Comment baisser la pression d’une chaudière ?

Comment baisser la pression d’une chaudière ?

Il est très important d’être attentif lorsque la pression de votre chaudière s’élève. Ce n’est pas la peine de s’inquiéter outre mesure lorsque cette augmentation est occasionnelle. Néanmoins, il faudra intervenir pour que la pression revienne à la normale. Tout deviendra compliqué lorsqu’elle sera anormalement élevée. Vous devrez alors la faire redescendre dans les meilleurs délais. Comment faut-il s’y prendre dans ce cas ?

Quel rôle joue la pression ?

Comme l’explique le Chauffagiste Montpellier, le circuit de ce type d’appareil est fermé. L’eau ou le fluide caloporteur qui s’y trouve ne peut aller vers l’extérieur que si une fuite se produit. La mise sous pression de ce liquide permet donc sa circulation optimale à l’intérieur de l’appareil. Par conséquent, la pression d’une chaudière équivaut à celle du fluide présent dans les tuyaux du dispositif.

C’est la force exercée sur ce liquide qui active sa circulation, et favorise son passage dans :

  • Les radiateurs ;
  • Le plancher chauffant ;
  • Les sanitaires en eau chaude.

La pression idéale de la chaudière

Contrôleurs de pression


Sur https://www.lesalchimistesdubatiment.fr/, il est possible de se rendre compte que la pression d’une chaudière peut varier d’un modèle à un autre. Quoi qu’il en soit, sa valeur doit se situer entre :

  • 1 et 1,5 bar pour une maison de plain-pied ;
  • 1,2 et 1,5 bar dans le cas d’une maison à étage : l’installation du radiateur est faite au moins à une dizaine de mètres au-dessus de la chaudière;
  • 2 et 2,5 bars pour les maisons très hautes.

Pourquoi conserver une bonne pression ?

Avant de demander une aide pour changer votre chaudière comme ici, il serait préférable d’envisager une correction des écarts de pression. Dans la plupart des cas, cela est lié à l’installation qui a été faite. Une différence de 0,3 bar en plus ou en moins peut être acceptée. Au-delà de ce seuil, il se peut que votre chaudière soit dysfonctionnelle.

Une pression trop faible

Dans ce cas, la circulation de l’eau dans le circuit de l’appareil ne sera pas optimale. Vous pourrez très vite vous en rendre compte avec les faibles performances de l’appareil. La qualité du chauffage sera moindre. Lorsque la pression est trop faible, des détériorations peuvent survenir sur le long terme. Le vase d’expansion risque d’être touché, ce qui ne stabilisera plus la pression de la chaudière. 

Une pression trop élevée

Une pression trop élevée peut également impacter négativement votre installation. La conséquence la plus directe est l’usure précoce du système, et notamment du vase d’expansion. La soupape de sécurité n’est pas en reste non plus. Au-delà d’une certaine valeur, la chaudière actionnerait l’arrêt de tout le mécanisme. Dans des situations plus graves, une explosion pourrait s’en suivre si la chaudière ne peut éliminer la pression excessive. 

Comment baisser la pression ?

Contrôle chaudière


Lorsque la pression de la chaudière est anormalement élevée, il faudrait alors la baisser dans les plus brefs délais. Commencez par faire une évaluation du dispositif, en vérifiant si le robinet d’arrivée d’eau est fermé. Dans le cas contraire, il faudra le resserrer et observer si la pression diminuera. Une fois que la fermeture de la vanne de remplissage est effective, la purge d’un ou de nombreux radiateurs doit être faite. Vous évacuerez ainsi l’eau à l’intérieur.

Normalement, la pression de la chaudière diminuera après cette action. Veillez bien à éteindre la chaudière avant de procéder à n’importe quelle intervention. Vous pourrez ainsi vous assurer que les radiateurs sont parfaitement refroidis. Il se peut que la pression ne baisse pas malgré cette action. Que faire dans ce cas ? Envisagez la possibilité que la soupape de sécurité commence à défaillir. Éteignez tout le système, et contactez un professionnel sans plus attendre.

Pour être en parfaite sécurité, faites entretenir tout le dispositif de la chaudière. La fréquence recommandée est d’au moins une fois par année. Vous pourrez ainsi prévenir l’apparition d’éventuels problèmes.

Comment vérifier la pression idéale ?

Avant d’augmenter ou diminuer la pression de votre chaudière, il faudra vérifier sa valeur actuelle. Vous n’aurez qu’à regarder le manomètre pour vous en faire une idée. Les formes sous lesquelles il se présente sont variables. Tout dépend surtout du modèle de votre chaudière. Vous pourriez avoir des aiguilles ou alors des voyants lumineux. Aussi, la pression peut être consultée sur la façade de votre chaudière. Que faire si tel n’est pas le cas ? Lisez alors le manuel d’utilisation de l’appareil.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *