Zoom sur le baby-foot vintage

Zoom sur le baby-foot vintage

Le baby-foot ou football de table est un jeu qui oppose un joueur à un autre, ou qui oppose deux équipes composées chacune de deux joueurs. Ses pratiquants les plus passionnés l’ont élevé au rang de discipline sportive à part entière. En 2002, la Fédération internationale de football de table est d’ailleurs créée. Comme des millions de personnes, vous avez sans doute déjà joué au baby-foot, pourtant, il y a sans doute de petites informations sur le baby-foot que vous ignorez. Découvrez l’histoire du baby-foot.

L’histoire du baby-foot

Il existe des inventions dont on ne connaît pas les auteurs de façon précise, c’est notamment le cas du baby-foot. Pour certains, le premier matériel de football de table a été créé aux États-Unis, en 1901. Pour d’autres, le baby-foot serait né en France et en Allemagne au cours de la décennie 1880-1890. Les brevets via lesquels des auteurs s’attribuaient la création du jeu se sont multipliés en Europe dans les premières années du XXe siècle.

Par ailleurs, on raconte qu’un travailleur d’une usine de Citroën en France, Lucien Rosengart, aurait inventé le baby-foot pour amuser ses petits-enfants en période de pluie. D’autres considèrent que la table de jeu aurait été fabriquée pour la première fois par un Suisse appelé Knicker. De leur côté, les Anglais ne sont pas de cet avis et attribuent l’invention du baby-foot à un certain Lawrence. Les Belges, quant à eux, estiment qu’il s’agit de leur création et affirment qu’un dénommé G. Staav en est l’auteur.

Quoi qu’il en soit, c’est dans les années 1960 que l’activité commence par susciter l’engouement des populations grâce aux soldats américains envoyés en Allemagne. En France, le baby-foot est devenu un loisir très pratiqué dans les années 1970. Si le développement des jeux vidéo a quelque peu érodé l’intérêt accordé au baby-foot, l’activité revient en force depuis quelques années. Et pour preuve, l’Association globale des disciplines sportives internationales a donné l’homologation au baby-foot pour candidater aux Jeux Olympiques. Aussi, comme vous pouvez le voir sur ce site, les marques de baby-foot se sont multipliées, ce qui offre un large éventail d’options aux clients.

Baby foot

Les règles du baby-foot

Le principe de base du baby-foot est le même que celui du football réel : marquer des buts dans le camp adverse. Voici les règles de jeu sur lesquelles les pratiquants s’accordent de manière générale.

L’engagement du match

Un match de baby-foot commence par un tirage au sort. Le joueur ou l’équipe qui gagne ce tirage choisit qui doit engager la partie. L’engagement s’effectue par le lancement de la balle, au milieu du terrain. Entre deux manches, un changement de côté se fait, l’engagement se fait alors par le joueur ou l’équipe qui ne l’avait pas fait au début de la partie.

La remise en jeu

La remise en jeu se fait quand la balle quitte la table ou se bloque entre deux demis. Lorsque la balle sort du ‘‘terrain », elle doit être remise en jeu dans un coin du côté de sortie. En cas d’immobilisation entre deux demis, la balle doit être lancée contre le bois pour que la partie reprenne. Quand la balle s’immobilise et ne peut être touchée par un joueur, elle doit être remise en jeu à l’arrière du camp où elle se trouve.

La pissette

La pissette consiste à marquer un but avec un avant latéral quand les défenseurs adverses sont décalés du même côté. C’est un tir qui est interdit selon les règles du baby-foot en salle de jeux. En revanche, la pissette est acceptée en compétition.

Le lob et la gamelle

Il est possible de faire des lobs au baby-foot, cela consiste à marquer un but en faisant passer la balle au-dessus du gardien. Un lob est prisé et compte pour 2 points. Pour le contrer, le gardien peut être renversé, mais pas les défenseurs. On parle de gamelle lorsque la balle entre puis ressort d’une cage. Par ailleurs, la sortie de la balle de la cage n’annule pas le but.

Le tir et le contre des demis

Le tir d’un demi, volontaire ou non, qui atterrit dans la cage est un but si :

  • les demis marquent dans leur propre camp (c’est alors un but contre son camp),
  • l’adversaire dévie la balle avec ses demis,
  • la balle touche le gardien puis descend dans la cage.

Un but marqué par un contre des demis n’est accordé que si le joueur tenait la barre des demis au moment du contre.

La balle morte

Au cours des parties de baby-foot, il arrive que les deux camps soient à égalité alors qu’il ne reste que deux balles à jouer, une balle est ainsi nommée morte. Le joueur ou l’équipe qui marque un but avec cette balle remporte le match.

Les interdits

Les gestes et attitudes ci-dessous sont interdits et sanctionnés au baby-foot :

  • pêcher, c’est-à-dire récupérer la balle dans une cage avant qu’elle n’y atterrisse,
  • distraire l’adversaire,
  • garder la balle pendant plus de 10 secondes sous une barre,
  • souffler sur la balle,
  • secouer les montants ou la table.

Si vous aimez le baby-foot ou si vous voulez faire connaître ce jeu à vos enfants, installez un baby-foot chez vous.

Baby foot vintage

L’installation du baby-foot

Pour avoir un baby-foot à la maison, vous devez vous rapprocher d’une boutique physique ou en ligne spécialisée. Le prix du matériel varie essentiellement en fonction de la marque, des matières de fabrication, du design, de l’état (neuf ou d’occasion)… Alors que des babyfoots vintage sont disponibles sur le marché à partir de 850 euros, des modèles modernes coûtent jusqu’à 3 900 euros.

Une fois votre baby-foot acheté, il vous sera livré sous forme prémontée, avec :

  • le coffre composé des barres de joueurs,
  • les pieds dont chacun comporte deux pieds et une traverse,
  • la visserie qui comprend des boulons et des rondelles.

Vous pouvez monter vous-même les pièces, vous aurez à :

  • monter les deux paires de pieds en insérant les traverses dans les échancrures,
  • mettre le baby-foot en appui contre un mur,
  • prendre la première paire de pieds,
  • positionner les boulons,
  • visser les boulons à la main,
  • achever le vissage à l’aide d’une clé,
  • saisir la deuxième paire de pieds et répéter l’opération précédente.

Vous pourrez alors disposer le baby-foot sur ses 4 pieds.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *