terre cuite sont disponibles en différentes tailles et teintes, ce qui les rend adaptés à toutes les exigences structurelles. Les tuiles en terre cuite conservent leur couleur naturelle pendant de longues périodes. Les toits inclinés en tuiles d’argile, dont on sait qu’ils survivent pendant des décennies sans s’effriter, en sont un bon exemple. Ils nécessitent peu d’entretien sauf un nettoyage périodique. Ils sont également ignifugés. Pour ce qui est du temps nécessaire pour terminer le projet de couverture, il faut plus de temps pour poser un toit en tuiles d’argile que pour un toit en bois ou en métal. Cependant, l’isolation globale de la toiture en terre cuite est supérieure à toute autre solution de toiture.

Importance de la sous-couche de couverture dans les toitures en tuiles d’argile

Toute l’installation peut mal tourner si la pente du toit n’est pas corrigée rapidement. La pente du toit joue un rôle dans la façon dont les tuiles réagissent à la neige et à la pluie. Une sous-couche solide est essentielle pour assurer la longévité des tuiles en terre cuite. La durabilité des tuiles en terre cuite dépend de la qualité de la sous-couche. Pendant la saison des pluies, l’eau de pluie peut s’infiltrer à travers la sous-couche.

La sous-couche est essentiellement constituée d’un matériau de couverture saturé d’asphalte. Il couvre toute la surface sous-jacente de la couverture de carreaux d’argile. La moindre erreur d’installation peut provoquer le déplacement des dalles superposées. L’installation des carreaux d’argile est assez facile, si vous suivez les instructions simples expliquées ci-dessous.

Étape 1 – Choisir la tuile d’argile droite

Les carreaux d’argile sont vendus au détail dans différentes qualités. Chaque grade offre différents niveaux de résistance aux intempéries. Le choix doit dépendre des conditions climatiques sévères que les tuiles vont probablement supporter. Certaines tuiles d’argile doivent être installées au poids, mesurant souvent jusqu’à 120 livres par mètre carré.

Étape 2 – Pose des carreaux et création de la sous-couche

Commencez par placer une échelle pour accéder facilement au toit. Vous pouvez créer une sous-couche avec un solin métallique résistant à la corrosion. Sur la bande métallique, posez des rangées de lattes de toiture sur toute la longueur de la toiture. Laisser de petits espaces entre les rangées de lattes pour s’assurer que l’eau de pluie qui s’infiltre est facilement évacuée. Commencez toujours par poser les tuiles par le côté du toit.

Après la pose de la première couche, fixer chaque dalle avec un clou. Martelez chaque clou au centre du bord profilé du carrelage qui est facilement identifiable. Maintenant, posez la deuxième couche sur la première couche de carreaux, en emballant les carreaux d’une manière compacte. Les tuiles superposées doivent former une configuration imbriquée avec la première couche. Ce verrouillage n’a pas besoin d’être créée. Les tuiles à queue d’aronde ont les bords nécessaires pour permettre un emboîtement facile. Lorsque les carreaux sont emboîtés, il ne doit pas y avoir de poussière ou de débris entre les joints des carreaux. Si vous en trouvez, brossez-le avec un pinceau sec.

Étape 3 – Pose finale des tuiles et bordures de toit

Une fois le toit complètement carrelé, s’assurer d’installer une rangée de tuiles sur les bords, c’est-à-dire le bord. Cela permet de fixer les tuiles dans leur position et de les protéger contre les déplacements dus aux vents violents. Cette stratification ou bordure finale est également recommandée d’un point de vue esthétique.